Arrondissement d'Alençon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrondissement d'Alençon
Situation de l'arrondissement d'Alençon dans la région Normandie.
Situation de l'arrondissement d'Alençon dans la région Normandie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département et
collectivité territoriale
Orne
Chef-lieu Alençon
Code arrondissement 61 1
Démographie
Population 87 217 hab. (2015)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 54″ nord, 0° 05′ 19″ est
Superficie 1 710 km2
Subdivisions
Communes 115

L'arrondissement d'Alençon est une division administrative française, située dans le département de l'Orne et la région Normandie.

Composition[modifier | modifier le code]

Jusqu'au , l'arrondissement était composé des communes des anciens cantons suivants :

Le , à la suite de la réforme des collectivités territoriales, les périmètres des arrondissements de l'Orne sont modifiés par arrêté du [1]. L'arrondissement d'Alençon perd à l'ouest les communes de l'ancien canton de Domfront à l'exception de Ceaucé, ainsi que les communes nouvelles de La Ferté-Macé et Les Monts d'Andaine (ancien canton de La Ferté-Macé : communes déléguées de La Ferté-Macé, Antoigny, La Sauvagère et Saint-Maurice-du-Désert), toutes attribuées à l'arrondissement d'Argentan. Il récupère de ce même arrondissement, au nord, les communes de l'ancien canton de Mortrée à l'exception de la commune nouvelle de Boischampré (Saint-Christophe-le-Jajolet, Marcei, Saint-Loyer-des-Champs et Vrigny).

Au sud-est lui sont attribuées les communes de Barville, Buré, Saint-Julien-sur-Sarthe, Saint-Quentin-de-Blavou et Vidai, prélevées de l'arrondissement de Mortagne-au-Perche. Il cède à ce même arrondissement la commune de Godisson.

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement d'Alençon est ainsi de 133 en 2015, 115 en 2016 et 115 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 115 communes suivantes[2] :

  1. Alençon
  2. Almenêches
  3. Aunay-les-Bois
  4. Aunou-sur-Orne
  5. Barville
  6. Beauvain
  7. Belfonds
  8. La Bellière
  9. Boissei-la-Lande
  10. Boitron
  11. Le Bouillon
  12. Brullemail
  13. Buré
  14. Bures
  15. Bursard
  16. Carrouges
  17. Ceaucé
  18. Le Cercueil
  19. Cerisé
  20. Chahains
  21. Chailloué
  22. Le Chalange
  23. Le Champ-de-la-Pierre
  24. Rives d'Andaine
  25. La Chapelle-près-Sées
  26. Le Château-d'Almenêches
  27. La Chaux
  28. Ciral
  29. Colombiers
  30. Condé-sur-Sarthe
  31. Coulonges-sur-Sarthe
  32. Courtomer
  33. Cuissai
  34. Damigny
  35. Essay
  36. La Ferrière-Béchet
  37. La Ferrière-Bochard
  38. Ferrières-la-Verrerie
  39. Fontenai-les-Louvets
  40. Francheville
  41. Gandelain
  42. Gâprée
  43. Hauterive
  44. Héloup
  45. Joué-du-Bois
  46. Juvigny Val d'Andaine
  47. Lalacelle
  48. Laleu
  49. La Lande-de-Goult
  50. Larré
  51. Livaie
  52. Longuenoë
  53. Lonrai
  54. Macé
  55. Magny-le-Désert
  56. Mantilly
  57. Marchemaisons
  58. Médavy
  59. Méhoudin
  60. Le Mêle-sur-Sarthe
  61. Le Ménil-Broût
  62. Ménil-Erreux
  63. Le Ménil-Guyon
  64. Le Ménil-Scelleur
  65. Mieuxcé
  66. Montchevrel
  67. Montmerrei
  68. Mortrée
  69. La Motte-Fouquet
  70. Neauphe-sous-Essai
  71. Neuilly-le-Bisson
  72. Pacé
  73. Passais Villages
  74. Perrou
  75. Le Plantis
  76. Écouves
  77. La Roche-Mabile
  78. Rouperroux
  79. Saint-Agnan-sur-Sarthe
  80. Saint-Aubin-d'Appenai
  81. Saint-Céneri-le-Gérei
  82. Saint-Denis-sur-Sarthon
  83. Saint-Didier-sous-Écouves
  84. Saint-Ellier-les-Bois
  85. Saint-Fraimbault
  86. Saint-Germain-du-Corbéis
  87. Saint-Germain-le-Vieux
  88. Saint-Gervais-du-Perron
  89. Saint-Hilaire-la-Gérard
  90. Saint-Julien-sur-Sarthe
  91. Saint-Léger-sur-Sarthe
  92. Saint-Léonard-des-Parcs
  93. Sainte-Marguerite-de-Carrouges
  94. Sainte-Marie-la-Robert
  95. Saint-Mars-d'Égrenne
  96. Saint-Martin-des-Landes
  97. Saint-Martin-l'Aiguillon
  98. Saint-Nicolas-des-Bois
  99. Saint-Ouen-le-Brisoult
  100. Saint-Patrice-du-Désert
  101. Saint-Quentin-de-Blavou
  102. Saint-Roch-sur-Égrenne
  103. Saint-Sauveur-de-Carrouges
  104. Sainte-Scolasse-sur-Sarthe
  105. Sées
  106. Semallé
  107. Tanville
  108. Tellières-le-Plessis
  109. Tessé-Froulay
  110. Bagnoles de l'Orne Normandie
  111. Torchamp
  112. Trémont
  113. Valframbert
  114. Les Ventes-de-Bourse
  115. Vidai

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, l'arrondissement comptait 87 217 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
98 999 101 821 102 111 101 609 101 612 101 905 100 209 87 217
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[3] puis population municipale à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Recueil des actes administratifs du 30 décembre 2016 » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Orne (consulté le 10 juillet 2017).
  2. « Composition de l'arrondissement d'Alençon », sur https://www.insee.fr (consulté le 19 janvier 2018)
  3. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  4. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]