Canton de Cruseilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Cruseilles
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement(s) Saint-Julien-en-Genevois
Bureau centralisateur Cruseilles
Histoire de la division
Création 1793, 1860
Disparition 1815, 2015
Démographie
Population 40 605 hab. (2014)
Densité 359 hab./km2
Géographie
Superficie 113 km2
Subdivisions
Communes 11

Le canton de Cruseilles est un ancien canton français, situé dans le département de la Haute-Savoie. Le chef-lieu de canton se trouvait à Cruseilles. Il disparait lors du redécoupage cantonal de 2014 et les communes rejoignent le canton de La Roche-sur-Foron[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canton de Cruseilles se situe dans la partie nord de la province du Genevois, dans le département de la Haute-Savoie. Le pays de Cruseilles se trouve entre les bassins du Haut-Genevois, Annecien ainsi que de la vallée de l'Arve, soit entre les communes de Saint-Julien-en-Genevois, d'Annecy et de La Roche-sur-Foron.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de l'annexion du duché de Savoie à la France révolutionnaire en 1792, le pays de Cruseilles est organisé en canton avec Cruseilles pour chef-lieu, au sein du département du Mont-Blanc, dans le district de Carouge[2],[3]. Ce nouveau canton comptait neuf communes : Andilly ; Avregny ; Cernex ; Copponex ; Cercier ; Cruseilles ; Saint-Blaise ; Villy-le-Bouveret et Vovray, avec 3 668 habitants[2]. Avec la réforme de 1800, le canton disparaît et les communes rejoignent le canton de Saint-Julien (24 communes), dans le nouveau département du Léman[4].

En 1814, puis 1815, le duché de Savoie retourne dans le giron de la maison de Savoie. Le canton français de Saint-Julien devient dans la nouvelle organisation de 1816 un mandement sarde comprenant trente communes, au sein de la province de Carouge[5]. Les réformes de 1818, puis 1837 maintiennent le mandement mais celui-ci passe à (29 communes[5]. Carouge et d'autres communes frontalières ont été données à la Suisse par le traité de Turin de 1816, mais la province continue d'exister avec Saint-Julien comme nouveau-chef-lieu. Puis la province disparaît pour intégrer celle du province du Genevois, dans à la nouvelle division administrative d'Annecy[5].

Au lendemain de l'Annexion de 1860, le duché de Savoie est réunis à la France et retrouve une organisation cantonale, au sein du nouveau département de la Haute-Savoie (créé par décret impérial le 15 juin 1860)[6]. Le canton de Cruseilles est à nouveau créé par décret du 20 décembre 1860 et formé par avec des communes retirées des cantons de Saint Julien, de Thorens et de Reignier[7].

Lors du redécoupage cantonal de 2014, le canton est supprimé et les communes rejoignent le canton de La Roche-sur-Foron[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton du Cruseilles regroupait les communes suivantes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Cruseilles
(chef-lieu)
74096 CC du pays de Cruseilles 25,41 4 315 (2014) 170


Allonzier-la-Caille 74006 CC du pays de Cruseilles 9,62 1 846 (2014) 192
Andilly 74009 CC du pays de Cruseilles 6,07 830 (2014) 137
Cercier 74051 CC du pays de Cruseilles 11,46 646 (2014) 56
Cernex 74052 CC du pays de Cruseilles 12,66 965 (2014) 76
Copponex 74088 CC du pays de Cruseilles 9,21 1 022 (2014) 111
Menthonnex-en-Bornes 74177 CC du pays de Cruseilles 8,48 1 074 (2014) 127
Le Sappey 74259 CC du pays de Cruseilles 13,72 395 (2014) 29
Saint-Blaise 74228 CC du pays de Cruseilles 2,55 353 (2014) 138
Villy-le-Bouveret 74306 CC du pays de Cruseilles 3,49 606 (2014) 174
Vovray-en-Bornes 74313 CC du pays de Cruseilles 6,57 423 (2014) 64

Liste des conseillers généraux[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1861 1864 (?) Georges Bouchet[8]   Docteur-médecin
1864 (?) 1871 Hippolyte Pissard[8] Catholique
Conservateur
Bonapartiste
Député (1860-1870)
Avocat
1871 1883 François Bouchet[8] Républicain Docteur-médecin
Maire de Cruseilles (1860-1867)
1883 1899
(décès)[9]
Aimé Dusonchet[8] Républicain Docteur en droit, avocat à Annecy
Banquier à Genève
Maire de Cruseilles
1899[10] 1904
(décès)
Ernest Dusonchet[8]
(fils du précédent)
Républicain Docteur en droit, avocat à Genève
1904 1937 Henri Bouchet[8] Républicain Docteur-médecin
1937 1940 Joseph Pinget Républicain Notaire - Maire de Cruseilles
Nommé membre de la Commission administrative départementale en 1941[11]
Nommé conseiller départemental en 1942[12]
1945 1952
(décès)
Joseph Pinget DVD Notaire - Maire de Cruseilles
1953 1958 Marius Fournier MRP Agriculteur - Maire de Copponex
1958 1970 Victor Deshusses DVD Haut fonctionnaire, Cruseilles
1970 2001 Bernard Pellarin RI puis
UDF-PR
Cadre
Sénateur (1977-1995)
Président du Conseil Général (1979-1998)
Maire de Cruseilles
2001 2015 Jean-Loup Galland DVD Médecin à Cruseilles

Élections[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 249-250, « Le canton et le district de Cruseilles ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret no 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie.
  2. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 978-2-7428-0039-1 et 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 101-103, « II- Le district de Carouge ».
  3. Notice communale de Cruseilles sur le site de l'EHESS.
  4. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 978-2-7428-0039-1 et 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 109-117.
  5. a b et c Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis, (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 978-2-7428-0039-1 et 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 117- 147.
  6. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis, (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 978-2-7428-0039-1 et 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 147-154.
  7. « Cruseilles », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 21 mars 2015), Ressources - Les communes.
  8. a b c d e et f Danièle Nicoud, sous la direction d'Elisabeht Rabut, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie, « Inventaire des archives de la préfecture relatives aux plébiscites et élections », sur site des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.cg74.fr, (consulté le 15 mars 2015).
  9. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution du (lire en ligne).
  10. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution du (lire en ligne).
  11. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution (lire en ligne).
  12. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution (lire en ligne).