Islam en Sierra Leone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La mosquée de Ribia, près d'Outamba-Kilimi

La présence de l’islam en Sierra Leone est évaluée à 4 059 000 musulmans. Cela fait de l'islam la première religion du pays, qui représente actuellement 60 %[1] à 71, 3 %[2] de la population. Les deux ethnies les plus importantes sont les Temnés et les Mendé, dans le Nord, majoritairement musulmanes.

Au début du XVIIIe siècle, les tribus Fulanis et Mendés de la région de Fouta Djallon, maintenant en Guinée, convertirent de nombreux Temnés du Nord de la Sierra Leone à l'islam. Pendant la colonisation britannique, les tentatives de répandre le christianisme n'ont pas été très fructueuses. L'islam à continué à se répandre après l'indépendance de 1961. La proportion de musulmans est passée de 35 % en 1960 à 71 % en 2008.

La guerre civile de 1991 à 2002 n'avait pas de motif religieux ; des musulmans, des chrétiens et des adeptes des religions traditionnelles étaient ensemble d'un côté ou de l'autre lors du conflit. Au contraire, les relations inter-religieuses sont bonnes, notamment avec les chrétiens. Un conseil inter-religieux composé de chefs musulmans et chrétiens contribue à maintenir cette paix[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibiliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Islam and trade in Sierra Leone, de Alusine Jalloh et David Skinner

Références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation du pays par le ministère français des affaires étrangères
  2. Étude mondiale de la population musulmane par le Pew Forum, datant de 2008
  3. Présentation de la Sierra Leone par l'Aide à l'Église en Détresse