Université du Wisconsin à Madison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université du Wisconsin-Madison
Image illustrative de l'article Université du Wisconsin à Madison
Devise Numen Lumen
(Dieu, notre Lumière)
Nom original University of Wisconsin-Madison
Informations
Fondation 1848
Type Université publique
Budget $ 1,87 milliard
Localisation
Coordonnées 43° 04′ 30″ N 89° 25′ 02″ O / 43.075, -89.41722 ()43° 04′ 30″ Nord 89° 25′ 02″ Ouest / 43.075, -89.41722 ()  
Ville Madison
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Wisconsin Wisconsin
Campus 3,77 km²
Direction
Chancelier John D. Wiley
Chiffres clés
Enseignants 2 053
Étudiants 41 466
Undergraduates 28 462
Postgraduates 13 004
Divers
Mascotte Bucky Badger
Site web www.wisc.edu

Géolocalisation sur la carte : Wisconsin

(Voir situation sur carte : Wisconsin)
Université du Wisconsin-Madison

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Université du Wisconsin-Madison

L'université du Wisconsin à Madison (en anglais, The University of Wisconsin-Madison) appelée également UW-Madison, Madison, Wisconsin, University of Wisconsin, ou UW est une université publique américaine, dont le campus occupe une partie de la ville de Madison, dans l'État du Wisconsin.

Fondée en 1848, c'est la plus grande université de l'État, avec 41 000 étudiants, dont plus de 28 000 sont undergraduates[1]. UW-Madison offre un large éventail de domaines d'études, de programmes professionnels et d'activités étudiantes. L'université est souvent considérée comme une école publique du niveau des écoles de l'Ivy League. Ainsi en 2007 U.S. News & World Report a classé l'Université au 8e rang des Universités publiques américaines[2]. Elle a également été classée au 16e rang mondial en termes de publication scientifique dans le classement académique des universités mondiales effectué par une université de Shangai[3].

L'université fait partie du système des universités du Wisconsin réparties dans différentes villes de l'État. Depuis 1971, cet ensemble est composé de 13 universités et 13 junior college (programmes en deux ans).

Les équipes sportives de l'université sont surnommées les Badgers. Elles font partie de la conférence Big Ten. L'équipe de football américain de l'université a gagné le Rose Bowl Game en 1994, 1999 et 2000. L'équipe masculine de basket-ball a gagné le titre national NCAA en 1941, et a atteint le Final Four en 2000. Les équipes masculines et féminines de Hockey ont gagné le titre national en 2006.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'université a été créée quand le Wisconsin est devenu un État en 1848. L'article X, section B de la Constitution du Wisconsin demandait « la création d'une université d'État près du siège du gouvernement de l'État » et le , Nelson Dewey, premier gouverneur du Wisconsin, signa l'acte de création de l'université. John W. Sterling devint le premier professeur de l'université (il enseignait les mathématiques) avec un salaire de 500 $ par an. La première promotion de 17 étudiants se réunit à la Madison Female Academy le . Le conseil d'administration décida de la construction de l'université et rapidement un site de 20 hectares fut choisi pour le campus. Les plans prévoyaient la construction d'un « bâtiment principal de trois étages, surmonté d'un observatoire astronomique et faisant face au Capitole ». Ce bâtiment, University Hall, désormais appelé Bascom Hall, fut achevé en 1859. Un feu détruisit le dôme qui ne fut jamais reconstruit. North Hall, construit en 1851, fut le premier bâtiment achevé. En 1854, Levi Booth et Charles T. Wakeley furent les premiers diplômés de l'université. En 1892 l'université décerna son premier doctorat au futur président de l'université Charles R. Van Hise.

Idée Wisconsin[modifier | modifier le code]

Les étudiants, les professeurs et le personnel sont motivés par la tradition connue sous le nom de l'idée Wisconsin, créée par le président de l'université Charles Van Hise en 1904, quand il déclara qu'il « ne serait jamais satisfait tant que l'influence bénéfique de l'université ne sera pas rentrée dans chaque foyer de l'Etat »[4]. Cette philosophie prône que les frontières de l'université soient celles de l'État, et que la recherche pratiquée à Madison soit utilisée pour résoudre des problèmes et améliorer la santé, la qualité de vie, l'environnement et l'agriculture pour tous les citoyens du Wisconsin. Elle incite à la création de relations de travail entre les étudiants, professeurs, les industries et le gouvernement[5]. Cette philosophie est toujours très présente au sein de l'université.

Mouvement étudiant[modifier | modifier le code]

Panneau près de Sterling Hall

Entre 1966 et 1970, l'université a été touchée par une série de manifestations étudiantes, et par l'usage de la force par les autorités en réponse. Le premier mouvement de protestation fut provoqué par la présence sur le campus de recruteurs de la société Dow Chemical, qui fournissait le napalm utilisé lors de la guerre du Viêt Nam. Les autorités utilisèrent la force pour stopper les troubles. Ces événements firent l'objet d'un documentaire de PBS Two Days in October, ainsi que d'un livre They Marched Into Sunlight. Parmi les étudiants blessés se trouvait le futur maire de Madison Paul Soglin.

Une autre cible des protestataires était le Centre de recherches mathématiques de l'armée (Army Mathematics Research Center-AMRC), situé en plein centre du campus dans le Sterling Hall physics building. Son directeur prétendait qu'ils ne faisaient que de la recherche mathématique pure. Mais le journal étudiant, The Daily Cardinal, obtint les rapports trimestriels que l'AMRC transmettait à l'armée américaine. Le Daily Cardinal publia une série d'enquêtes prouvant que l'AMRC effectuait des recherches liées à des demandes spécifiques du département de la Défense des États-Unis et concernant des opérations au Vietnam. L'AMRC devint un lieu de rassemblement pour les manifestants qui criaient « USA, partez du Vietnam, détruisons les maths de l'Armée ».

Le , à 3h40, un van remplit d'une mixture d'essence et de nitrate d'ammonium explosa près du Sterling Hall. Malgré l'heure tardive, un post-doc travaillait dans un des laboratoires ; il fut tué dans l'explosion. Le département de Physique a été plus touché que la cible principale, l'AMRC. Karleton Armstrong, Dwight Armstrong et David Fine étaient responsables de l'explosion. Leo Burt était un suspect mais il ne fut jamais arrêté ou jugé.

Autres dates clés de l'histoire de l'université[modifier | modifier le code]

  • Le , publication du premier journal étudiant sur le campus, The Daily Cardinal.
  • 1898 le professeur de musique Henry Dyke Sleeper écrit Varsity, l'hymne de l'université.
  • À la rentrée 1904-1905, l'école graduate est créée. L'"Idée Wisconsin" prend forme.
  • Création du Wisconsin Union (centre d'activités et de loisirs) en 1907.
  • William Purdy et Paul Beck écrivent On, Wisconsin en 1909, qui devient l'hymne des équipes sportives de l'université.
  • En 1925, création de la fondation de recherche de l'université dans le but de gérer les brevets déposés par l'université ainsi que leurs revenus.
  • 1969 le journal étudiant The Badger Herald est créé, avec un ton conservateur. Il critique les manifestants qui s'opposent à la guerre au Vietnam. Aujourd'hui, ce quotidien a perdu son label « conservateur ». L'université du Wisconsin est la seule grande université du pays à avoir deux quotidiens étudiants.
  • En 1988 le journal humoristique The Onion est créé par deux étudiants de l'université.
  • Le , le jeu Doom, est mis en ligne sur les serveurs de l'université provoquant leur panne du fait de nombreux téléchargements simultanés.

Vie académique[modifier | modifier le code]

L'université du Wisconsin-Madison est le campus porte-drapeau du système des universités du Wisconsin, elle est composée de 22 écoles. En plus des formations traditionnelles en management, ingénierie, éducation, agriculture, et lettres et sciences, l'université a des écoles professionnelles en droit, médecine, vétérinaire, environnement, administration publique, journalisme, documentation et pharmacie.

La moitié des élèves undergraduate de l'université font partie de l'école des Lettres et Sciences qui est composée de 39 départements et 5 écoles professionnelles[6] qui forment les élèves et conduisent des recherches dans un vaste champ de domaines tels que la biologie, l'astronomie, l'histoire, la géographie, la linguistique et les sciences économiques.

Classements[modifier | modifier le code]

Wisconsin a toujours été une des meilleures universités publiques du pays depuis le début du XXe siècle et est classée parmi les meilleures universités dans le monde pour la recherche[7].

Selon le conseil national de la recherche des États-Unis plus de 70 programmes de l'université sont dans le top 10 au niveau national. Dans le classement académique publié par l'université de Shanghai[8], l'université du Wisconsin-Madison occupe le 17e rang mondial. Selon le rapport Gourman sur les programme undergraduate, l'université est la 3e meilleure université publique derrière Berkeley et l'université du Michigan. De plus elle a été classée au 7e rang pour le niveau de son enseignement. En 2004, dans une étude de Bloomberg Market News, des chercheurs ont montré que UW-Madison était à égalité avec Harvard pour le nombre de PDG des 500 plus grandes sociétés du pays formés dans ses murs[9]. UW-Madison est au deuxième rang derrière Harvard pour le nombre de doctorats et ses anciens élèves représentent le plus important contingent des Peace Corps[10]. L'université est l'un des 60 membres élus de l'Association des universités américaines.

Dans son classement annuel de 2007, le magazine U.S. News & World Report a classé UW-madison en 34e position au niveau national[11].L'université est souvent citée parmi les universités fournissant une qualité d'enseignement comparable à celle des université de l'Ivy League[12]. En plus du très bon classement de ses écoles d'éducation, de géographie, d'histoire, de journalisme et de sociologie, l'université a récemment été classée comme la 8e meilleure université publique du pays.

Le classement 2006 du Washington Monthly a placé l'université au 11e rang, en se basant sur des critères académiques, sur la recherche, le service public et la mobilité sociale[13].

Recherche[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, l'université a toujours été à la pointe de la recherche. En 2007-2008, elle a consacré $832 millions à la recherche sur le campus, ce qui la met au deuxième rang national derrière l'université Johns-Hopkins, et devant ses rivales dans le domaine de la recherche l'université de Californie à Los Angeles et l'université du Michigan[14].

L'université est réputée pour son centre de recherche sur les cellules souches. Le professeur James Thomson a été le premier scientifique à isoler des cellules souches embryonnaires humaines, ce qui a attiré l'attention et le respect la communauté scientifique mondiale pour le programme de recherche de l'université. L'université conserve son rôle de leader dans la recherche sur les cellules souches, aidée en cela par les financements de la fondation de recherche de l'université par l'intermédiaire de sa structure dédiée appelée Wicell[15].

L'université est également réputée pour ses programmes graduate en génie mécanique et en nucléaire. Son centre de recherche sur les moteurs à combustion interne est à la pointe de la recherche dans le domaine des technologies de combustion appliquées à l'industrie automobile[16].

En , le journal The Badger Herald a évoqué la mise en demeure en du centre de recherche sur les animaux par le département de l'Agriculture du fait du non-respect de règles sur la protection des animaux cobayes (non utilisation d'anti douleurs, vétérinaires non avertis des problèmes de santé de certains animaux…)[17].

Tableau d'honneur en lettres et sciences[modifier | modifier le code]

1 700 élèves de l'école de lettres et sciences sont inscrits dans un programme de tableau d'honneur qui exige d'eux plus de travail dans des cours de niveau plus élevé que ceux suivis par les autres élèves. Ce programme a été créé en 1958 à la suite de la demande de nombreux élèves brillants qui souhaitaient développer plus rapidement et plus intensément leurs compétences.

Le programme offre également des prêts, des bourses d'étude et des récompenses, notamment pour les élèves doctorants, ainsi qu'une variété de services, et d'aides académiques et sociales à travers l'organisation des étudiants du tableau d'honneur.

Campus[modifier | modifier le code]

Bascom Hill

L'université se situe à Madison, à deux kilomètres du Capitole, et se trouve en partie sur un isthme entre deux lacs, le lac Mendota et le lac Monona. Le campus principal a une taille de 3,77 km². Si on ajoute les divers centres de recherche, la superficie totale atteint 42,9 km². De nombreux bâtiments du campus ont été conçus par les architectes J.T.W. Jennings et Arthur Peabody. Le centre névralgique du campus est Memorial Union. Le campus a sa propre unité de police, des restaurants universitaires, un hôpital, des centres de loisirs, et un Arboretum.

Le Campus a servi de décor pour deux films: Back to School en 1986 avec Rodney Dangerfield[18], ainsi qu'en 2006 dans le film The Last Kiss, avec Zach Braff[19].

Bascom Hall

Bascom Hall[modifier | modifier le code]

Considéré comme un bâtiment symbole de l'université, Bascom Hall[20], situé au sommet de la colline de Bascom Hill, est souvent considéré comme le « cœur du campus ». Construit en 1857, il fut maintes fois rénové, même si le dôme qui le couvrait ne fut pas reconstruit après un feu qui le détruit. Le bâtiment abrite la direction de l'université, notamment les bureaux du chancelier et de ses adjoints. Bascom Hall est inscrit au registre national des monuments historiques[21].

Music Hall

Music Hall[modifier | modifier le code]

Le bâtiment, de style victorien, a été construit en 1878. Il prit d'abord le nom de Assembly Hall et comportait un auditorium de 800 places, une bibliothèque, et une tour avec une horloge. Inauguré le , il servait à l'origine de centre de convention, de salle de bal, de lieu pour la remise des diplômes ainsi que de bibliothèque. Après le déménagement de cette dernière en 1900 dans différents lieux du campus, le bâtiment fut en partie affecté à l'école de musique. Après quelques travaux, il prit son nom actuel de Music Hall en 1910, et accueille toujours aujourd'hui d'importants évènements ainsi que les opéras de l'université[22]. Le bâtiment abrite également des salles de cours.

Grainger Hall[modifier | modifier le code]

Le bâtiment, situé à proximité de Bascom Hill abrite l'école de management. Cette dernière fut fondée en 1900. Pour faire face au nombre croissant d'élèves de cette école, Grainger Hall a été inaugurée en 1993 grâce aux dons de David W. Grainger, ancien élève ingénieur de l'université. En plus d'une bibliothèque dédiée, il abrite 30 salles de cours. En , 13 anciens élèves ont fait don d'un total de $85 millions pour que l'école garde son nom de "Wisconsin school of business" pour les 20 prochaines années[23].

George L. Mosse Humanities Building[modifier | modifier le code]

Le bâtiment, situé près du Library Mall, est haut de 7 étages. Il abrite les écoles d'histoire, d'art et de musique et on y trouve dans sa cour des expositions des travaux des élèves artistes.

Wisconsin Union

Wisconsin Union[modifier | modifier le code]

L'université du Wisconsin-Madison héberge deux centres de loisirs étudiants. Le premier, Memorial Union, a été construit en 1928. Memorial Union, aussi appelé the Union ou the Terrace, a la réputation d'être un des plus beaux centres d'activités et de loisirs étudiants sur un campus. Il est situé aux bords du lac Mendota et c'est un lieu de sorties et de rencontre populaire parmi les étudiants et les habitants de la ville. Son nom est en hommage aux vétérans de guerre américains. On y trouve le "Rathskeller," un pub allemand qui donne sur la Terrasse au bord du lac. On y assiste aussi bien à des débats politiques qu'à des parties de backgammon autour d'un verre de "Rathskeller Ale", une bière brassée sur place. On y trouve aussi des galeries d'art, un cinéma, un théâtre et un atelier d'artisanat. Memorial Union abrite également les locaux de ASM StudentPrint, la seule « entreprise » de l'université à être gérée par les étudiants. Un référendum consultatif a permis aux étudiants de manifester leur approbation d'un projet d'expansion du bâtiment. Cette expansion est en cours de planification[24].

Union South, est le second centre, situé au sud du campus. Construit dans les années 1960 du fait du manque de place à Memorial Union. Il est aujourd'hui fréquenté en grande partie par les étudiants et professeurs des bâtiments de sciences voisins. Il héberge des cours de danse, des projections de film, des concerts et un bowling. Il est prévu de fermer ce centre pour en construire un plus grand et plus écologique[25].

Centrale électrique du campus.

Centrale électrique de Charter Street[modifier | modifier le code]

Située à proximité du cœur de l'université, la centrale (inaugurée dans les années 1950) fonctionne au charbon et produit plus de 50 millions de kilowatt-heures d'électricité par an[26]. Le , le Sierra Club a déposé plainte contre l'université pour non-respect de la réglementation fédérale sur la pollution de l'air[27]. La centrale n'utilise pas de moyens modernes de contrôle de la pollution[28]. Un projet de conversion de la centrale à la biomasse est d'abord envisagé, avant d'être abandonné pour des raisons budgétaires et remplacé par une conversion au gaz naturel[29].

Bibliothèque de la Wisconsin Historical Society

Bibliothèques[modifier | modifier le code]

UW-Madison a la 10e plus grande réserve documentaire du pays[30]. Le campus est équipé de plus de 40 bibliothèques, dont la Memorial Library, la plus grande du Wisconsin[31]. En 2004, la totalité des collections représentait plus de 7,3 millions de volumes. De plus, il y a 6,2 millions de microfilms des centaines de milliers de documents gouvernementaux, de cartes, de partitions de musique, de documents audiovisuels. Plus d'un million de volumes sont prêtés chaque année[32]. La Memorial Library est le centre de recherche principal pour les sciences humaines et sociales. il contient plus de 3,5 millions de volumes ainsi qu'une grande collection de magazines, de quotidiens nationaux et étrangers et des collections spéciales[33], les archives de l'université[34], une bibliothèque de musique[35], un musée de l'impression[36], la collection digitale de l'université[37]. La College Library[38] abrite des collections spécialisées sur les minorités, les femmes, des œuvres artistiques, des enregistrements musicaux et littéraires, ainsi que des livres de poche et un centre de media équipé de plus de 200 postes informatiques disponibles pour les étudiants. La Kurt F. Wendt Library[39] est réservée à l'école d'Ingénierie[40] et à celles d'informatique[41], de Statistiques[42] et de sciences océaniques et atmosphériques[43]. Le catalogue en ligne des bibliothèques de l'université se nomme MadCat[44]. Il comprend l’intégralité des ressources détenues par plus de 30 bibliothèques du campus ainsi qu'un certain nombre de ressources Internet.

Musées[modifier | modifier le code]

Le musée de géologie regroupe des pierres, des minéraux et des fossiles du monde entier, ainsi que des fragments de météorite. Parmi les fossiles, on trouve le premier squelette de dinosaure assemblé dans le Wisconsin (un Edmontosaurus), un requin (Squalicorax) et une colonie flottante de crinoïdes (Uintacrinus), issus de la craie crétacée du Kansas, et les restes d'un Mastodonte, découverts dans le Sud-Ouest du Wisconsin en 1897[45].

Le musée d'art, autrefois appelé "Elvehjem Museum of Art", a été rebaptisé "Chazen Museum of Art" en 2005, en remerciement d'un don de $20 millions pour des travaux d'agrandissement[46].

Sports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Wisconsin Badgers.

La mascotte de l'université est Buckingham U. Badger, surnommée "Bucky Badger" (Bucky le blaireau). Les équipes de UW-Madison sont affiliées au championnat NCAA en Division I-A. Les programmes sportifs font partie de la conférence Big Ten, à l'exception des équipes de Hockey sur glace qui sont dans la Western Collegiate Hockey Association et des équipages d'aviron qui concourent au sein de la Eastern Association of Rowing Colleges. En 2006, les équipes masculines et féminines de hockey sur glace ont gagné le titre national. Seuls les Connecticut Huskies en basket-ball en 2004 avaient déjà réalisé l'exploit de gagner la même année les deux titres dans un même sport. L’hymne des équipes est On, Wisconsin.

La saison 2005-06 fut marquée par un nombre record de 4 titres nationaux. En plus des deux titres de hockey sur glace, l'équipe masculine de cross country a gagné son 4e titre national, après trois secondes places consécutives et l'équipe féminine d'aviron a gagné son troisième titre national d'affilée.

Football américain[modifier | modifier le code]

Le football américain universitaire est le sport le plus populaire du campus. L'équipe, classée chaque année dans le Top 25 du pays joue à domicile au Camp Randall Stadium devant plus de 80 000 personnes. L'équipe joue en général 12 matchs dans la saison régulière dont 7 à domicile. Avant, pendant et après chaque match, la fanfare de l'université anime le stade. La saison 2005-2006 fut la dernière du légendaire coach Barry Alvarez qui a quitté son poste pour celui de directeur athlétique; Bret Bielema lui a succédé. Les Badgers ont gagné 3 Rose Bowl sous les ordres d'Alvarez, en 1994, 1999 et 2000. La saison 2006 s'est achevée sur un parcours exceptionnel de 11 victoires et une défaite, et une victoire au Capital One Bowl contre Arkansas. En 2007, les Badgers ont gagné 9 matchs pour 3 défaites, et ont perdu l'Outback Bowl contre les Volunteers du Tennessee.

Basket-ball[modifier | modifier le code]

Basket-ball au Kohl Center

Après des décennies de résultats décevants (mis à part un titre national en 1941), l'équipe masculine de basket-ball a renoué avec le succès depuis quelques années. Ils se qualifient chaque année pour le championnat national NCAA, atteignant les demi-finales en 2000. Bo Ryan, ancien entraîneur de l'équipe de l'université du Wisconsin-Platteville, entraîne l'équipe depuis le départ à la retraite en 2001 de Dick Bennett. Les Badgers jouent au Kohl Center. Durant la saison 2006-2007, les Badgers ont été classés premiers par la presse pendant une semaine en février[47], avant de connaître une fin de saison moyenne, conclue par une défaite en 16e de finale du championnat national NCAA. La saison 2007-2008 a vu leur victoire en saison régulière de la conférence Big Ten ainsi que dans le tournoi final de cette conférence. Ils ont néanmoins perdu dès les 8e de finale du championnat national NCAA.

Hockey sur glace[modifier | modifier le code]

Hockey sur glace au Kohl Center

Après avoir été pratiqué dans les années 1920 et 1930, le hockey sur glace est redevenu un sport majeur à UW-Madison en 1963. Bob Johnson, surnommé 'Badger Bob'a dirigé l'équipe de 1966 à 1982, remportant trois titres nationaux en 1973, 1977 et 1981. L'équipe a joué à l'Alliant Energy Center jusqu'en 1998 quand le Kohl Center d'une capacité de 15 237 places fut inauguré. Durant la saison 2005-2006, il y a eu en moyenne 13 511 spectateurs au match, un record national. L'équipe féminine commença à jouer en 1999. Sous les ordres de Mark Johnson, fils de Badger Bob et membre de l'équipe championne en 1977, l'équipe féminine remporte son premier titre national le 26 mars 2006. Le 8 avril 2006 l'équipe masculine remporte son 6e titre national après ceux de 1973, 1977, 1981, 1983 et 1990. L'équipe féminine a de nouveau remporté le titre en 2007 en battant l'université du Minnesota-Duluth le 18 mars.

Rivalités[modifier | modifier le code]

L'opposition la plus ancienne dans l'histoire de la NCAA se manifeste par le match annuel de football américain universitaire qui oppose Les Badgers aux Golden Gophers de l'Université du Minnesota. L'enjeu du match est le gain d'un trophée, le Paul Bunyan's Axe. Les deux universités s'affrontent également tout au long de l'année lors de la « bataille des États frontaliers » : un classement est effectué en fonction des performances respectives des différentes équipes des deux universités. Une autre rivalité oppose les Badgers à l'université de l'Iowa. Les deux équipes s'affrontent lors du match annuel de football américain universitaire pour le gain du Heartland Trophy. Beaucoup d'étudiants et de fans des Badgers considèrent que leurs plus grands ennemis sont les Wolverines du Michigan de l'université du Michigan. Depuis quelques années, une rivalité s'est également développée avec l'université de l'État de l'Ohio, ainsi que face à l'université de l'Illinois. Une rivalité s'est également développée en basket-ball, face à la plus grande université privée du Wisconsin, l'université Marquette, située à Milwaukee.

Mascotte[modifier | modifier le code]

La mascotte est un blaireau nommé Bucky. À la fin du XIXe siècle, la première mascotte était un blaireau vivant qui ne fut pas conservé longtemps du fait de son tempérament. Le surnom de « Badgers » resta néanmoins collé aux équipes sportives de l'université, et Art Evans dessina une caricature de blaireau en 1940 qui fut adoptée comme symbole. En 1949, un concours fut lancé pour baptiser la mascotte. Du fait du peu de réponses, une commission décida de la nommer Buckingham U. Badger, ou « Bucky ».

L'origine du blaireau comme symbole vient du fait que vers 1820 on trouvait beaucoup de mineurs dans le Wisconsin, et qu'on comparait leur vie sous terre à celle des blaireaux[48].

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Media[modifier | modifier le code]

Journaux étudiants[modifier | modifier le code]

UW-Madison est la seule grande université américaine à avoir deux quotidiens étudiants : The Daily Cardinal, fondé en 1892 et The Badger Herald, créé en 1969. Ils sont tous les deux indépendants de l'université. Le bi hebdomadaire libéral The Madison Observer, créé en 2003 et l'hebdomadaire conservateur The Mendota Beacon, fondé en 2005 sont aussi publiés par des étudiants. The Onion a été créé en 1988 par deux étudiants de l'université, et a été publié depuis Madison pendant des années avant de déménager à New York en 2001.

Radio étudiante[modifier | modifier le code]

La radio étudiante du campus se nomme WSUM. Sa fréquence est 91.7 FM[49]. Dans l'histoire de l'université, on a assisté à plusieurs créations de stations radios étudiantes, qui entraient souvent en conflit avec la FCC, l'autorité de régulation. WSUM a débuté sur le web en 1997 puis obtint en 2002 de la FCC le droit de construire une tour pour émettre en FM sur la fréquence 91.7. La radio fonctionne avec 150 DJ bénévoles et 8 salariés. Tout étudiant de l'université peut participer au fonctionnement de la radio. Les volontaires sont formés, et doivent fournir une démo. Contrairement à d'autres radios étudiantes, WSUM n'impose pas de genre musical à l'antenne, ni de ligne éditoriale.

Scooters[modifier | modifier le code]

Du fait de l'étendue du campus et de leur consommation raisonnable, les scooters sont devenus un moyen de transport populaire parmi les étudiants. Madison a l'un des taux d'équipement en scooter par habitant les plus élevées du pays[50]. Depuis 2006, il faut acheter une carte de parking pour pouvoir se garer sur le campus[51] et des amendes sont distribuées en cas de parking en dehors des aires désignées[52].

Image de fêtards[modifier | modifier le code]

L'université a reçu en le titre d'« université la plus fêtarde du pays » de la part de la Princeton Review en 2005 et de Playboy en 2006[53]. En 2006 la Princeton Review a classé Wisconsin en 4e position, mais au 1er rang pour la consommation de bière. UW cultive ainsi depuis longtemps ses qualités académique, son activité politique et sa consommation d'alcool.

Cette mentalité festive se manifeste particulièrement lors de la Mifflin Street Block Party. Cet événement, créé dans les années 1960 comme un festival de contreculture a lieu désormais au début de la semaine d'examen du semestre de printemps, en mai. L'autre grand événement annuel est la State Street party d'Halloween. Ces deux fêtes attirent des dizaines de milliers de participants qui viennent de toute la région voire de tout le pays.

Halloween sur State Street[modifier | modifier le code]

La fête d'Halloween sur State Street, surnommée FreakFest est un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de personnes déguisées, le weekend avant Halloween. Cette fête a provoqué de nombreuses controverses.

En 2004, 450 participants ont été arrêtés en raison de feux allumés et de magasins vandalisés pendant la soirée. 95 % des personnes arrêtées n'étaient pas étudiantes à UW-Madison. Cela a conduit l'université à revoir ses règles au niveau de l'accueil d'invités au sein des résidences étudiantes. Ainsi pour l'édition 2007, les étudiants vivant en résidence ne pouvaient héberger personne.

En 2005, on dénombra 100 000 participants. Peu d'incidents furent déclarés mais 447 personnes furent arrêtées, principalement pour des violations des règles sur l'âge de consommation d'alcool. Les 1 000 derniers fêtards furent dispersés par une charge de police à coups de gaz poivre, et ce pour la 4e année consécutive. Selon le maire de Madison, Dave Cieslewicz, le coût de la présence policière renforcée ce soir-là est de 750 000 $. En 2006, la municipalité a instauré un droit d'entrée de $5 sur State Street ce qui provoqua la colère des étudiants et une affluence en baisse.

Personnes célèbres liées à l'université[modifier | modifier le code]

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Anciens élèves vivants: 372 100

Anciens élèves étrangers 14 550 (4 %)

Anciens élèves vivant dans le Wisconsin : 132 949 (39 %)

Anciens élèves dans les grandes villes américaines:

TOTAL : 140 883 (41 %)

17 prix Nobel et 24 prix Pulitzer ont été accordés à des professeurs ou anciens élèves de l'université.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Community, Students, and Degrees », University of Wisconsin-Madison
  2. « America's Best Colleges 2007 », US News and World Report
  3. « Classement académique des universités mondiales »
  4. « University of Wisconsin-Madison: The Wisconsin Idea »
  5. « Dictionary of Wisconsin History: Wisconsin Idea », Wisconsin Historical Society
  6. « Letters & Science, University of Wisconsin*Madison », UW-Madison
  7. « Top American Research Universities », The Center
  8. « Top 500 World Universities (1-100) »
  9. « Wisconsin Ties Harvard for most CEOs », UW-Madison School of Business
  10. « Harvard and Wisconsin tie for most CEOs », Bloomberg.com
  11. « America's Best Colleges 2007 », US News and World Report
  12. « Comparing Black Enrollments at the Public Ivies », The Journal of Blacks in Higher Education
  13. « The Washington Monthly College Rankings », Washington Monthly
  14. « Top American Research Universities » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), The Center
  15. « Wisconsin Alumni Research Foundation », Wisconsin Alumni Research Foundation
  16. « Engine Research Center », COE, UW-Madison
  17. USDA cites animal research center
  18. « Trivia for Back to School », Internet Movie Database
  19. « The Last Kiss movie review », A.V. Club
  20. « Bascom Hall Home Page », UW-Madison
  21. « National Register of Historic Places », National Register of Historic Places
  22. « Music Hall », Mills Music Library
  23. « Wisconsin School of Business »
  24. « Students Hope to Add Union Referendum to Ballot », UW-Madison
  25. « Union Referendum Plans », UW-Madison
  26. Louise Guey-Lee, « Net Generation and Fuel Consumption at Power Plants Consuming Coal and Biomass by State and Plant Name, 2001 »
  27. « Coal Burning Heat », The Capital Times,‎ 04/05/2007, p. D8
  28. « Air Permits » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Wisconsin Department of Natural Resources
  29. « State trims back plans for Charter Street power plant », Wisconsin State Journal,‎ 23 juillet 2011
  30. « ARL Statistics », Association of Research Libraries
  31. « UW-Madison Libraries », UW-Madison
  32. « Memorial Library », UW-Madison general library system
  33. « Special Collections », UW-Madison Memorial Library
  34. « University Archives », UW-Madison Libraries
  35. « Mills Music Library », UW-Madison
  36. « Silver Buckle Press », UW-Madison General Library System
  37. « UW Digital Collections » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), University of Wisconsin
  38. « College Library », UW-Madison general library system
  39. « Wendt Library », UW-Madison General Library System
  40. « College of Engineering », UW-Madison
  41. « UW-Madison Computer Sciences », UW-Madison
  42. « Department of Statistics », UW-Madison
  43. « Department of Atmospheric & Oceanic Sciences », UW-Madison
  44. « Madcat library search », UW-Madison General Library System
  45. « UW Geology Museum », UW-Madison
  46. « Chazen Museum of Art », UW-Madison
  47. « Men's Basketball Rankings 2006-07 Week 11 », ESPN.com
  48. « Badger Notables: Badger Nickname », UWBadgers.com - The Official Web Site of Badger Athletics
  49. « WSUM », WSUM.org
  50. « Safety experts: Exercise caution on mopeds this winter »
  51. (en) « Shifting gears », Badger Herald,‎ 12 oct. 2005 (lire en ligne)
  52. « Campus Moped Rules & Parking Map », UW-Madison Transportation Services
  53. « Playboy's Top Ten Party Schools », Fanblogs.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres campus du système des universités du Wisconsin[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]