Glennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Aisne image illustrant une ancienne commune de France
Cet article est une ébauche concernant l’Aisne et une ancienne commune de France.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Glennes
Mairie déléguée-école
Mairie déléguée-école
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Fère-en-Tardenois
Intercommunalité Val de l'Aisne
Commune Les Septvallons
Statut Commune déléguée
Maire délégué Alain Colpart
2016-2020
Code postal 02160
Code commune 02348
Démographie
Population 220 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 21′ 21″ nord, 3° 42′ 52″ est
Altitude 150 m (min. : 71 m) (max. : 193 m)
Superficie 8,57 km2
Historique
Date de dissolution
Commune(s) d’intégration Les Septvallons
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 15.svg
Glennes

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 15.svg
Glennes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Glennes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Glennes

Glennes est une commune déléguée des Septvallons et une ancienne commune française, située dans le département de l'Aisne en région Hauts-de-France.

Les habitants de Glennes sont les Glennois.

L'ancienne commune, à la suite d'une décision du conseil municipal et par arrêté préfectoral du [1], est devenue une commune déléguée de la nouvelle commune, Les Septvallons, depuis le .

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Glennes est située au sud-est du département de l'Aisne, à vol d'oiseau à 24,6 km au sud de la préfecture de Laon[2], et à 28,2 km à l'est de la sous-préfecture de Soissons[3]. Elle se trouve à 4,4 km de Longueval-Barbonval, chef-lieu de la commune de Les Septvallons[4].

Avant la création de la commune nouvelle de Les Septvallons, le , Glennes était limitrophe du département de la Marne et de 6 communes, Merval (1,2 km), Révillon (1,4 km), Muscourt (2,6 km), Maizy (2,7 km), Baslieux-lès-Fismes (3,4 km) et Romain (5 km)[5].

Communes limitrophes de Glennes
Révillon Maizy
Merval Glennes Muscourt
Baslieux-lès-Fismes (Marne) Romain (Marne)
Entrée de Glennes

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune déléguée est de 857 hectares ; son altitude varie de 71 à 193 mètres[6]. L'altitude varie sur le territoire de l'ancienne commune avec 74 mètres au nord-ouest et 189 mètres au sud-est. La commune déléguée est située sur une zone de plateau avec un terrain en plaine où est installée la localité au nord-ouest.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Glanna au IXe siècle[7][style à revoir][réf. incomplète].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1874 1875 Canelle[8]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 Décembre 2015 Alain Colpart DVD Agriculteur

Réélu pour le mandat 2014-2020[9], [10]

Liste des maires délégués[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Janvier 2016 en cours Alain Colpart DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 220 habitants, en augmentation de 0 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
318 297 332 332 369 350 364 410 359
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
362 363 329 309 303 317 316 325 291
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
280 257 245 157 171 231 168 166 170
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
162 151 136 135 129 143 200 226 220
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006 [14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Georges est classée au registre des monuments historiques depuis 1910.
  • Monument aux morts avec calvaire au cimetière.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté no 2015-770 en date du 9 novembre 2015 portant création d’une commune nouvelle », Recueil des actes administratifs de la préfecture de l’Aisne,‎ (lire en ligne [PDF])
  2. « Orthodromie entre "Glennes" et "Laon" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 6 avril 2016).
  3. « Orthodromie entre "Glennes" et "Soissons" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 6 avril 2016).
  4. « Orthodromie entre "Glennes" et "Longueval-Barbonval" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 6 avril 2016).
  5. Lion1906, Glennes, consulté le 6 avril 2016 - Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
  6. Institut national de l'information géographique et forestière, Répertoire géographique des communes, [lire en ligne].
  7. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 1 - Page 624.
  8. Almanach annuaire historique, administratif & commercial de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine de 1875, Reims p185.
  9. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  10. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne,‎ (consulté le 26 juillet 2014)
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :