Culture de Djibouti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Architecture coloniale

Cet article concerne la culture à Djibouti.

Vie culturelle[modifier | modifier le code]

Institutions culturelles[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

En 2009, le classement mondial sur la liberté de la presse établi chaque année par Reporters sans frontières situe Djibouti au 110e rang sur 175 pays[1]. Une « situation difficile » y a été observée[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reporters sans frontières  : Classement mondial 2009 [1]
  2. Reporters sans frontières [2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abdourahman Yacin Ahmed, «Djibouti au centre du discours littéraire», in Amina Saïd Chire (did.), Djibouti contemporain, Paris, Karthala, 2013, p. 317-348
  • (fr) Christian d'Alayer, Djibouti aujourd'hui, Les Éditions du Jaguar, Paris, 2003, 237 p. (ISBN 2-86950-361-X)
  • (fr) Colette Dubois, Djibouti au regard de ses timbres-poste, 1893-1977 : images d'altérité, images de propagande, ARESAE, Paris, 1998, 47 p. (texte de la conférence prononcée à l'INALCO le 2 février 1998)
  • (fr) Colette Dubois et Pierre Soumille, Des chrétiens à Djibouti en terre d'islam : (XIXe-XXe siècles), Karthala, Paris, 2004, 373 p. (ISBN 2-8458-6491-4)
  • (fr) Bruno Maurer, Le francais et les langues nationales à Djibouti : aspects linguistiques et sociolinguistiques, thèse de Sciences du langage, université Montpellier 3, 1993
  • Mohamed Houmed Hassan, «Émergence et évolution d’une culture populaire urbaine à Djibouti», in Amina Saïd Chire (did.), Djibouti contemporain, Paris, Karthala, 2013, p. 293-316

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :