Tasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tasse à café

Une tasse est un petit récipient muni d'une seule anse , souvent en faïence ou en porcelaine, destiné à recevoir une boisson chaude (café, thé, chocolat, lait, infusions, tisanes, etc.)

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot « tasse » vient de l'arabe ṭāsa طاس et du persan ṭās طاس, tasse, bol[1]. Le mot est introduit à la faveur de l'importation de poteries orientales, notamment en provenance de Tyr »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant l'ère de la dynastie chinoise Han (206 à 220 avant J.-C.), le thé fit son apparition et ce n'est que dans les années 1660, qu'il arrive en Europe. La nécessité d'avoir un contenant pour boire son thé a mené à la création de la tasse, plus particulièrement des tasses sans anses en Chine. Cependant, les européens préféraient boire leur thé très chaud. Par conséquent, l'anse fut inventé en Europe par un Allemand du nom de Johann Friedrich Bottger en 1707[3].


La tasse était autrefois[Quand ?] en bois à la campagne, et en grosse faïence dans les cabarets où elle était souvent décorée de motifs floraux.

La tasse tend désormais à être concurrencée par le mug car beaucoup plus tendance[réf. nécessaire], tasse haute utilisée sans soucoupe (sous-tasse).


Usages particuliers[modifier | modifier le code]

Collection de tasses à moustache.
Un canard.

Au XVIIIe siècle, d'abord en Allemagne puis en Autriche et en France, les manufactures de porcelaine commencent à fabriquer des « trembleuses », autrement dit des tasses profondément enfoncées dans leur soucoupe, ce qui empêche le récipient de glisser. L'origine de ces tasses est espagnole.

Vers la fin du XIXe siècle est créé le modèle de la « tasse à moustache » avec un rebord à l'intérieur qui empêche le liquide d’atteindre la pilosité des buveurs portant la moustache[4].

La tasse utilisée pour abreuver les malades alités diffère en forme et en nom. Elle est munie d'une anse pour la préhension par le soignant et d'un long bec verseur à glisser entre les lèvres du malade pour éviter le débordement du liquide. L'analogie du bec verseur et du bec de l'oiseau aquatique palmipède la fait nommer « canard »[5]. Le canard était généralement en faïence jusqu'à la fin du XXe siècle où ce matériau a été remplacé par le plastique.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « tasse : Étymologie de tasse », sur www.cnrtl.fr (consulté le 24 septembre 2016)
  2. Alain Rey, Dictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert, (ISBN 9782850365638, OCLC 40539179, lire en ligne)
  3. « L’heure du thé : l’origine de la tasse - Brocante Meg Antique », sur brocantemeg-antique.com (consulté le 6 mai 2020)
  4. Les tasses dites « à moustache » (en archive)
  5. CNRTL, entrée canard en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]