Big band

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bande.
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Big Bang.
image illustrant le jazz
Cet article est une ébauche concernant le jazz.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Big Band de Levallois lors d'un concert au conservatoire Maurice Ravel de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine)

Un « big band » est une formation orchestrale, de professionnels ou d'amateurs, qui interprète des œuvres du répertoire jazz, particulièrement dans le style swing jusque dans les années 1960 ; à partir de ces années, l'avant-garde et le free jazz commencent à s'intéresser à ce type de formation. Son nom vient de l’anglais et signifie littéralement « grand groupe ». D'autre termes comme « jazz band », « jazz ensemble », « jazz orchestra », « stage band », « society band » et « dance band » peuvent être utilisés dans des contextes particuliers.

Effectif[modifier | modifier le code]

Plan de scène habituel d'un big band

La formation la plus traditionnelle emploie quatre sections instrumentales, appelées aussi pupitres :

Parfois, d'autres instruments viennent compléter l'ensemble : tuba, cor d'harmonie, vibraphone, etc. On y retrouve parfois également un ou plusieurs chanteurs qui interprètent les chansons ou les mélodies (ce qui donne parfois du « scat ») en solo, accompagnés par le reste de l'orchestre.

Le directeur, qui est parfois également compositeur et arrangeur, est chargé de la cohésion de l’orchestre et donne parfois son nom au « big band ».

Big bands célèbres[modifier | modifier le code]

Fletcher Henderson serait le premier musicien à avoir formé un big band[1]. À partir des années 30, le big band est représenté par Chick Webb, Count Basie, Duke Ellington, Glenn Miller ou Benny Goodman. Certains de ces orchestres, comme le Glenn Miller Orchestra, ont survécu à leur créateur.

À l'arrivée du bebop, Dizzy Gillespie fonde plusieurs big bands. Miles Davis et Gil Evans collaborent pour l'album Birth of the Cool.

Anthony Braxton, avec son Creative Music Orchestra et Lester Bowie, avec son Sho' Nuff Orchestra, fondent deux formations issues du free jazz. Martial Solal a créé plusieurs orchestres, comme le Martial Solal Dodécaband ou le Newdecaband.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. d'après le site du Festival de jazz de Montréal