Damigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Damigny
Image illustrative de l'article Damigny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Alençon
Canton Damigny
Intercommunalité Communauté urbaine d'Alençon
Maire
Mandat
Pascal Devienne
2014-2020
Code postal 61250
Code commune 61143
Démographie
Gentilé Damigniens
Population
municipale
2 762 hab. (2014)
Densité 574 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 26′ 54″ nord, 0° 04′ 27″ est
Altitude Min. 140 m – Max. 179 m
Superficie 4,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Damigny

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Damigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Damigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Damigny
Liens
Site web www.damigny.fr

Damigny est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 2 762 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune s'étend dans la partie nord-ouest de l'agglomération d'Alençon. Le bourg se présente comme un village-rue tout en longueur, dont une partie est faite de maisons ouvrières de granite construites en série à la fin du XIXe siècle, en liaison avec l'implantation précoce d'une importante laiterie-fromagerie industrielle au lieu-dit du Pont du Fresne.

Cet axe est orienté parallèlement à la vallée de la Briante, affluent de la Sarthe. Les terres qui l'entourent sont propices aux cultures grâce aux limons (lœss) des plateaux. Sous le lœss se trouvent des calcaires du Jurassique moyen dont le « calcaire oolithique de Damigni » d'âge bajocien. Plus en profondeur apparaît le granite d'Alençon, sous-jacent, qui affleure à certains endroits au fond de la vallée creusée par la Briante.

Histoire[modifier | modifier le code]

On rencontrait naguère les deux orthographes Damigni et Damigny, la seconde graphie n'ayant définitivement prévalu qu'à partir des années 1970.

Autrefois gros village rural menant une vie propre, Damigny s'est à partir de la fin des années 1960 graduellement mué en banlieue résidentielle d'Alençon. Les pâtures et labours qui autrefois séparaient les deux communes sont devenus des quartiers de maisons individuelles (lotissement du Printemps), si bien que Damigny est de plus en plus englobé dans l'agglomération d'Alençon.

Damigny a eu l'honneur d'accueillir sur son territoire communal le premier centre d'enseignement supérieur de l'Orne, l'Institut Supérieur de Plasturgie d'Alençon (ISPA), installé au lieu-dit Montfoulon, à l'ouest du bourg. Créé en 1985 à l'initiative de la Fédération de la Plasturgie et la Chambre de commerce et d'industrie d'Alençon, cet établissement est habilité depuis 1993 à délivrer des diplômes d'ingénieur de production bac + 5 spécialisé en techniques de transformation de matières plastiques.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Denise Chanu    
mars 2001 en cours Pascal Devienne[1] PS Conseiller financier
Les données manquantes sont à compléter.

Communications et transport urbain[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 2 762 habitants, en diminution de -2,64 % par rapport à 2009 (Orne : -1,55 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
1 076 1 040 1 082 908 1 234 1 206 1 292 1 284 1 296
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 377 1 291 1 150 1 134 1 143 1 077 988 986 992
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
956 941 888 929 956 958 1 191 1 101 1 147
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014 -
1 334 2 305 2 458 2 495 2 917 2 859 2 748 2 762 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

La pyramide des âges peut être évaluée comme suit :

  • un quart de la population se compose de jeunes de 0 à 19 ans (24 %),
  • un quart de jeunes actifs, de ménages de 20 à 39 ans (24,9 %),
  • 51 % de seniors (de 40 ans a 75 ans et plus).

En conclusion une population dont la moyenne est assez âgée, bien que Damigny reçoive depuis quelques années de nombreuses familles avec des enfants en bas âge, qui s'installent dans les nouveaux quartiers résidentiels.

Les habitants sont appelés Damigniens et Damigniennes, bien que certains, pour des raisons folkloriques, préfèrent se nommer Damignons et Damignonnes.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis de Frotté (1766-1800), chevalier de Couterne, y a vécu son adolescence, son père étant sieur des lieux[6].
  • Achille Oudinot (1820 à Damigny-1891), peintre.
  • Philippe Peccate, coureur à pied spécialisé en ultra-fond, a fait le Tour du Mont-Blanc en 43 heures, en août 2006[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : IGN[8].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :