Super Smash Bros. Ultimate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Super Smash Bros. Ultimate
Image illustrative de l’article Super Smash Bros. Ultimate

Éditeur Nintendo, HAL Laboratory
Développeur Sora Ltd.
Bandai Namco[1],[2]
Distributeur Nintendo
Concepteur Masahiro Sakurai

Début du projet Décembre 2015
Date de sortie
Franchise Super Smash Bros.
Version 3.0.1
Genre Combat
Plates-formes
Plate-forme Nintendo Switch
Langue Multilingue

Évaluation ESRB : E10+ ?
PEGI : 12 ?

Site web Site officiel

Super Smash Bros. Ultimate (大乱闘スマッシュブラザーズ SPECIAL, Dairantō Sumasshu Burazāzu Supesharu?) est un jeu vidéo de combat et de plates-formes développé par Sora Ltd. et Bandai Namco et édité par Nintendo. Il s'agit du cinquième épisode de la série Super Smash Bros.. Annoncé lors du Nintendo Direct du , il est sorti mondialement le exclusivement sur Nintendo Switch.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Tout comme ses prédécesseurs, Super Smash Bros. Ultimate est un jeu de combat réunissant la plupart des personnages de l'univers Nintendo et de licences tierces, dont le but est d'éjecter l'adversaire hors de l'écran. Pour gagner, les personnages ne possèdent pas une barre de vie comme dans la plupart des jeux de combat mais, comme dans tous les opus de la série Super Smash Bros., le joueur détient un pourcentage de dégâts qui augmente au fur et à mesure des coups reçus. Ainsi, plus les dégâts d'un personnage sont élevés et plus il est facile de l'éjecter et de lui faire perdre une vie. Pour ce faire, chaque personnage possède une grande panoplie d'attaques en utilisant uniquement des coups comme les coups spéciaux qui diffèrent d'un personnage à un autre ou alors une attaque smash, qui est un coup normal à la puissance amplifiée et pouvant être chargée.

Bien que les combats se déroulent essentiellement au corps à corps, divers objets font leur apparition aléatoirement sur le stage dans le but d'aider le joueur[3]. Il peut s'agir d'objets de tous types de licences, comme l'étoile Warp de la série Kirby, avec laquelle le joueur qui l'utilise s'envole dans les airs et atterrit sur le terrain provoquant une grosse explosion destructrice, ou encore la fleur de feu de Super Mario Bros. qui permet au joueur d'envoyer des flammes. Même si les dégâts du joueur ne sont pas très élevés, une simple utilisation de certains de ces objets peut cependant s'avérer très dangereux et mettre K.O. un adversaire sur le coup.

S'ajoutent à cela cinquante-neuf Trophées aide, le joueur qui en attrape un fait apparaître un allié qui a pour mission d'aider le joueur à vaincre ses adversaires[4]. Même si leur présence à l'écran est toujours d'une durée déterminée, à l'instar des objets, plusieurs de ces alliés peuvent éjecter un adversaire en un seul coup. Cependant, certains des trophées, comme le chien de Nintendogs, n'épaulent pas le personnage et empêchent le bon déroulement du combat. D'autres attaqueront simplement un combattant tandis que certains combattront l'ensemble des joueurs présent sur le terrain. De nouveaux trophées aide font également leur apparition, comme Leo d'Art Academy ou Bomberman de la série du même nom. De même, cinquante-cinq Pokémon peuvent être invoquée au cours du combat, avec parmi eux certains récurrents comme Ronflex, Entei et Dedenne et des nouveaux comme Mimiqui, Chelours et Raichu d'Alola[5].

Univers[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Super Smash Bros..

Le jeu met à la disposition du joueur la totalité des personnages jouables des précédents opus. En effet, ce dernier retrouve aussi bien des personnages récurrents de la série comme Mario, Link, Pikachu, ou encore les Ice Climbers, que des personnages qui ne sont apparus qu'une seule fois dans celle-ci, à savoir Pichu et Link enfant de Super Smash Bros. Melee, ainsi que le Dresseur de Pokémon et Wolf de Super Smash Bros. Brawl. De même, tous les personnages introduits via contenu additionnel dans Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U, tels que Bayonetta, sont présents[6].

Super Smash Bros. Ultimate signe également le retour de personnages dont les séries n'appartiennent pas à Nintendo, comme Snake de la série Metal Gear Solid, apparu dans Super Smash Bros. Brawl, Sonic de Sonic The Hedgehog, Cloud Strife de Final Fantasy VII, Mega Man de la série éponyme, Pac-Man de la série éponyme et Ryu de Street Fighter[6].

Le jeu introduit également le concept de personnages dits « Echo ». Il s'agit de combattants dont les mouvements sont basés sur ceux d'autres personnages plus anciens dans la série, mais qui disposent néanmoins d'animations propres et qui sont considérés comme étant des personnages à part entière[7]. Sont ainsi concernés Lucina et Pit maléfique, introduits dans Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U, respectivement combattants Echo de Marth et de Pit[c 1].

De plus, de nouveaux personnages font leur apparition pour la première fois dans la série : l'Inkling de Splatoon, Daisy de la série Super Mario en tant que combattante Echo de Peach, Ridley l'ennemi juré de Samus dans la série Metroid[8], Chrom du jeu Fire Emblem: Awakening en tant que combattant Echo de Roy, King K. Rool l'ennemi historique dans la série Donkey Kong, Samus sombre combattante Echo de Samus de la série Metroid, Simon Belmont issu du jeu Castlevania avec Richter Belmont en tant que combattant Echo[9], Marie d'Animal Crossing: New Leaf, Ken du jeu Street Fighter en tant que combattant Echo de Ryu, et Félinferno du jeu Pokémon Soleil et Lune.

Le jeu propose aussi du contenu additionnel payant (DLC). Ainsi, le premier combattant additionnel est disponible si les joueurs qui enregistrent leur jeu sur leurs comptes My Nintendo avant le et peuvent obtenir gratuitement : Plante Piranha de la série Super Mario[10]. Pour ceux n'ayant pas enregistré le jeu, la Plante Piranha est tout de même disponible en DLC payant. Le , lors de la cérémonie des « Game Awards », le personnage de Joker, issu du jeu Persona 5, a été présenté comme le premier combattant disponible via le Fighters Pass. Il est disponible depuis le [11].

Enfin, le jeu propose un nombre de personnages initial équivalent à celui de Super Smash Bros., soit huit, à savoir Mario, Link, Donkey Kong, Samus, Fox, Kirby, Pikachu et Yoshi. En effet, le joueur doit débloquer la quasi-totalité des personnages au travers de défis simples et variés[12]. Le nombre de personnages total s'élève à soixante-quatorze sans prendre en compte les DLC.

Arènes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Arènes de Super Smash Bros..

Super Smash Bros. Ultimate met à la disposition du joueur cent-trois arènes, la plupart d'entre-elles étant tirées des épisodes précédents[13], comme le Royaume Champignon et Safrania de Super Smash Bros, les Profondeurs de Brinstar et la Fontaine des Rêves tirés de Super Smash Bros. Melee, le Vaisseau pirate, la Place Delfino et le Manoir de Luigi de Super Smash Bros. Brawl, le Ring de boxe, la Locomotive des dieux et l'Île Wuhu provenant de Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U.

Le jeu en introduit cependant quatre nouvelles : les Tours Girelle de Splatoon, la Tour du Prélude de The Legend of Zelda: Breath of the Wild[14], l'Hôtel de ville de New Donk City de Super Mario Odyssey et le Château de Dracula de la série Castlevania.

Ce cinquième opus signe également l'arrivée du modificateur de stage qui permet à tout instant de changer l'arène de jeu en plein combat. Une fois cette option activée, le joueur choisit deux stages et le temps qu'il souhaite rester sur chacun d'eux. Par exemple, le joueur peut commencer son combat sur la Fontaine des rêves et passer quelques instants plus tard sur la Tour de l'Horloge de l'Umbra[15].

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Super Smash Bros. Ultimate met à la disposition du joueur d'anciens et nouveaux modes de jeux divers et variés.

  • Smash : le mode de jeu de base dans lequel deux à huit joueurs doivent choisir un combattant différent à la fin de chaque combat jusqu'à ce qu'il n'en reste aucun. Celui-ci propose diverses variantes, comme le mode tournoi qui permet, jusqu'à trente-deux joueurs, de s'affronter dans un tournoi qui est éliminatoire à la moindre défaite. Un nouveau mode, le Smash en bande, consiste à jouer en équipe de trois contre trois ou cinq contre cinq avec éliminations. Enfin, la commande Smash spécial est également présente et permet au joueur de pimenter le combat en ajustant diverses règles (taille des personnages, puissance d'éjection ...).
  • Esprits : ce mode permet au joueur d'agrandir sa collection d'esprits. Dans le mode histoire nommé « La Lueur du monde », le joueur retrouve tous les personnages du jeu, présents sur une falaise, s'apprêtant à affronter Kilaire, un fléau menaçant de détruire le monde. Ce dernier envoie des rayons qui les font disparaître. Chacun d'entre eux tentent alors de lui échapper. Kirby, le seul rescapé, doit ainsi aller délivrer ses amis de l'emprise des esprits[16].
  • Extras : ce mode met à la disposition du joueur le mode classique, dans lequel le joueur suit une série de combats dont le but est de vaincre les adversaires et de progresser de niveaux en niveaux jusqu'à atteindre le boss final. Contrairement aux précédents opus, le joueur n'affronte plus la Créa-Main en tant que boss, chaque personnage possède désormais un boss final qui diffère d'un combattant à l'autre selon la difficulté et le personnage choisi. Le mode All-Star est également disponible mais sous un nouveau nom : All-Star Smash. Il consiste à éliminer tous les combattants à l'infini. Enfin, le mode Entrainement sert uniquement au joueur à tester les différentes combinaisons offertes par chaque personnage du jeu et ainsi peaufiner ses stratégies. Deux nouveaux modes sont intégrés au jeu à la suite de la mise à jour 3.0.0 : un studio de montage, qui permet de créer ses propres clips vidéos, ainsi que le mode Créateur de stage.
  • Coffre : le joueur a accès au magasin pour y dépenser l'argent amassé au fil des combats, mais aussi écouter les musiques qu'il a débloquées, consulter ses statistiques de jeu, lire les Smashtuces et consulter sa progression dans le tableau des défis.
  • En ligne : réservé aux abonnés Nintendo Switch Online, ce mode permet au joueur de jouer en ligne, soit en partie rapide avec les règles qu'il désire, soit dans une arène privée avec ses amis.

Développement[modifier | modifier le code]

Bien que le projet ait démarré en décembre 2015 en même temps que les derniers combattants additionnels de Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U[12], le jeu a été officiellement annoncé pour la première fois à travers une bande-annonce lors du Nintendo Direct du [17],[18],[19] sous le nom de Super Smash Bros.. Le titre complet est révélé lors de l'E3, le 12 juin 2018. Le développement a officiellement pris fin le 15 novembre 2018 [20].

Alors qu'il avait émis des doutes quant à sa participation dans le développement de la licence après Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U[21], Masahiro Sakurai, le créateur de la série, a finalement annoncé faire partie de l'équipe de développement du jeu[22]. Le a été annoncé un tournoi prenant place à l'occasion de l'E3 2018[23]. De même, durant cet événement, les joueurs ayant réservé leur place en ligne pourront tester le jeu pour la première fois[24].

Lors du Super Smash Bros. Ultimate Direct du , Nintendo a annoncé que cinq lots de contenu téléchargeable sont développés pour le jeu, contenant chacun un personnage inédits ainsi qu'un stage et quelques pistes audio pour les accompagner[25]. Le premier personnage à être annoncé en tant que contenu additionnel est le personnage principal du jeu Persona 5, Joker. Il a été dévoilé par Nintendo dans une bande-annonce lors des Game Awards 2018 le 7 décembre, soit la date de sortie mondiale du jeu[26].

Le , un patch vient corriger quelques bugs, ajuster la difficultés des combats contre les combattants à débloquer et améliorer l'équilibrage de treize personnages. Dans le mode en ligne, le format de jeu préféré du joueur est désormais priorisé[27].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
EGM (US) 9,5/10[28]
Game Informer (US) 9,5/10[29]
GamePro (US) 87/100[30]
Presse numérique
Média Note
Destructoid (US) 9,5/10[31]
Eurogamer (UK) 5/5 étoiles[32]
Gamekult (FR) 9/10[33]
GameSpot (US) 9/10[34]
GamesRadar+ (US) 4.5/5 étoiles[35]
IGN (US) 9,4/10[36]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[37]
Nintendo Life (US) 10/10[38]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 92 %[39]
Metacritic 93/100[40]

Super Smash Bros. Ultimate est très bien accueilli par la critique dès sa sortie. Les sites de compilations de critiques, GameRankings et Metacritic, lui accordent une moyenne de 92 % et 93/100, calculées respectivement sur quarante-six et quatre-vingt-douze critiques[40].

Ventes[modifier | modifier le code]

En l'espace de trois jours après sa sortie, Super Smash Bros. Ultimate s'est vendu à 1,23 million d'exemplaires physiques au Japon. C'est le premier jeu du catalogue de la Nintendo Switch — et le deuxième jeu Nintendo — à dépasser le cap du million de ventes en moins d'une semaine dans ce pays. En trois jours, la cinquième itération de la licence a presque égalé les ventes totales de l'opus sur GameCube, Super Smash Bros. Melee, qui est pourtant le jeu le plus vendu sur cette console au Japon. Ce lancement record a également fait augmenter les ventes de la Nintendo Switch, qui s'est vendue à 281 000 unités lors de la deuxième semaine de décembre 2018, et dépasse les 6 millions d'unités vendus au Japon[41].

Aux États-Unis, plus de 3 millions de copies du jeu ont été vendues en format physique et dématérialisé en 11 jours[42].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  1. Masahiro Sakurai, à propos de Super Smash Bros. Ultimate lors du Nintendo Direct: E3 2018 : « Vous avez remarqué le symbole epsilon à côté des numéros de Lucina et Pit maléfique ? Chacun de ses combattants est basé sur un autre combattant du jeu. Nous les traitons un peu différemment, et nous avons décidé de les appeler combattants Echo. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Super Smash Bros. de la Switch co-développé par Bandai Namco ? », sur Jeuxvideo.com,
  2. (en) Andrew Goldfarb, « E3 2018: Super Smash Bros. Ultimate is an entirely new game, Bandai Namco still involved », sur IGN, (consulté le 16 juin 2018).
  3. « Super Smash Bros. Ultimate », Objets,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2018)
  4. « Super Smash Bros. Ultimate », Trophées aide,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2018)
  5. « Super Smash Bros. Ultimate », Pokémon,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2018)
  6. a et b William Audureau, « On a essayé « Super Smash Bros. Ultimate », le « plus grand cross-over de l’histoire du jeu vidéo » », sur Le Monde, (consulté le 13 juin 2018)
  7. (en) « Exactly what are Echo Fighters in Super Smash Bros. Ultimate? There's a lot of confusion about these type of characters », sur Event hubs,
  8. (en-US) Edmond Tran, « E3 2018: Super Smash Bros. Ultimate For Switch Will Have Every Previous Fighter », sur GameSpot, (consulté le 12 juin 2018)
  9. Smile_93, « Super Smash Bros Ultimate : De nouveaux personnages et une flopée de nouveautés annoncés durant le Nintendo Direct », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 8 août 2018)
  10. (en) Matt Espineli et Jordan Ramée, « All The Super Smash Bros. Ultimate Characters: Ken, Incineroar, Piranha Plant, More », Gamespot, (consulté le 1er novembre 2018)
  11. « Joker arrive demain dans la mise à jour 3.0 de Super Smash Bros. Ultimate »,
  12. a et b « Super Smash Bros. Ultimate : Le créateur explique son processus », sur Actu-gaming.net,
  13. « Super Smash Bros. Ultimate : toutes les arènes des précédents jeux ne seront pas incluses », sur Jeuxvideo.com,
  14. « Smash Bros. Ultimate : le stage Splatoon 2 des Tours Girelle dévoilé », sur Puissance Nintendo,
  15. « Super Smash Bros Switch Ultimate : Retour du mode classique et histoire ?! - Millenium », sur Millenium (consulté le 6 novembre 2018)
  16. « Super Smash Bros Ultimate : Mode Aventure, La Lueur du Monde - Millenium », sur Millenium (consulté le 27 novembre 2018)
  17. « News jeu Nintendo Direct : Super Smash Bros. arrive sur la Switch », sur Jeuxvideo.com,
  18. « Nintendo Switch : Le récap du Nintendo Direct du 8 mars 2018 », sur Melty,
  19. (en) « Super Smash Bros. is coming to Nintendo Switch! », sur YouTube,
  20. « Super Smash Bros. Ultimate : le jeu est bouclé, Nintendo fait part de ses regrets », JeuxActu,‎ (lire en ligne, consulté le 23 novembre 2018)
  21. « Super Smash Bros. : Masahiro Sakurai (la créateur de la série) aux commandes de la version Switch ? Il répond », sur Jeux Actu,
  22. « Super Smash Bros sur Switch : Le créateur de la licence confirme sa présence au développement », sur BeGeek,
  23. « Super Smash Bros. Switch : un gros tournoi prévu pendant L'E3 2018 », sur Jeux Actu,
  24. « E3 2018 : Nintendo annonce un système de tickets pour jouer à Super Smash Bros. », sur Jeuxvideo.com,
  25. « Smash Bros Ultimate : 74 personnages, mais des DLC déjà prévus », sur IGN,
  26. GameSpot, « Super Smash Bros Ultimate x Persona 5 Full Reveal (with orchestra) | The Game Awards 2018 » (consulté le 14 décembre 2018)
  27. « Super Smash Bros. Ultimate : La mise à jour 1.2.0 est lancée », sur jeuxvideo.com,
  28. (en) Evan Slead, « Super Smash Bros. Ultimate review », EGM, (consulté le 7 décembre 2018)
  29. (en) Jeff Cork, « Super Smash Bros. Ultimate Review », Game Informer, (consulté le 10 décembre 2018)
  30. (en) Michael Cherdchupan, « Super Smash Bros. Ultimate im Test - Geniales Prügelfestival mit einem Online-Tiefschlag », GamePro, (consulté le 14 décembre 2018)
  31. (en) Chris Carter, « Review: Super Smash Bros Ultimate », Destructoid, (consulté le 6 décembre 2018)
  32. (en) « Super Smash Bros. Ultimate review - a messy, magical festival of video games », Eurogamer (consulté le 12 décembre 2018)
  33. Nicolas Verlet, « Test Super Smash Bros. Ultimate », sur gamekult.com,
  34. (en) Edmond Tran, « Super Smash Bros Ultimate Review », GameSpot, (consulté le 6 décembre 2018)
  35. (en) Aron Garst, « Super Smash Bros Ultimate Review », GamesRadar+, (consulté le 6 décembre 2018)
  36. (en) Tom Marks, « Super Smash Bros Ultimate Review », IGN, (consulté le 6 décembre 2018)
  37. Anagund et Epyon, « Test : Super Smash Bros. Ultimate : Le meilleur épisode de la série », sur jeuxvideo.com,
  38. (en) Alex Olney, « Super Smash Bros. Ultimate Review », Nintendo Life, (consulté le 7 décembre 2018)
  39. (en) « Super Smash Bros. Ultimate for Nintendo Switch », sur Gamerankings (consulté le 15 décembre 2018)
  40. a et b (en) « Super Smash Bros. Ultimate for Switch Reviews », sur Metacritic (consulté le 6 décembre 2018)
  41. « Super Smash Bros. Ultimate : semaine record pour la Nintendo Switch au Japon », sur www.p-nintendo.com (consulté le 14 décembre 2018)
  42. Puyo, « Super Smash Bros. Ultimate : et maintenant, les chiffres US », Gamekult, (consulté le 19 décembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]