Canton de Chamonix-Mont-Blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Canton de Chamonix
puis Chamonix-Mont-Blanc
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement(s) Bonneville
Chef-lieu Chamonix-Mont-Blanc
Conseiller général Michel Charlet
2008-2014
Code canton 74 09
Histoire de la division
Création 1793, 1864
Modification(s) 1801, 1921
Disparition 1815, 2015
Démographie
Population 13 193 hab. (2012)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Superficie 217,64 km2
Subdivisions
Communes 4

Le canton de Chamonix-Mont-Blanc, anciennement canton de Chamonix, est un ancien canton français, situé dans le département de la Haute-Savoie. Le chef-lieu de canton se trouvait à Chamonix-Mont-Blanc. Il disparait lors du redécoupage cantonal de 2014 et les communes rejoignent le nouveau canton du Mont-Blanc[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire cantonal, de 1793, puis de 1864, correspond à la partie haute du Faucigny[2]. La vallée de Chamonix correspond à la haute-vallée de l'Arve, en amont du passage des gorges de la Diosaz. L'historien de la Savoie, Henri Baud, débute sa présentation du canton par ces mots : « La vallée de Chamonix est un monde à part. »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de l'annexion du duché de Savoie à la France révolutionnaire en 1792, la vallée de Chamonix est organisée en canton avec Chamonix pour chef-lieu, au sein du département du Mont-Blanc, dans le district de Cluses[3],[4]. Ce nouveau canton comptait trois communes : Chamonix, Les Houches et Vallorcine, avec 3 337 habitants[3]. Avec la réforme de 1800, le canton est maintenu avec cependant une commune supplémentaire, Servoz, dans l'arrondissement de Bonneville, dans le nouveau département du Léman[5].

En 1814, puis 1815, le duché de Savoie retourne dans le giron de la maison de Savoie. Le canton français de Chamonix devient dans la nouvelle organisation de 1816 un mandement sarde comprenant cinq communes : Chamonix, Les Contamines, Les Houches, Saint-Gervais et Vallorcine, au sein de la province du Faucigny[6]. La nouvelle réforme de 1818 fait disparaître le mandement au profit de celui de Saint-Gervais qui compte huit communes (les cinq de l'ancien mandement de Chamonix ainsi que Passy , Saint-Nicolas-de-Véroce et Servoz en plus)[6]. En 1837, le mandement de Saint-Gervais se maintient avec la vallée de Chamonix, et la province du Faucigny appartient à la nouvelle division administrative d'Annecy[6].

Au lendemain de l'Annexion de 1860, le duché de Savoie est réunis à la France et retrouve une organisation cantonale, au sein du nouveau département de la Haute-Savoie (créé par décret impérial le 15 juin 1860)[7]. Le canton de Chamonix est créé en 1864[4]. La modification du nom de la commune de Chamonix en Chamonix-Mont-Blanc en 1921, voit également le changement de nom du canton[4].

La réforme de 2014 amène la disparition du canton de Chamonix au sein du nouveau canton du Mont-Blanc[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Chamonix-Mont-Blanc regroupait les 4 communes suivantes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Chamonix-Mont-Blanc
(chef-lieu)
74056 CC de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc 116,53 8 997 (2014) 77
Les Houches 74143 CC de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc 43,07 2 942 (2014) 68
Servoz 74266 CC de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc 13,47 965 (2014) 72
Vallorcine 74290 CC de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc 44,57 397 (2014) 8,9

Liste des conseillers généraux[modifier | modifier le code]

Présentation de la liste des conseillers généraux du canton de Chamonix-Mont-Blanc[8] :

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1864 1871 Fernand Bartholoni[9]   Maître des requêtes au Conseil d'Etat
1871 1889 Constant Orsat[9] Républicain Avoué
Maire de Bonneville (1877-1888)
1889 1895 Jules Payot[9] Républicain Professeur puis Inspecteur d'Académie
1895 1918 Émile Chautemps[9] Rad. Médecin à Paris
Député de la Seine (1889-1898)
Ministre (janvier à novembre 1895 et juin 1914)
Député de Haute-Savoie (1898-1905)
Sénateur (1905-1918)
1919 1920
(décès)[10]
Henri Devouassoud[9] DVG Fabricant de clarines et de sonnettes
1920[11] 1931
(démission)
Jacques Duboin[9] Rad. Industriel à Paris
Député (1921-1928)
Ministre (1928)
1931 1936
(décès)
Louis Ravanel DVD Notaire à Chamonix
1936 1940 Denis Bernardet DVD Ingénieur des chemins de fer
Maire de Chamonix (1935-1940)
1945 1964 Philippe-Edmond Désailloud DVD Conseiller municipal de Chamonix-Mont-Blanc
1964 1970 Paul Payot DVD Maire de Chamonix-Mont-Blanc (1953-1959 et 1965-1968)
1970 1976 Philippe-Edmond Désailloud RI  
1976 1982 Floréal Dablanc PCF Technicien des services téléphoniques des PTT
Conseiller municipal de Chamonix-Mont-Blanc
1982 2015 Michel Charlet[12] DVD Maire de Chamonix-Mont-Blanc de 1983 à 2008

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 111 9 728 10 584 11 250 12 596 13 744 13 540 13 264 13 193
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[13] puis population municipale à partir de 2006[14])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret no 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie.
  2. a et b Le Faucigny, 1980, p. 133.
  3. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 103-104, « II- Le district de Bonneville ».
  4. a, b et c Notice communale de Chamonix-Mont-Blanc sur le site de l'EHESS.
  5. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 109-114.
  6. a, b et c Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 117- 147.
  7. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 147-154.
  8. Pierre Soudan, Le conseil général de la Haute-Savoie, éditions Curandera, décembre 1986, 326 pages
  9. a, b, c, d, e et f Danièle Nicoud, sous la direction d'Elisabeht Rabut, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie, « Inventaire des archives de la préfecture relatives aux plébiscites et élections », sur site des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.cg74.fr, (consulté le 15 mars 2015).
  10. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution du 2 septembre 1920 (lire en ligne).
  11. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution du 2 octobre 1920 (lire en ligne).
  12. « Canton de Chamonix Mont-Blanc », sur le site du conseil général de la Haute-Savoie (consulté le 20 juillet 2011)
  13. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  14. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012