Canton de Châteaugiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Canton de Châteaugiron
Canton de Châteaugiron
Situation du canton de Châteaugiron dans le département de Ille-et-Vilaine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement(s) Fougères-Vitré (6)
Rennes (8)
Bureau centralisateur Châteaugiron
Conseillers
départementaux
Aude de La Vergne
Louis Hubert
2015-2021
Code canton 35 05
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 1801[2],[3]
Modification 2 22 mars 2015
Démographie
Population 39 838 hab. (2015)
Densité 166 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 28 m
Max. 117 m
Superficie 240,25 km2
Subdivisions
Communes 14

Le canton de Châteaugiron est un canton français situé dans le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis les élections départementales de 2015, le canton de Châteaugiron regroupe les quatorze communes suivantes[4] :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Châteaugiron
(bureau centralisateur)
35069 CC du Pays de Châteaugiron 23,5 9 561 (2015) 407
Boistrudan 35028 CC de la Roche-aux-Fées 12,80 687 (2015) 54
Chancé 35053 CC du Pays de Châteaugiron 5,22 302 (2015) 58
Châteaubourg 35068 Vitré Communauté 28,60 6 917 (2015) 242
Domagné 35096 Vitré Communauté 29,00 2 290 (2015) 79
Domloup 35099 CC du Pays de Châteaugiron 18,91 3 185 (2015) 168
Louvigné-de-Bais 35161 Vitré Communauté 15,37 1 845 (2015) 120
Noyal-sur-Vilaine 35207 CC du Pays de Châteaugiron 30,36 5 820 (2015) 192
Ossé 35209 CC du Pays de Châteaugiron 8,99 4 258 (2015) 474
Piré-sur-Seiche 35220 CC du Pays de Châteaugiron 36,34 2 523 (2015) 69
Saint-Aubin-du-Pavail 35254 CC du Pays de Châteaugiron 5,83 3 732 (2015) 640
Saint-Didier 35264 Vitré Communauté 14,14 1 990 (2015) 141
Saint-Jean-sur-Vilaine 35283 Vitré Communauté 10,73 1 139 (2015) 106
Servon-sur-Vilaine 35327 CC du Pays de Châteaugiron 15,26 3 579 (2015) 235

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Châteaugiron dans le département d'Ille-et-Vilaine avant 2015.

Le canton de Châteaugiron regroupait les neuf communes suivantes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Châteaugiron
(chef-lieu)
35069 CC du Pays de Châteaugiron 23,5 9 434 (2014) 401
Brécé 35039 Rennes Métropole 7,16 2 097 (2014) 293
Chancé 35053 CC du Pays de Châteaugiron 5,22 298 (2014) 57
Domloup 35099 CC du Pays de Châteaugiron 18,91 3 031 (2014) 160
Nouvoitou 35204 Rennes Métropole 18,93 2 846 (2014) 150
Noyal-sur-Vilaine 35207 CC du Pays de Châteaugiron 30,36 5 653 (2014) 186
Saint-Armel 35250 Rennes Métropole 7,75 1 820 (2014) 235
Saint-Aubin-du-Pavail 35254 CC du Pays de Châteaugiron 5,83 822 (2014) 141
Servon-sur-Vilaine 35327 CC du Pays de Châteaugiron 15,26 3 555 (2014) 233

Avant la Révolution de 1789, les communes qui allaient constituer le Canton de Châteaugiron ressortissaient toutes de la généralité de Rennes pour le civil et de l'évêché de Rennes au religieux.

L'Assemblée constituante allait créer le , une municipalité dans chaque ville, bourg, paroisse. Toutes les paroisses furent érigées en communes.

L'ancienne organisation administrative des États de Bretagne allait disparaître pour être remplacée par les nouvelles structures départementales. Le département de Rennes fut divisé en neuf districts et 79 cantons et devint le département d'Ille-et-Vilaine.

Les communes de Châteaugiron (ou Montgiron en 1795), Domloup, Nouvoitou, Saint-Aubin-du-Pavail, Veneffles constituaient le canton de Châteaugiron.

Brécé, Noyal-sur-Vilaine, Servon-sur-Vilaine formaient le canton de Noyal-sur-Vilaine.

Chancé appartenait au canton de Piré (district de La Guerche)

Saint-Armel était dans le canton de Corps-Nuds (district de Bain)

C'est en 1802 — An X — que fut constitué le canton de Châteaugiron dans la configuration qu'il a gardé jusqu'en 2015 avec dix communes (Veneffles jusqu'en 1971)

Représentation[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

De 1833 à 1848, il y eut un seul élu pour les cantons de Châteaugiron et de Liffré[5] :

  • Jean-Baptiste Mancel, élu le 1-12-1833 ;
  • Paul-Charles Hardouin, maire de Noyal-sur-Vilaine, le 7-05-1837
Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1837 Jean-Baptiste Mancel   Ancien conseiller de préfecture, à Rennes
1837 1867 Paul-Charles Hardoüin   Propriétaire, maire de Noyal-sur-Vilaine
1867 1889 Félix Martin-Feuillée Union
républicaine
Avocat au barreau de Rennes, député (1876-1889), sous-secrétaire d'État (1879 à 1882), ministre (1883-1885), président du conseil général (1871-1889)
1889 1921
(décès)[6]
Pierre Marie Barbot Républicain Marchand de bois, maire de Noyal-sur-Vilaine
1922[7] 1930
(décès)[8]
François Guérault RG Antiquaire, député (1928-1930), propriétaire à Vitré
1930 1934 Jean-Baptiste Gendry RG Maire de Nouvoitou
1934 1940 François Delalande URD Cultivateur, conseiller municipal de Domloup, nommé conseiller départemental en 1943[9]
1945 1951 François Delalande DVD Cultivateur à Domloup
1951 1965
(décès)
Maurice Audrain DVD puis CD Médecin, maire de Noyal-sur-Vilaine
1965 1995 Pierre Le Treut DVD puis UDF-CDS Vétérinaire, maire de Châteaugiron
1995 2001 Daniel Ostoréro PS Cadre d'action sociale, maire de Nouvoitou
2001 2015 Louis Hubert UDF puis UMP Cadre de banque, premier adjoint au maire de Noyal-sur-Vilaine

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Aude de La Vergne   LR Profession rattachée à l'enseignement
Adjointe au maire de Châteaubourg[10]
2015 en cours Louis Hubert   DVD Cadre de banque
Adjoint au maire de Noyal-sur-Vilaine

Au second tour, Aude de La Vergne et Louis Hubert (DVD) sont élus avec 58,01 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,08 % (7 294 voix pour 13 405 votants et 27 883 inscrits)[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population (ancien territoire)  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 287 9 412 10 756 14 405 17 722 21 893 24 598 26 464 26 738
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[12] puis population municipale à partir de 2006[13])
Histogramme de l'évolution démographique


En 2015, le canton comptait 39 838 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015
39 838
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[14].)


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (notice BnF no FRBNF33347516, lire en ligne).
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]