La Ferrière-Béchet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Ferrière et Bechet (homonymie).

La Ferrière-Béchet
La Ferrière-Béchet
Borne de la forêt d'Écouves, au carrefour de la Branloire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Alençon
Canton Sées
Intercommunalité Sources de l'Orne
Maire
Mandat
Xavier de Stoppeleire
2014-2020
Code postal 61500
Code commune 61164
Démographie
Gentilé Ferriens-Béchetois
Population
municipale
242 hab. (2016 en augmentation de 16,91 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 47″ nord, 0° 04′ 18″ est
Altitude Min. 199 m
Max. 390 m
Superficie 13,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
La Ferrière-Béchet

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
La Ferrière-Béchet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Ferrière-Béchet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Ferrière-Béchet

La Ferrière-Béchet est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 242 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Ferrière-Béchet[1]
Saint-Hilaire-la-Gérard Belfonds Belfonds
Saint-Hilaire-la-Gérard,
Tanville
La Ferrière-Béchet Sées
Tanville Fontenai-les-Louvets(par un angle), Le Bouillon Le Bouillon

Toponymie[modifier | modifier le code]

Comme tous les La Ferrière, Ferrière ou Ferrières[2], le toponyme, issu du latin ferrum (oïl ferrière), est dû à la présence et l'exploitation du fer[3]. « Du Moyen Âge, et même probablement dès l’âge du fer, jusqu’au milieu du XIXe siècle, le minerai de fer était extrait à ciel ouvert, dans des minières creusées au niveau des affleurements du gisement de fer »[4].

Béchet est un patronyme[3].

Le gentilé est Ferrien-Béchetois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2014 Azer Coupry SE Agriculteur
mars 2014[5] En cours Xavier de Stoppeleire SE Commercial en immobilier
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2016, la commune comptait 242 habitants[Note 2], en augmentation de 16,91 % par rapport à 2011 (Orne : -1,92 %, France hors Mayotte : +2,44 %). La Ferrière-Béchet a compté jusqu'à 442 habitants en 1806.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
420409442399403384371367356
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
368390380373328323327308285
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
261242211218206214233229190
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016
222187151151169199209238242
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre[modifier | modifier le code]

L’église Saint-Pierre est d’origine romane. Elle est remaniée plusieurs fois au cours des siècles. Le clocher de charpente est posé en avant de la nef. Il est coiffé d’une flèche élancée octogonale posée sur une base pyramidale quadrangulaire en ardoise et surmontée d’une croix en fer et du coq national. La façade occidentale est ouverte par un portail surbaissé et surmonté d’une statue qui semble être un saint Joseph et l’Enfant en pierre de roussard. La façade méridionale est bordée par le cimetière. La porte sud a été murée ainsi qu’une baie du chœur. L’édifice conserve une nef unique éclairée de baies agrandies au XIVe ou XVe siècle. Elle se termine par un chevet plat auquel est accolée la sacristie.

À l’intérieur, la nef est lambrissée avec les entraits et poinçons apparents. L'église abrite une Vierge à l'Enfant du XVIe siècle avec inscription gothique et une statue de saint Jean-Baptiste en bois polychrome du XIVe, classées à titre d'objets en 1971[11], ainsi que des statues du XVIIe de saint Pierre et saint Paul et des panneaux sculptés en bois également du XVIIe (Annonciation et Nativité).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 121
  4. Le savoir et le fer. Association pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine minier et métallurgique du bocage ornais.
  5. a et b « La Ferrière-Béchet (61500) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 juin 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « 80 bornes de la forêt d'Ecouves », notice no PA00110804, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Œuvres mobilières à La Ferrière-Béchet », base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :