Culture de Sierra Leone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Peuples de Sierra Leone (1969)

La culture de la Sierra Leone (Afrique de l'Ouest) désigne d'abord les pratiques culturelles observables de ses 6 500 000 d'habitants.

La culture de Sierra Leone présente quelques similitudes avec celle de ses voisins immédiats, la Guinée et le Liberia, autres petits États côtiers avec un arrière-pays montagneux et un climat tropical humide. La Sierra Leone est aussi marquée par les traites négrières, son passé colonial au sein de l'Afrique occidentale britannique et, plus récemment, par la guerre civile qui y a sévi entre 1991 et 2002. Dans l'intervalle (2012), le pays a retrouvé le chemin de la démocratie et de l'alternance politique[1], même si son indice de développement humain (IDH) reste parmi les plus faibles (180e rang sur 187 en 2011[2]).

Peuples, langues, cultures[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Peuples[modifier | modifier le code]

Parmi les 6 millions d'habitants environ que compte le pays, les Mendé, établis dans le sud, sont les plus nombreux (35 %), suivis par les Temné du nord-ouest (32 %)[3]. Les autres populations sont les Limba (8 %), les Kono (5 %), les Bullom et les Sherbro, ainsi que les Koranko (3,5 %). Les Krio (moins de 2 %) sont concentrés dans la capitale Freetown. Quant aux Peuls, ils sont dispersés dans le pays[3].

L'anglais est la langue officielle, alors que le krio est la langue véhiculaire[3].

Traditions[modifier | modifier le code]

Religion(s)[modifier | modifier le code]

60 % des Sierra-léonais sont musulmans, 8 % sont chrétiens – surtout protestants. Les croyances traditionnelles restent vivaces[3].

Symboles[modifier | modifier le code]

Fêtes[modifier | modifier le code]

Vie sociale[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Société[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Droit[modifier | modifier le code]

Arts de la table[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Jeux populaires[modifier | modifier le code]

Enfants traçant un jeu dans le sable.
  • Divertissement en Sierra Leone
  • Jeux populaires
  • Sports populaires : Football, Basketball, Cricket, Plongée, Pêche, Athlétisme, Yoga

Sports[modifier | modifier le code]

Arts martiaux[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Un auditeur dans la région de Kailahun

En 2016, le classement mondial sur la liberté de la presse établi chaque année par Reporters sans frontières situe la Sierra Leone au 92e rang sur 180 pays[5]. La presse est pluraliste et indépendante, sous réserve de ne pas mettre en cause le Président. Les radios communautaires sont très écoutées[6].

Littérature[modifier | modifier le code]

Artisanats[modifier | modifier le code]

Les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel relèvent (pour partie) du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. On parle alors de trésor humain vivant. Mais une grande partie des techniques artisanales ont régressé, ou disparu, dès le début de la colonisation, et plus encore avec la globalisation, sans qu'elles aient été suffisamment recensées et documentées.

Arts graphiques[modifier | modifier le code]

Textiles[modifier | modifier le code]

Tissage du coton.

Cuir[modifier | modifier le code]

Papier[modifier | modifier le code]

Bois[modifier | modifier le code]

Métal[modifier | modifier le code]

Poterie, céramique, faïence[modifier | modifier le code]

Verrerie d'art[modifier | modifier le code]

Joaillerie, bijouterie, orfèvrerie[modifier | modifier le code]

Vente de bijoux artisanaux à Freetown.

Espace[modifier | modifier le code]

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Arts du spectacle[modifier | modifier le code]

Musique(s)[modifier | modifier le code]

Danse(s)[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Autres : marionnettes, mime, pantomime, prestidigitation[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) n'a rien inscrit pour ce pays dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (au 14/01/2016).

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) n'a rien inscrit pour ce pays dans son registre international Mémoire du monde (au 14/01/2016).

Musées et autres institutions[modifier | modifier le code]

Liste du Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit dans sa liste du Patrimoine mondial (au 12/01/2016) : Liste du patrimoine mondial en Sierra Leone.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arthur Abraham, La Politique culturelle en Sierra Leone, Unesco, Paris, 1979, 81 p. (ISBN 92-3-201601-X)
  • (en) Mike Butscher, Esme James et al., Den Ol Bod Ose : creole architecture in Sierra Leone, British Council, Londres, 2005, 24 p. (ISBN 978-0-86355-546-6) (catalogue d'exposition au Horniman Museum)
  • Sylvie Kandé, Terres, urbanisme et architecture créoles en Sierra Leone : XVIIIe-XIXe siècles, L'Harmattan, Paris, 1999, 336 p. (ISBN 2-7384-7168-4)
  • (en) Venice et Alastair Lamb, Sierra Leone weaving, Roxford books, Hertingfordbury, 1984, 160 p. (ISBN 0-907129-02-1)
  • (en) Murray Last et Paul Richards (dir.), Sierra Leone, 1787-1987 : two centuries of intellectual life, Manchester University Press, Manchester, 1987 (ISBN 0-7190-2791-8) (édition spéciale de la revue Africa, the journal of the International African Institute, vol. 57, no 4)
  • (en) Merran McCulloch, Peoples of Sierra Leone, International African Institute, Londres, 1964, 102 p.
  • (de) Bernhard Sievers, Musik in Sierra Leone : Tradition, Wandel und Identitätsverlust einer Musikkultur in Westafrika, Lit, Münster, 1992, 245 p. (ISBN 3-89473-130-3)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Jenkins (collecteur), Sierra Leone : musiques traditionnelles, Radio-France, Paris ; Harmonia Mundi, Arles, 1992, (CD, 50 min 09 s, + brochure, 17 p.)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Limba : le poids des maux, film documentaire de Patrice Landes, L'Harmattan, ADAV, 2008, 54 min (DVD)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Atlas de l'Afrique, Éditions du Jaguar, Paris, 2011, p. 204-205 (ISBN 978-2-86950-465-3)
  2. L'État de l'Afrique 2012, hors-série Jeune Afrique, p. 127
  3. a b c et d (fr) Jean Sellier (et al.), Atlas des peuples d'Afrique, La Découverte, Paris, 2005, p. 151-152 ; p. 186 (ISBN 2-7071-4743-5)
  4. http://www.journaldunet.com/web-tech/chiffres-internet/sierra-leone/pays-sle
  5. Reporters sans frontières : Les données du classement de la liberté de la presse 2016 [1]
  6. Reporters sans frontières : Sierra Leone