Stade de l'Abbé-Deschamps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deschamps.
Stade de l'Abbé-Deschamps
{{#if:
Stade Abbé-Deschamps (9).jpg
Généralités
Noms précédents Stade de la Route de Vaux
Adresse Route de Vaux
89000 Auxerre
Coordonnées 47° 47′ 12″ N 3° 35′ 19″ E / 47.786765, 3.588654 ()47° 47′ 12″ Nord 3° 35′ 19″ Est / 47.786765, 3.588654 ()  
Construction et ouverture
Ouverture 13 octobre 1918
Rénovation 1984, 1994, 2010
Utilisation
Clubs résidents AJ Auxerre
Propriétaire AJ Auxerre
Équipement
Surface Pelouse naturelle
Capacité 21 379
Tribunes Officielle : Honneur
Latérale : Société Générale (ex: Côté Tennis)
Pop. sud : Groupama (ex: Vaux)
Pop. nord : Leclerc

Sièges gris et orange (bleu pour le secteur visiteur)
Affluence
record
22 500 spectateurs
(18 mai 1996,
AJ Auxerre - FC Nantes)
Dimensions 110 × 60 m

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Stade de l'Abbé-Deschamps

Le stade de l’Abbé-Deschamps (ou stade Abbé-Deschamps) est un stade de football situé à Auxerre. Sa capacité d'accueil est de 21 379 places. L'AJ Auxerre en est le propriétaire, seul club professionnel français dans ce cas, avec l'AC Ajaccio.

Il porte le nom de Ernest-Théodore Valentin Deschamps (1868-1949) dit l'abbé Deschamps, prêtre français et fondateur de l'AJ Auxerre.

Histoire du stade[modifier | modifier le code]

À leurs débuts, les jeunes du patronage Saint-Joseph jouent sur le plateau du terrain de manœuvres de la ville. Puis le 5 novembre 1905, pour la première rencontre « officielle » contre les Rupins de Bourgogne de Migennes, l'AJA joue sur un terrain de la route de Vaux[1]. L’abbé Deschamps obtient cette même année la location du terrain des « Ocreries » près du pont de la Tournelle[2]. En 1912, l'abbé Deschamps doit abandonner le terrain et achète alors une dizaine de parcelles situées dans la plaine de Preuilly, le long de l'Yonne[3]. C’est le 13 octobre 1918 qu’est inauguré le Stade de la Route de Vaux sur l’un de ces terrains. En 1930, l’AJA érige une tribune de 150 places grâce à une subvention du conseil général de l'Yonne. Cette tribune recevra la bénédiction de l’évêque d’Auxerre, Mgr Chesnelong[4].

En 1949, après la mort de l'abbé Deschamps, l'enceinte est rebaptisée au nom du président-fondateur et devient donc le Stade de l'Abbé-Deschamps. Dans les années 1950, le terrain est ceinturé par une piste d'athlétisme. Guy Roux la fait supprimer pour que le terrain puisse être agrandi et être aux normes. La section athlétisme de l'AJ Auxerre n'ayant plus de piste, elle fusionne avec le Stade auxerrois[5]. Les tribunes restent modestes jusqu'au début des années 1980. Le club engage des travaux pour ériger des tribunes derrière les buts. Nouveau lifting en 1984 avec la réfection de la grande tribune latérale. En 1994, les tribunes Vaux et Leclerc (derrière les buts) sont remplacées par des constructions modernes.

Lors de l'intersaison 2010, le stade subit quelques modifications notamment dans le but de respecter les nouvelles normes de l'UEFA pour accueillir des matchs de Ligue des champions. Parmi ces modifications, on peut noter le remplacement de la pelouse avec la pose d'un système de chauffage, l'agrandissement de la tribune de presse, l'élargissement du vestiaire des arbitres, le changement des bancs de touche ainsi que la suppression des pourtours[6]. Les tribunes Vaux et Tennis changent de noms suite à l'arrivée de nouveaux sponsors et sont renommées respectivement tribune Groupama et tribune Société générale.

Suite au match de Ligue des champions contre l'Ajax Amsterdam, l'intégralité des sièges du parcage réservé aux visiteurs ont été détruits par les supporters Néerlandais et remplacés par des sièges bleus plus en adéquation avec les couleurs du club, laissant entrevoir les futures modifications du stade.

Lors de l'intersaison 2011, le nouvelle direction emmenée par Gérard Bourgoin lance des travaux de rénovation et d’agrandissement des vestiaires.

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Le stade a accueilli deux fois l'équipe de France. La première fois le 6 septembre 1995 dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 1996, pour une victoire 10-0 contre l'Azerbaïdjan[7] et la seconde fois le 6 juin 2007 avec une victoire 1-0 contre la Géorgie, pour un match comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2008[8]. Un match de l'équipe de France de football A' eu également lieu au stade Abbé-Deschamps. Le 16 novembre 1988, l'équipe de France A' battait la Yougoslavie B un but à zéro[9].

Deux matches de l'équipe de France espoirs se sont joués à l'Abbé-Deschamps, à chaque fois lors des éliminatoires de l'Euro espoirs. Le 20 novembre 1984, les Bleuets battent la Bulgarie (2-1) et le 12 mars 1986, ils s'inclinent 3-1 contre l'Espagne. Enfin, les moins de 20 ans ont joué le 1er avril 1997 un match amical à l'Abbé-Deschamps contre l'équipe de Suède des moins de 20 ans.

Date Compétition Équipe 1 Équipe 2 Score Affluence
6 septembre 1995 Éliminatoires Euro 1996 Drapeau : France France Drapeau : Azerbaïdjan Azerbaïdjan 10 - 0
6 juin 2007 Éliminatoires Euro 2008 Drapeau : France France Drapeau : Géorgie Géorgie 1 - 0

Records[modifier | modifier le code]

Le record d'affluence en D1 fut enregistré le 18 mai 1996 contre le FC Nantes : 22 500 supporters auxerrois étaient venus saluer « leurs » nouveaux champions de France. En Coupe d'Europe, la meilleure affluence fut enregistrée le 19 mars 1997 contre le Borussia Dortmund avec 21 304 spectateurs.

La plus large victoire de l'AJ Auxerre en D1 au stade Abbé-Deschamps eu lieu le 25 octobre 1996 lors de la 14e journée du championnat de France de football D1 1996-97. L'AJ Auxerre battit l'Olympique lyonnais sept buts à zéro[10].

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Le stade de l'Abbé-Deschamps fut l'un des lieux de tournage du film Coup de tête tourné en 1978. En 2001, le stade de l'Abbé-Deschamps sert de décors à la série Une femme d'honneur. L'épisode "Perfide Albion" débute par un match de football opposant l'AJ Auxerre à Manchester United et des hooligans des deux équipes s'affrontent[11].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Bonnerue, AJA 100 ans. Livre du centenaire, studio Y. Yvonneau, Auxerre, 2005, page 20.
  2. Pierre Bonnerue, op. cit., page 22.
  3. Pierre Bonnerue, op. cit., page 25.
  4. Pierre Bonnerue, op. cit., page 33.
  5. « Le stade Abbé Deschamps dans les années 1950 » in AJA magazine, no 25, janvier 2007, pages 28-29.
  6. Le lifting du stade Abbé Deschamps !
  7. Fiche du match sur le site de la Fédération française de football.
  8. Fiche du match sur le site de la Fédération française de football.
  9. Fiche du match sur le site RSSSF.
  10. Fiche du match sur le site de la LFP.
  11. Une femme d'honneur - Perfide Albion, www.programme.tv

Sur les autres projets Wikimedia :