Celeste (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Céleste.
Celeste
Image illustrative de l'article Celeste (jeu vidéo)

Éditeur Matt Makes Games
Développeur Matt Makes Games
Concepteur Matt Thorson (directeur)
Noel Berry (programmeur)
Musique Lena Raine

Date de sortie
Version V1.2.5.3
Genre Jeu de plates-formes
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Microsoft Windows, Linux, macOS, Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One
Média Téléchargement
Langue Multilingue
Contrôle Clavier et souris
Manette de jeu

Site web Site officiel

Celeste est un jeu vidéo de plates-formes développé et édité par le studio Matt Makes Games, composé de Matt Thorson et Noel Berry. Le prototype de jeu est développé en quatre jours sur la fantasy console, Pico-8 à l'occasion de la « Pico-8 Game Jam », avant de connaître le développement de la version finale. Le jeu est sorti, en format dématérialisé, le 25 janvier 2018 sur Microsoft Windows, Linux, macOS, Nintendo Switch, PlayStation 4 et Xbox One.

Trame[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Celeste suit l'histoire d'une jeune femme nommée Madeline alors qu'elle tente de gravir la montagne Celeste, une montagne fictive de l'ouest du Canada qui possède le pouvoir de manifester son tourment intérieur.

Personnages[modifier | modifier le code]

Madeline est le personnage principal du jeu. Elle souhaite gravir la montagne pour une raison qui est au début de l'aventure mystérieuse. Lors de son périple, elle fait la connaissance de plusieurs autres personnages comme Théo, un aventurier qui cherche également à gravir la montagne pour chercher à se dépasser, et Monsieur Oshiro, un fantôme qui hante son propre hôtel, autrefois luxueux mais à présent en ruine. Ce dernier est torturé par le non-succès de son établissement. Enfin, une vieille dame mystérieuse vient en aide à Madeline en la guidant durant son ascension.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Celeste est un jeu vidéo de plate-formes, mélangeant action et puzzle. Chaque ensemble d'action doit être réfléchie et organisée pour achever un tableau.

Développement[modifier | modifier le code]

Un premier prototype a d'abord été développé sous la fantasy console Pico-8[1], en 4 jours, en juillet 2015, pendant la Pico-8 Game Jam[2],[3] avant que le jeu final ne soit développé en C#, avec le moteur Monocle développé sous licence MIT par les concepteurs du jeu[4],[5].

Un port sur la fantasy console TIC-80, avec éditeur de niveau est appelé Celeste Editor[6].

Musique[modifier | modifier le code]

La musique de Celeste, utilisant du synthétiseur, est divisée en plusieurs parties, suivant le jeu. La musique de partie principale du jeu est composée par la musicienne Lena Raine[7], tandis que les niveaux faces B, qui sont débloqués via des tableaux cachés, dont les musiques sont composées par Lena Raine et arrangées par Kevin Regamey[8], ont été remixées par différents musiciens[9].

Le morceau « Resurrection » en particulier a eu un important succès et a été repris par différent musiciens au synthétiseur, synthétiseur analogique, piano, guitare

Le morceau de face B, « Mirror Temple (Mirror Magic Mix) », a eu le droit à un arrangement jazz en électro-acoustique par Insaneintherainmusic[10].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Canard PC (FR) 9/10[11]
Presse numérique
Média Note
Destructoid (US) 10/10[12]
Gamekult (FR) 9/10[13]
GameSpot (US) 9/10[14]
IGN (US) 10/10[15]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[16]
Nintendo Life (US) 10/10[17]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 93/100 (Switch)[18]
87/100 (PC)[19]
92/100 (PS4)[20]
94/100 (Xbox One)[21]

Celeste est très favorablement accueilli par la presse spécialisée, quel que soit le support du jeu. La note maximale lui est attribué par de nombreux site et magazines tels que Destructoid, IGN et Nintendo Life.

Celeste est nommé « jeu de l'année 2018 » par l'équipe de Pixels du journal Le Monde[22].

Prix[modifier | modifier le code]

Ventes[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, Thorson dévoile que le jeu s'est écoulé à plus de 500 000 exemplaires depuis sa sortie[24].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Celeste Classic », sur Itch.io
  2. (en) « Celeste », sur lexalofile.com,
  3. (en) Jupiter Hadley, « 10 of the best Pico8 games out there », sur BigbossBattle.com,
  4. NoelFB, « Celeste Bugs & Issue Tracker + some Source Code », sur Github
  5. « Monocle Engine », sur Bitbucket.org
  6. « CelesteEditor », sur Itch.io
  7. Lena Raine, « Celeste Original Soundtrack », sur Bandcamp
  8. Lena Raine, « Celeste - Madeline's Grab Bag », sur Bandcamp
  9. Various Artists, « Celeste B-Sides », sur Bandcamp
  10. Insaneintherainmusic, « Celeste: Mirror Temple (Mirror Magic Mix) Jazz Arrangement », sur Youtube
  11. Pipomantis, Test : Celeste - Les Cieux dans les yeux, 15 février 2018, Canard PC n°375, p. 18-19.
  12. (en) Kevin Mersereau, « Review: Celeste », Destructoid, (consulté le 28 janvier 2018)
  13. Gautoz, « Test de Celeste », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 4 mars 2018).
  14. (en) Oscar Dayus, « Celeste Review: More Than Just A Great Platformer », GameSpot, (consulté le 4 mars 2018)
  15. (en) Tom Marks, « Celeste Review », IGN, (consulté le 28 janvier 2018)
  16. Clementoss, « Test de Celeste », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 4 mars 2018).
  17. (en) Jon Cousins, « Celeste Review - Switch eShop », Nintendo Life, (consulté le 4 mars 2018)
  18. (en) « Celeste for Switch Reviews », Metacritic (consulté le 3 février 2018)
  19. (en) « Celeste for PC Reviews », Metacritic (consulté le 23 février 2018)
  20. (en) « Celeste for PlayStation 4 Reviews », Metacritic (consulté le 4 mars 2018)
  21. (en) « Celeste for Xbox One Reviews », Metacritic (consulté le 23 février 2018)
  22. William Audureau et Corentin Lamy, « « Pixels Battle Royale » : qui remportera le titre du meilleur jeu vidéo de 2018 ? », sur Le Monde, .
  23. (en) « Celeste Wins Best Independent Game », sur Youtube
  24. Jarod, « A Hat in Time et Celeste font le point sur les ventes », Gamekult, (consulté le 26 décembre 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]