Montchevrel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montchevrel
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Alençon
Canton Radon
Intercommunalité Vallée de la Haute Sarthe
Maire
Mandat
Florent Michel
2014-2020
Code postal 61170
Code commune 61284
Démographie
Gentilé Montchevrellois
Population
municipale
233 hab. (2014)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 23″ nord, 0° 20′ 21″ est
Altitude Min. 153 m – Max. 221 m
Superficie 10,80 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Montchevrel

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Montchevrel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montchevrel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montchevrel

Montchevrel est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 233 habitants[Note 1] (les Montchevrellois).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire couvre 1 080 hectares. Le point culminant est au lieu-dit le Moulin à Vent (altitude 221 mètres).

Communes limitrophes de Montchevrel[1]
Saint-Germain-le-Vieux,
Le Chalange
Courtomer Courtomer
Le Ménil-Guyon,
Boitron
Montchevrel[1] Sainte-Scolasse-sur-Sarthe
Boitron,
Saint-Aubin-d'Appenai
Saint-Aubin-d'Appenai,
Laleu
Sainte-Scolasse-sur-Sarthe,
Laleu

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est attesté sous la forme Montchevreil en 1247[2]. L'origine du second élément -chevrel la plus proposée est la désignation du chevreau, soit par le latin (caprellus)[3], soit par l'ancien français (chevrel)[4]. René Lepelley évoque également la possibilité d'un anthroponyme[4] et Ernest Nègre la déformation de l'ancien français chevruel, « chevreuil »[2]. Le premier élément est issu du latin mons, « mont ».

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1147, une bulle du pape Eugène III confirme la possession de l'église de Montchevrel à l'abbaye de Tiron[5]. En 1175, une bulle du pape Alexandre III confirme à nouveau cette possession[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[7]
Période Identité Étiquette Qualité
1857 1875 François Eugène Buisson - Propriétaire
1875 1896 Ludovic Lemoine-Chambillon - Agriculteur
1896 1907 Gustave Potonier - Propriétaire
1908 1919 Modeste Isidore Bunet - Cultivateur
1919 1944 Henri Fauvel - Instituteur
1945 1972 Albert Chevallier - Agriculteur
1972 1995 Jacques Batrel - Agriculteur
1995 1996 Roger Brulé - Artisan maçon
1997 mars 2008 Pierre Theuray - Artisan mécanicien
mars 2008 mars 2014 Bernadette Chevallier SE Agricultrice
mars 2014[8] en cours Florent Michel SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et trois adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 233 habitants, en augmentation de 0 % par rapport à 2009 (Orne : -1,55 % , France hors Mayotte : 2,49 %) Montchevrel a compté jusqu'à 698 habitants en 1800.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
665 698 673 581 608 596 540 500 488
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
522 527 474 516 471 459 421 381 405
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
427 368 308 304 315 309 357 333 278
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 -
233 204 181 193 207 219 233 233 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1160
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 179
  5. Lucien Merlet, Cartulaire de l'abbaye de la Sainte-Trinité de Tiron, Chartres, 1883, t.II, p. 63
  6. Lucien Merlet, Cartulaire de l'abbaye de la Sainte-Trinité de Tiron, Chartres, 1883, t.II, p. 100
  7. D. Crouillère et J. Plat, Montchevrel au fil des ans, p. 24-25
  8. a et b « Montchevrel (61170) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 4 juin 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Arthur Lory, Montchevrel en 1902, 1902
  • Denis Crouillère et Jacques Plat, Montchevrel au fil des ans, 2010, 128 pages illustrées.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :