Canton de La Roche-sur-Foron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de La Roche-sur-Foron
Canton de La Roche-sur-Foron
Situation du canton de La Roche-sur-Foron dans le département de Haute-Savoie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement(s) Annecy (2)
Bonneville (7)
Saint-Julien-en-Genevois (18)
Bureau centralisateur la Roche-sur-Foron
Conseillers
départementaux
Denis Duvernay
Christelle Petex-Levet
2015-2021
Code canton 74 11
Histoire de la division
Création 1793, 1860
Modification(s) 1961, 22 mars 2015
Disparition 1815
Démographie
Population 53 137 hab. (2016)
Densité 191 hab./km2
Géographie
Altitude ? m - ? m
Superficie 277,75 km2
Subdivisions
Communes 27

Le canton de La Roche-sur-Foron, anciennement canton de La Roche, est un canton français du département de la Haute-Savoie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire cantonal, de 1793, puis de 1860, correspond au plateau des Bornes, qui surplombe la vallée de l'Arve, dans le Faucigny[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de l'annexion du duché de Savoie à la France révolutionnaire en 1792, la région située entre la vallée de l'Arve et l'avant-pays du plateau de la Borne ou des Bornes est organisée en canton avec La Roche pour chef-lieu, au sein du département du Mont-Blanc, dans le district d'Annecy[2],[3]. Ce nouveau canton comptait six communes : Amancy ; Chapelle-Rambaud ; Étaux ; Petit-Bornand ; La Roche et Saint-Sixt, avec 5 641 habitants[2]. Avec la réforme de 1800, le canton est placé dans le nouveau département du Léman, dans l'arrondissement communal de Bonneville[4]. Il compte à nouveau huit communes[4].

En 1814, puis 1815, le duché de Savoie retourne dans le giron de la maison de Savoie. Le canton français de La Roche devient dans la nouvelle organisation de 1816 un mandement sarde comprenant douze communes : Amancy ; Arenthon ; La Chapelle-Rambaud ; Cornier ; Étaux ; La Roche ; Menthonnex-en-Bornes ; Passeirier ; Saint-Laurent ; Saint-Maurice ; Saint-Pierre et Saint-Sixt, au sein de la province du Faucigny[5]. La nouvelle réforme de 1818 ne modifie pas l'organisation du mandement, seule Menthonnex-en-Bornes passe au mandement de Thorens-Sales[5]. En 1837, le mandement de La Roche reste dans la province du Faucigny, mais est intégré à la nouvelle division administrative d'Annecy[5].

Au lendemain de l'Annexion de 1860, le duché de Savoie est réunis à la France et retrouve une organisation cantonale, au sein du nouveau département de la Haute-Savoie (créé par décret impérial le 15 juin 1860)[6]. Le canton de La Roche est à nouveau créé par décret du 20 décembre 1860. Le 27 février 1961 (J.O. du 4 mars 1961), la commune de La Roche devient La Roche-sur-Foron qui modifie également le nom du canton[3],[7].

Par décret du 13 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de La Roche-sur-Foron est conservé et s'agrandit. Il passe de 9 à 27 communes[8].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le canton de La Roche-sur-Foron regroupe les 27 communes suivantes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
La Roche-sur-Foron
(bureau centralisateur)
74224 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 11 465 (2014)
Allonzier-la-Caille 74006 CC du pays de Cruseilles 1 846 (2014)
Amancy 74007 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 2 412 (2014)
Andilly 74009 CC du pays de Cruseilles 830 (2014)
Arbusigny 74015 CC Arve et Salève 1 065 (2014)
Cercier 74051 CC du pays de Cruseilles 646 (2014)
Cernex 74052 CC du pays de Cruseilles 965 (2014)
La Chapelle-Rambaud 74059 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 247 (2014)
Copponex 74088 CC du pays de Cruseilles 1 022 (2014)
Cornier 74090 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 1 247 (2014)
Cruseilles 74096 CC du pays de Cruseilles 4 315 (2014)
Cuvat 74098 CC du pays de Cruseilles 1 125 (2014)
Etaux 74116 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 1 864 (2014)
Menthonnex-en-Bornes 74177 CC du pays de Cruseilles 1 074 (2014)
Monnetier-Mornex 74185 CC Arve et Salève 2 321 (2014)
La Muraz 74193 CC Arve et Salève 1 059 (2014)
Nangy 74197 CC Arve et Salève 1 685 (2014)
Pers-Jussy 74211 CC Arve et Salève 2 891 (2014)
Reignier-Ésery 74220 CC Arve et Salève 7 245 (2013)


Saint-Blaise 74228 CC du pays de Cruseilles 353 (2014)
Saint-Laurent 74244 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 812 (2014)
Saint-Sixt 74253 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 962 (2014)
Le Sappey 74259 CC du pays de Cruseilles 395 (2014)
Scientrier 74262 CC Arve et Salève 1 150 (2014)
Villy-le-Bouveret 74306 CC du pays de Cruseilles 606 (2014)
Villy-le-Pelloux 74307 CC du pays de Cruseilles 912 (2014)
Vovray-en-Bornes 74313 CC du pays de Cruseilles 423 (2014)

Ancienne composition[modifier | modifier le code]

Avant la réforme de 2014, le canton de La Roche-sur-Foron regroupait les 9 communes suivantes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Roche-sur-Foron
(chef-lieu)
74224 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 17,94 11 465 (2014) 639


Amancy 74007 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 8,62 2 412 (2014) 280
Arenthon 74018 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 11,47 1 545 (2014) 135
La Chapelle-Rambaud 74059 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 4,27 247 (2014) 58
Cornier 74090 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 6,78 1 247 (2014) 184
Etaux 74116 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 13,69 1 864 (2014) 136
Saint-Laurent 74244 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 10,96 812 (2014) 74
Saint-Pierre-en-Faucigny 74250 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 14,91 6 093 (2014) 409
Saint-Sixt 74253 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 5,21 962 (2014) 185

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1861 1864 Joseph Pelloux[9]   Médecin. Maire de La Roche.
1864 1871 Ludovic de Viry-Cohendier[9]   Baron de Cohendier. Officier de cavalerie.
1871 1875
(démission)[10]
Jean-Pierre Plantard[9]   Maire de La Roche.
1875[11] 1906 René Dupont[9] Rad. Médecin à La Roche
1906[12] 1918
(décès)
Émile Favre[9] Rad.
puis PRS
Enseignant, ancien conseiller municipal de Marseille
Député (1905-1918), maire de Bonneville
1919 1940 Auguste Quoex[9] Ind.
puis apparenté Rad.
Industriel fromager à La Roche-sur-Foron.
1942 1945 Parfait Gavel   Maire de La Roche-sur-Foron
Nommé conseiller départemental en 1942[13]
1945 1949 René Mieusset SFIO Bourrelier-sellier
Maire-adjoint de La Roche-sur-Foron.
1949 1961 Auguste Pelloux MRP Médecin - Maire de La Roche-sur-Foron
1961 1973 Charles Puthod DVD Pharmacien - Maire de La Roche-sur-Foron
1973 1979 Armand Bouvard DVD Boucher - Maire de Saint-Pierre-de-Rumilly
1979 1980
(décès)
Georges
Cotterlaz-Rannard
UDF-CDS Directeur de maison familiale
Adjoint au Maire de La Roche-sur-Foron
1980 2004 Joseph Fournier UDF-CDS Inspecteur de la Mutualité Sociale Agricole
Vice-Président du Conseil Régional
Conseiller municipal de La Roche-sur-Foron
Député-suppléant de Claude Birraux
2004 2015 Denis Duvernay DVD Directeur d'agence bancaire
Maire d'Étaux jusqu'en 2008

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Denis Duvernay   DVD Retraité
Ancien conseiller général du canton de La Roche-sur-Foron (2004-2015)
2015 en cours Christelle Petex-Levet   DVD Adjointe au maire de Reignier-Ésery
5ème Vice-présidente Développement durable, Environnement, Forêts

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Denis Duvernay et Christelle Petex-Levet (DVD, 53,89 %) et Kévin Chironnaud et Christine Guglielmone (FN, 27,97 %). Le taux de participation est de 46,49 % (15 458 votants sur 33 253 inscrits)[14] contre 45,4 % au niveau départemental[15] et 50,17 % au niveau national[16]. Au second tour, Denis Duvernay et Christelle Petex-Levet (DVD) sont élus avec 71,79 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 45,37 % (9 926 voix pour 15 086 votants et 33 253 inscrits)[17].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 74810 71712 20614 11416 25119 90322 93624 93725 236
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[18] puis population municipale à partir de 2006[19])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 51 058 habitants[20].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Faucigny, 1980, p. 343.
  2. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 99-101, « II- Le district d'Annecy ».
  3. a et b Notice communale de La Roche-sur-Foron sur le site de l'EHESS.
  4. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 109-114.
  5. a b et c Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 117- 147.
  6. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 147-154.
  7. « Roche-sur-Foron », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 21 mars 2015), Ressources - Les communes.
  8. Décret no 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie.
  9. a b c d e et f Danièle Nicoud, sous la direction d'Élisabeth Rabut, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie, « Inventaire des archives de la préfecture relatives aux plébiscites et élections », sur le site des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.cg74.fr, (consulté le 16 avril 2015).
  10. Journal officiel de la République, édition du (lire en ligne).
  11. Journal officiel de la République, édition du (lire en ligne)
  12. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution , (lire en ligne).
  13. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution du (lire en ligne).
  14. « Résultats du premier tour pour le canton de La Roche-sur-Foron », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  15. « Résultats du premier tour pour le département de la Haute-Savoie », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  17. « Résultats du second tour pour le canton de La Roche-sur-Foron », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  18. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  19. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  20. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee