Canton de Frangy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Frangy
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement(s) Saint-Julien-en-Genevois
Bureau centralisateur Frangy
Histoire de la division
Création 1793, 1860
Disparition 1815, 2015
Géographie
Superficie 107,2 km2
Subdivisions
Communes 12

Le canton de Frangy est une ancienne division administrative française, située dans le département de la Haute-Savoie en région Rhône-Alpes. Il disparaît en 2015 après les élections départementales[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

C'était un canton rural, structuré par la vallée des Usses qui bénéficie d'un climat doux et ensoleillé, avec un relief vallonné, traversé par la rivière Les Usses et par des torrents.

Au nord la montagne de Vuache une chaîne dorsale de 13 km de long sur 1,5 km de large d'altitude 700 à 1 101 m (Mont Vuache), délimite l'extrême sud-ouest du bassin genevois.

  • Accès :
    • RN 508 section Annecy - Bellegarde-sur-Valserine.
    • Autoroute A40, sortie « Eloise ».
    • Gares : Aucune gare sur le territoire du canton. Gares les plus proches du chef-lieu : Bellegarde-sur-Valserine (15 km) et Seyssel (14 km).
  • Aéroport international de Genève-Cointrin (33 km) ou aéroport régional d'Annecy (25 km).

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de l'annexion du duché de Savoie à la France révolutionnaire en 1792, le pays de Frangy et la vallée des Usses sont organisés en canton avec Frangy pour chef-lieu, au sein du département du Mont-Blanc, dans le district de Carouge[2],[3]. Ce nouveau canton comptait dix communes : Bassy et Vetrens ; Challonges ; Franclens ; Frangy ; Musiège ; Saint-Germain ; Sallenove ; Seyssel ; Usinens et Chêne et Vanzier , avec 4 363 habitants[2]. Avec la réforme de 1800, le canton est agrandi en passant à 24 communes, dans l'arrondissement communal de Genève, dans le nouveau département du Léman[4].

En 1814, en partie, puis en 1815, en totalié, le duché de Savoie retourne dans le giron de la maison de Savoie. Le canton français de Frangy et ses communes sont intégrés, avec la nouvelle organisation de 1816, dans le mandement sarde de Saint-Julien qui comprend trente communes, au sein de la province de Carouge[5]. Les réformes de 1818, puis de 1837 maintiennent le mandement de Saint-Julien qui passe à (29 communes[5]. Carouge et d'autres communes frontalières ont été données à la Suisse par le traité de Turin de 1816, mais la province continue d'exister avec Saint-Julien comme nouveau-chef-lieu. La province disparaît pour intégrer celle du Genevois, dans à la nouvelle division administrative d'Annecy[5].

Au lendemain de l'Annexion de 1860, le duché de Savoie est réuni à la France et retrouve une organisation cantonale, au sein du nouveau département de la Haute-Savoie, créé par décret impérial le [6]. Le canton de Frangy est à nouveau créé par décret du 20 décembre 1860 et formé avec des communes retirées des cantons de Seyssel et de Saint-Julien[7].

Lors du redécoupage cantonal de 2014, le canton est supprimé et les communes rejoignent le canton de Saint-Julien-en-Genevois à compter des élections départementales de mars 2015[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton du Frangy regroupait les communes suivantes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Frangy
(chef-lieu)
74131 CC du Val des Usses 9,69 2 070 (2014) 214
Chaumont 74065 CC du Val des Usses 12,38 448 (2014) 36
Chavannaz 74066 CC du Val des Usses 3,17 208 (2014) 66
Chessenaz 74071 CC de la Semine 5,23 202 (2014) 39
Chilly 74075 CC du Val des Usses 18,58 1 206 (2014) 65
Clarafond-Arcine 74077 CC de la Semine 16,88 938 (2014) 56
Contamine-Sarzin 74086 CC du Val des Usses 6,86 669 (2014) 98
Éloise 74109 CC de la Semine 8,95 837 (2014) 94
Marlioz 74168 CC du Val des Usses 8,12 843 (2014) 104
Minzier 74184 CC du Val des Usses 8,79 947 (2014) 108
Musièges 74195 CC du Val des Usses 2,98 377 (2014) 127
Vanzy 74291 CC de la Semine 5,57 317 (2014) 57


Représentation[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1861 1872
(décès)
Claude Bastian[8] Majorité
dynastique
Propriétaire, ancien syndic de Frangy, conseiller de la province du Genevois et député du duché de Savoie au Parlement de Turin[9]
Maire de Frangy
1872 1880 Alexis Chatenoud[8] Républicain Docteur
1880 1886 Erasme Bonier[8] Républicain Géomètre puis juge de paix
1886 1892 Henri Chatenoud[8] Républicain Propriétaire, notaire, maire de Frangy
1892 1912
(démission)[10]
Camille Delevaud ou Delesvaud[8] Républicain Notaire, maire de Frangy (1896-1907)
1912 1919
(décès)[11]
Louis Gramusset[8] Rad. Professeur au lycée d'Annecy
1919 1938
(décès)
François Bonier[8] RG Médecin à Saint-Julien-en-Genevois, propriétaire à Frangy
1938 1940 Albert Vial Entente
républicaine
(DVD)
Pharmacien
1945 1967 Eugène Chaumontet MRP puis CD Cultivateur - Maire de Clarafond (1947-1971)
1967 1979 René Girard CD puis UDF-CDS Notaire - Maire de Frangy (1965-1971)
1979 2004 Roger Vionnet DVD Maire de Vanzy
2004 2015 Vincent Rabatel DVD Agent général d'assurances à Frangy
Vice-président du conseil général

Élections[modifier | modifier le code]

Cantonales 2004[12][modifier | modifier le code]

1er tour[modifier | modifier le code]

Inscrits 4 961
Votants 3 309 66,70 %
Exprimés 3 220 97,31 %
Georges Rachel (MPF) 187 5,81 %
Michel Maurice (EXG) 66 2,05 %
Jean-Michel Mas-Daude (FN) 255 7,95 %
Roger Vionet (DVD) sortant 751 23,32 %
Raymond Courlet (DVG) 497 15,43 %
Jean-Michel Jorda (PS) 329 10,22 %
Alain Chamousset (UMP) 328 10,19 %
Vincent Rabatel (DVD) 807 23,66 %

2e tour[modifier | modifier le code]

Inscrits 4 959
Votants 3 404 68,64 %
Exprimés 3 143 92,33 %
Roger Vionet (DVD) sortant 1 442 45,88 %
Vincent Rabatel (DVD) 1 701 54,12 %

Cantonales 2011[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 331-335, « Le canton de Frangy ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • ...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret no 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie.
  2. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 101-103, « II- Le district de Carouge ».
  3. Notice communale de Frangy sur le site de l'EHESS.
  4. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 109-117.
  5. a, b et c Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 117- 147.
  6. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 147-154.
  7. « Frangy », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 3 avril 2015), Ressources - Les communes.
  8. a, b, c, d, e, f et g Danièle Nicoud, sous la direction d'Elisabeht Rabut, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie, « Inventaire des archives de la préfecture relatives aux plébiscites et élections », sur site des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.cg74.fr, (consulté le 3 avril 2015).
  9. André Palluel-Guillard, L'aigle et la croix : Genève et la Savoie, 1798-1815, Éditions Cabedita, , 662 p. (ISBN 978-2-8829-5260-8), p. 585.
  10. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 11 juillet 1912, (lire en ligne).
  11. Journal "Le Temps" du (lire en ligne).
  12. Résultats des cantonales 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur