Canton de Bonneville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Canton de Bonneville
Canton de Bonneville
Situation du canton de Bonneville dans le département de Haute-Savoie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement(s) Bonneville (19)
Saint-Julien-en-Genevois (1)
Bureau centralisateur Bonneville
Conseillers
départementaux
Agnès Gay
Raymond Mudry
2015-2021
Code canton 74 05
Histoire de la division
Création 1793, 1860[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Disparition 1815
Démographie
Population 52 725 hab. (2015)
Densité 180 hab./km2
Géographie
Superficie 293,69 km2
Subdivisions
Communes 20

Le canton de Bonneville est un canton français situé dans le département de la Haute-Savoie et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire cantonal, de 1793, puis de 1860, correspond à la partie centrale du Faucigny[3]. Les communes appartiennent soit au plaine de la vallée de l'Arve, soit au contrefort des Bornes, soit aux versants du Môle[3]. Depuis 2015, il faut également ajouter les communes de l'ancien canton de Saint-Jeoire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de l'annexion du duché de Savoie à la France révolutionnaire en 1792, Bonneville devient le chef-lieu d'un canton, en 1793, dans le district de Cluses, au sein du département du Mont-Blanc[4]. Ce nouveau canton comptait douze communes : Ayse ; Bonneville ; Brison ; La Côte d'Hyot ; Marigny ; Mont-Saxonnex et Vougy ; Passeirier ; Pontchy ; Saint-Etienne ; Saint-Laurent ; Saint-Maurice-de-Rumilly et Saint-Pierre-de-Rumilly, avec 6 696 habitants[4]. Avec la réforme de 1800, le canton maintien son nombre de communes mais appartient désormais au nouveau département du Léman et la ville de Bonneville devient également un chef-lieu d'arrondissement regroupant neuf cantons[5],[6].

En 1814, puis 1815, le duché de Savoie retourne dans le giron de la maison de Savoie. Bonnveville devient le siège d'un mandement sarde, soit au sein de la province du Faucigny[5]. Il regroupe seize communes : Ayse ; Bonneville ; Brison ; Contamines-sur-Arve ; La Côte d'Hyot ; Entremont ; Faucigny ; Marcellaz ; Marignier ; Mont-Saxonnex ; Pellionnex ; Petit-Bornand ; Pontchy ; Saint-Etienne ; Thiez et Vougy[5]. Lors de la réforme de 1837, le nombre de communes descend à quinze[5]. Les communes de Saint-Etienne (1838), puis Saint-Etienne (1848) seront absorbées par la ville de Bonneville[6].

Au lendemain de l'Annexion de 1860, le duché de Savoie est réuni à la France et retrouve une organisation cantonale, au sein du nouveau département de la Haute-Savoie (créé par décret impérial le 15 juin 1860)[7]. Le canton de Bonneville est recréé et compte treize communes avec la suppression des communes de Pontchy (1961) et de la Côte-d'Hyot (1964)[6]. Par ailleurs la commune de Bonneville devient, par décret du 10 septembre 1926, le chef-lieu d'un arrondissement regroupant onze cantons[6].

Par décret du 13 février 2014, le nombre de cantons du département est divisépar deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Bonneville est conservé et s'agrandit. Il passe de 13 à 20 communes[2].

Composition[modifier | modifier le code]

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis la réforme de 2014, le canton de Bonneville regroupe les 20 communes suivantes[2] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Bonneville
(bureau centralisateur)
74042 CC Faucigny-Glières 12 575 (2014)
Arenthon 74018 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 1 545 (2014)
Ayse 74024 CC Faucigny-Glières 2 106 (2014)


Brizon 74049 CC Faucigny-Glières 466 (2014)
Contamine-sur-Arve 74087 CC Faucigny-Glières 1 834 (2014)
Faucigny 74122 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 567 (2014)
Fillinges 74128 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 3 311 (2014)
Marcellaz 74162 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 961 (2014)
Marignier 74164 CC Faucigny-Glières 6 424 (2014)
Mégevette 74174 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 565 (2014)
Onnion 74205 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 1 276 (2014)
Peillonnex 74209 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 1 372 (2014)
Le Petit-Bornand-les-Glières 74212 CC Faucigny-Glières 1 113 (2014)
Saint-Jean-de-Tholome 74240 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 915 (2014)
Saint-Jeoire 74241 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 3 216 (2014)
Saint-Pierre-en-Faucigny 74250 CC du pays Rochois (Haute-Savoie) 6 093 (2014)
La Tour 74284 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 1 256 (2014)
Ville-en-Sallaz 74304 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 839 (2014)
Viuz-en-Sallaz 74311 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 4 103 (2014)
Vougy 74312 CC Faucigny-Glières 1 497 (2014)

Ancienne composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Bonneville, avant la réforme de 2014, regroupait les 13 communes suivantes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Bonneville
(chef-lieu)
74042 CC Faucigny-Glières 27,15 12 575 (2014) 463
Ayse 74024 CC Faucigny-Glières 10,48 2 106 (2014) 201
Brizon 74049 CC Faucigny-Glières 10,39 466 (2014) 45
Contamine-sur-Arve 74087 CC Faucigny-Glières 6,92 1 834 (2014) 265
Entremont 74110 CC des vallées de Thônes 18,35 662 (2014) 36
Faucigny 74122 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 4,91 567 (2014) 115
Marcellaz 74162 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 4,17 961 (2014) 230
Marignier 74164 CC Faucigny-Glières 19,97 6 424 (2014) 322
Mont-Saxonnex 74189 CC Cluses-Arve et Montagnes 26,28 1 626 (2014) 62
Peillonnex 74209 CC des quatre rivières (Haute-Savoie) 6,40 1 372 (2014) 214
Le Petit-Bornand-les-Glières 74212 CC Faucigny-Glières 53,42 1 113 (2014) 21
Thyez 74278 CC Cluses-Arve et Montagnes 9,81 5 891 (2014) 601
Vougy 74312 CC Faucigny-Glières 3,99 1 497 (2014) 375

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1860 1865 Joseph Bastian[8] Conservateur Docteur en droit, Avocat à Bonneville
Maire de La Côte-d'Hyôt
1866 1893
(décès)[9]
Alfred Chardon[8] Républicain Docteur en droit, Avocat à Bonneville
Député (1871-1876), Sénateur (1876-1893)
Président du Conseil général (1893)
1893 1900
(décès)[10]
François Warchex[8] Républicain Avocat - Maire de Bonneville
1900[11] 1903
(démission)[12]
Angel Blanc[8] Républicain Avoué - Conseiller municipal de Bonneville
1903[13] 1916
(décès)[14]
Jules Guy[8] Républicain
Rad.
Architecte et professeur de dessin
Maire de Bonneville
1916 1919 siège vacant    
1919 1937 Léon Fallion[8] Rad. Négociant en combustibles - Maire de Bonneville
1937 1940 François Merlin Rad. Négociant en bois
Maire du Petit-Bornand
1945 1951 Henri Briffod SFIO Avocat - Député (1951-1958)
1951 1958 François Ruin MRP Adjoint au maire de Bonneville
Sénateur (1948-1958)
1958 1982 Henri Briffod SFIO puis
PSU puis PS
Avocat
Député (1951-1958)
1982 1994 Michel Meylan UDF-PR Agent d'assurances
Député (1988-2002)
Maire de Bonneville (1983-2001)
1994 2015 Raymond Mudry DVD Maire de Marignier
Premier vice-président du Conseil général

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Agnès Gay   DVD Infirmière coordinatrice spécialisée
3e adjointe au maire de Bonneville
2015 en cours Raymond Mudry   DVD Maire de Marignier (1989-2014)
2ème Vice-président Délégation générale pour mettre en œuvre toute attribution relevant de l'Exécutif départemental, en l'absence du Président du Conseil départemental, Finances, Rapporteur général du budget, Relations avec le monde combattant

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Agnès Gay et Raymond Mudry (DVD, 41,41 %) et Lucie Hugard et Richard Mortreux (FN, 27,01 %). Le taux de participation est de 47,91 % (16 951 votants sur 35 382 inscrits)[15] contre 45,4 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17]. Au second tour, Agnès Gay et Raymond Mudry (DVD) sont élus avec 67,45 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 47,19 % (10 548 voix pour 16 697 votants et 35 382 inscrits)[18].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
12 463 14 468 18 213 21 550 26 030 29 809 32 815 35 799 36 438
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 52 034 habitants[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice communale de Bonneville sur le site de l'EHESS.
  2. a, b et c Décret no 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie.
  3. a et b Le Faucigny, 1980, p. 29.
  4. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 103-104, « II- Le district de Bonneville ».
  5. a, b, c et d Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 117-147.
  6. a, b, c et d « Bonneville », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 16 mars 2015), Ressources - Les communes, le site indique huit cantons ne correspondant pas à ceux cités par J.-J. Vernier.
  7. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 147-154.
  8. a, b, c, d, e et f Danièle Nicoud, sous la direction d'Elisabeht Rabut, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie, « Inventaire des archives de la préfecture relatives aux plébiscites et élections », sur site des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.cg74.fr, (consulté le 15 mars 2015).
  9. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 28 septembre 1893, (lire en ligne).
  10. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 7 juillet 1900, (lire en ligne).
  11. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6249538r/f21.item.r=canton.zoom
  12. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6251971j/f1.item.r=canton.zoom
  13. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 29 avril 1903, (lire en ligne).
  14. Journal "Le Temps", édition du (lire en ligne).
  15. « Résultats du premier tour pour le canton de Bonneville », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du premier tour pour le département de la Haute-Savoie », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Résultats du second tour pour le canton de Bonneville », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  21. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee