Unity (moteur de jeu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Unity.
Unity
Logo

Développeur Unity Technologies (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 5.3.4 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en C, C++, C# et PythonVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Microsoft Windows, macOS, Linux, Xbox 360, Wii, Wii U (en), PlayStation 3, PlayStation 4, PlayStation Vita, Windows Phone, iOS, Android, Google Native Client, Adobe Flash et Télévision connectéeVoir et modifier les données sur Wikidata
Langues AnglaisVoir et modifier les données sur Wikidata
Type Moteur de jeu
Outil de création de jeux (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Licence Licence logicielle non-libre (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web unity3d.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Unity est un moteur de jeu multi-plateforme (smartphone, Mac, PC, consoles de jeux vidéo et web) développé par Unity Technologies. Il est l'un des plus répandus dans l'industrie du jeu vidéo, du fait de sa rapidité aux prototypages pour les très gros studios, aussi pour la sphère du jeu indépendant qui développe directement dessus pour sortir leurs applications sur tout support.

Il a la particularité de proposer une licence gratuite sans limitation au niveau du moteur.

Description technique[modifier | modifier le code]

Gone Home - Unity

Le logiciel a la particularité d'utiliser un éditeur de script compatible mono (C#)[2], UnityScript (un langage proche du JavaScript et inspiré d'ECMAScript) et Boo[2] au lieu de Lua très utilisé dans les jeux vidéo. Son approche orientée asset, par le biais d'un EDI dédié, le différencie des moteurs[réf. nécessaire] comme le Quake engine dont les éléments centraux sont les codes sources[réf. nécessaire]. Il est l'équivalent du logiciel de création Director pour la 2D qui utilise Lingo. Il se rapproche plus pour la 3D des logiciels tels que Shiva, Virtools, Cheetah3D. Parmi les logiciels d'animations, il ne permet pas la modélisation mais permet de créer des scènes supportant des éclairages, des terrains, des caméras, des textures, la musique et les vidéos (version pro). Il est par ces fonctionnalités un mélange de VRML et de QuickTime.

Plateformes supportées[modifier | modifier le code]

Le logiciel de conception développé d'abord pour la plate-forme Mac a été porté sous Windows et permet d'obtenir des applications compatibles Windows, Mac OS X, iOS, Android, Wii, PlayStation 3, PlayStation Vita, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One, Windows Phone 8, PlayStation Mobile, Tizen, Oculus Rift, Wii U, Nintendo 3DS, dans une page web grâce à un plugin, ou depuis la version 3.5 le format Flash d'Adobe, bien que cette dernière option ait été retirée fin avril 2013[3].

La version 4.0, sortie en novembre 2012, intègre le développement de jeux compatibles avec Linux[4],[5]. Les jeux développés pourront ainsi fonctionner sous Linux. Depuis le 25 août 2015, Unity lui-même est disponible sous Linux avec des restrictions d'exports (pas d'export windows par exemple)[6]. Le support de jeux compatibles avec Linux s'appuie dans un premier temps sur la distribution Ubuntu et sur les pilotes propriétaires fournis par les fabricants de cartes graphiques[7]. Unity 3D collabore avec Canonical au sein d'une équipe dédiée aux jeux vidéo[8].

Le support Linux est cependant limité aux processeurs X86 et aucune version ARM n'est prévue.

Compatibilité[modifier | modifier le code]

Il est capable d'importer de nombreux formats 3D (Blender, Maya, Cinema 4D, Cheetah3D (en), FBX)[9], des ressources variées : (des textures Photoshop, PNG, TIFF, audios, vidéos) qu'il optimise par l'utilisation de filtres[10].

Unity possède une large palette de déploiement :

Communauté[modifier | modifier le code]

Depuis la création d'Unity, une chaîne officielle a vu le jour sur Youtube recensant environ cent mille abonnés et plus d'une centaine de mentions "J'aime" sur chaque vidéo. Très active, la chaîne propose environ tous les mois la rediffusion des Unity Awards, là où les meilleurs jeux de toutes les catégories produits avec le moteur Unity sont récompensés, cela accompagné de tutoriels, d'explications, de compilations des meilleurs jeux et des démonstrations de la performance et des capacités offertes par Unity. La chaîne permet ainsi aux développeurs expérimentés d'en apprendre plus et aux novices de visualiser un large panel créations de la communauté Unity.

Licence[modifier | modifier le code]

En date du 2 août 2013, le logiciel est disponible dans une version payante et une version gratuite :

  • la licence payante est facturée à l'achat un système de paiement par mois ou en une fois, une licence pour deux postes de travail sans royalties ;
  • la licence gratuite est disponible en gratuiciel (freeware), elle ne présente pas de coût d'acquisition et pas de royalties, mais toutes les fonctionnalités ne sont pas disponibles[15] et les jeux ou animations produits incluent un écran de démarrage ou un tatouage numérique (watermark) Unity[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://unity3d.com/get-unity/download/archive
  2. a et b (en) Site officiel d'Unity3d, page du scripting, détaillant les fonctionnalités de scripting d'Unity.
  3. (en) Blog officiel de l'équipe d'Unity3d, annonçant la fin du support de Flash. Mis en ligne le 23 avril 2013.
  4. a, b et c (en) Site officiel d'Unity3d, page du support pour bureau, détaillant la compatibilité desktop et DX11.
  5. (en) Vidéo sur le site d'Unity, interview sur la compilation pour Linux des jeux Unity.
  6. (en) liens de téléchargement et forum des developpements de packets .deb de unity5 pour linux.
  7. (en) Informations sur le support « Desktop », « we will only be offering official support for Ubuntu 10.04 or later, with a graphics card that has vendor-made drivers installed », consulté le 3 juin 2013.
  8. (en) Joey-Elijah SNEDDON, « Article sur le lancement d'une équipe dédiée sur OMGUbuntu », sur OMG Ubuntu,‎ (consulté le 3 juin 2013).
  9. (en) Manuel utilisateur d'Unity3d, liste des formats 3D supportés par Unity3d.
  10. (en) Manuel utilisateur d'Unity3d, formats 2D supportés par unity3d et optimisations qui y sont appliquées.
  11. (en) Site officiel d'Unity, page du support, résumé des plates-formes supportées par Unity.
  12. (en) Site officiel d'Unity, page du plugin Unity web player, détaillant le support web pour unity3d.
  13. (en) Manuel utilisateur d'Unity, page des MovieTexture expliquant comment utiliser des vidéos QuickTime.
  14. (en) Manuel utilisateur d'Unity3d, page des fichiers audio, indiquant la manière d'enregistrer les sons en interne.
  15. (en) comparaison des licences, site web d'Unity, consulté le 2 août 2013.
  16. (en) FAQ Unity, site web d'Unity, consulté le 2 août 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]