Bière de gingembre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bière au gingembre
Image illustrative de l’article Bière de gingembre

Pays d’origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Date de création 1702
Type boisson gazeuse
Degré d'alcool 0
Couleur jaune
Bière de gingembre
Bière de gingembre.

La bière de gingembre (en anglais : ginger beer) est aujourd'hui une boisson gazeuse fermentée, sans ou à faible teneur en alcool[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Elle est originaire de la Jamaïque, où elle est produite depuis plusieurs siècles. Elle est obtenue par la mise en bouteille d'un liquide à base de gingembre frais lors du début de la fermentation de mélasse.

La bière de gingembre a été d'abord brassée dans le Yorkshire dans les années 1700[3]. Par la suite, cette boisson alcoolisée est devenue très populaire en Grande-Bretagne et en Amérique du Nord, avec, en 1935, trois-mille brasseries en Grande-Bretagne, trois-cents aux États-Unis (où elles ont été affectées par la loi de prohibition) et mille au Canada.

La recette de la bière de gingembre a été apportée aux îles Ioniennes par l'armée britannique au XIXe siècle et elle est toujours produite par les vieillards des villages de Corfou[4].

Ginger ale et bière de gingembre (ginger beer) désignaient autrefois la même boisson, mais aujourd'hui la bière de gingembre a un goût de gingembre plus puissant.

Réalisation[modifier | modifier le code]

Levain de gingembre
Levain de gingembre fermenté 3 jours.

Il est possible de réaliser de la bière de gingembre de façon artisanale. Les ingrédients principaux sont de l'eau, du sucre et du gingembre[5], éventuellement complétés par de la levure.

La première étape consiste à réaliser une fermentation de gingembre (ginger bug) à partir des trois ingrédients à température ambiante pendant trois ou quatre jours. Les levures et bactéries naturellement présentes dans la racine (principalement dans la peau) se nourrissent de sucre pour se multiplier et produisent du gaz et de l'acidité. On trouve notamment des levures (Saccharomyces cerevisiae principalement) et des bactéries lactiques[6].

Une fois active (produisant des bulles en surface), cette préparation est ajoutée à une infusion de gingembre (ou éventuellement une autre boisson, jus de pomme ou thé glacé), qui fermente à son tour quelques jours jusqu'à devenir effervescente, puis est embouteillée lorsque l'effervescence décroît. Comme pour toute boisson qui continue de fermenter, cette étape peut donner lieu des accidents potentiellement graves par l'explosion des bouteilles sous la pression. L'utilisation de bouteilles en plastique peut permettre d'estimer la pression dans la bouteille et de la libérer en ouvrant le bouchon. Les bouteilles peuvent être placées au réfrigérateur, ce qui ralentit la fermentation, mais ne l'arrête pas.

Il est couramment ajouté du jus de citron ou d'orange pour parfumer et rendre la boisson plus acide.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Madame Figaro, « Tout savoir sur la "ginger beer", la boisson rafraîchissante de l’été », sur Madame Figaro, (consulté le ).
  2. (en-US) « Ginger beer: a traditional fermented low-alcohol drink – Science in School » (consulté le ).
  3. (en) Thomas Sprat (1702) A history of the Royal Society of London, page 196 of Brewing Beer with Ginger instead of Hops'.
  4. Nick Edwards & John Gill, "The Rough Guide to Corfu." Rough Guides (2003) p. 87.
  5. « Comment faire un soda de gingembre (ginger ale) à partir d'un ginger bug ? », sur Ni Cru Ni Cuit, (consulté le ).
  6. (en) Mark M Dookeran, « Investigation into the laboratory-scale production of ginger (Zingiber Officinale Roscoe) beer by natural and controlled fermentation », Thèse, University of the West Indies,‎ (lire en ligne).

Sur les autres projets Wikimedia :