Stade Sabathé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Sabathé
Stadium.svg
Rugby. Montpellier.JPG
Généralités
Nom complet
Stade Jean Sabathé
Adresse
Impasse Saint-Cléophas
34 070 Montpellier
Coordonnées
Construction et ouverture
Ouverture
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Surface
Pelouse
Capacité
8 000
Dimensions
100 m × 70 m

Géolocalisation sur la carte : Montpellier

(Voir situation sur carte : Montpellier)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Les joueurs marchent devant la tribune et applaudissent les spectateurs.
Tour d'honneur des joueurs après le dernier match de la saison 2005-2006 au stade Sabathé

Le stade Sabathé est un stade de rugby situé à Montpellier en France. Inauguré en 1930, il est actuellement utilisé par le Montpellier XIII après avoir accueilli pendant de nombreuses années les matchs du Montpellier RC. Sa capacité est de 8 000 places.

Situé dans le quartier de la Croix d'Argent, il prend, en 1944, le nom de Jean Sabathé, capitaine-entraîneur du club de rugby de l'union sportive montpelliéraine, décédé en 1941.

Historique[modifier | modifier le code]

L'histoire du stade est lié au développement de la pratique sportive dans la ville de Montpellier. Un premier stade est édifié, de façon sommaire et au milieu des vignes, dès 1909, et porte alors le nom de stade de la Croix Bonhomme[1]. Il accueille les matchs de rugby et de football des clubs montpelliérains. Son aménagement est en grande partie l'œuvre de Jean Coll de Carrera[2], professeur de médecine et fondateur de l'US Montpelliéraine (USM). Il devient propriétaire du terrain dans les années 1920 et en fait don à la ville à la condition que le stade soit exclusivement consacré au rugby[3]. Le stade est inauguré le 11 novembre 1930 lors du match opposant l'USM au Racing club narbonnais[4]. Il prend en 1944 le nom de stade Sabathé en hommage à Jean Sabathé, capitaine-entraîneur de l'USM décédé en 1941 d'un accident cardiaque[5].

L'USM passe au rugby à XIII en septembre 1944 et n'a plus sa place à Sabathé. En 1952, le dernier club quinziste alors en activité (l'ASPTT Montpellier) disparaît. Le stade s'ouvre alors à partir de 1951 à d'autres disciplines. Une piste en cendrée est aménagée pour l'athlétisme, le club de rugby à XIII, l'USM XIII y dispute ces matchs dès 1953[6]. En 1963, le rugby à XV renait à Montpellier avec la création du stade montpelliérain. Le club occupe sous ce nom, puis à partir de 1986 en tant que Montpellier Hérault rugby (MHR), le stade Sabathé.

En 2007, le Montpellier Hérault rugby rejoint le nouveau stade Yves du Manoir après une dernière victoire en top 14 face au Biarritz olympique 39-29[7]. Le stade Sabathé accueille désormais les matchs des équipes DN1 et féminines du club Montpellier XIII ainsi que les matchs des féminines et des jeunes du MHR[8].

Structure et équipements[modifier | modifier le code]

La capacité totale officielle du stade est de 8 000 places[9]. Le stade est composé de deux tribunes latérales couvertes pouvant accueillir 2 800 spectateurs et d'une tribune non couverte. 10 places sont réservées pour les personnes handicapées.

Le stade est doté d'un éclairage de 1 500 lux pour les matchs disputés en nocturne. L'éclairage est assuré par quatre mats équipés de 16 lampes à iodure. Le terrain de jeu est en gazon naturel avec arrosage intégré et mesure 100 mètres de long sur 70 mètres de large[9].

Accès au stade[modifier | modifier le code]

Le stade Sabathé est desservi par le réseau de bus et tramway des Transports de l'agglomération de Montpellier (TAM). La station Mas Drevon de ligne 2 du tramway de Montpellier se trouve à proximité du stade[10]. De l’arrêt Gare Saint-Roch au Stade Sabathé, la durée de transport est d’environ quinze minutes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. De la cuvette de Sapiac au quartier d'ovalie, Castries, Les éditions du mistral, 2007, 147 p. (ISBN 2-84647-056-1), p. 110
  2. « Portrait de Jean Coll de Carrera », sur framemuseums.org (consulté le 19 février 2011)
  3. Rugby de ville rugby des terroirs, Castries, Les éditions du mistral, 2003, 256 p. (ISBN 2-84647-022-7), p. 19
  4. De la cuvette de Sapiac au quartier d'ovalie, op. cit., p. 133
  5. Rugby de ville rugby des terroirs, op. cit., p. 19
  6. Rugby de ville rugby des terroirs, op. cit., p. 54
  7. « Montpellier honore Sabathé », sur www.sports.fr (consulté le 19 février 2011)
  8. De la cuvette de Sapiac au quartier d'ovalie, op. cit., p. 112
  9. a et b « terrain de rugby Sabathé », sur www.montpellier.fr (consulté le 19 février 2011)
  10. « Plan du réseau TAM », sur montpellier-agglo.com (consulté le 7 novembre 2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Germain Barcello, De la cuvette de Sapiac au quartier d'ovalie, Castries (34), Les éditions du mistral, 147 p. (ISBN 2-84647-056-1) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Germain Barcello, Rugby de ville rugby des terroirs, Castries (34), Les éditions du mistral, 256 p. (ISBN 2-84647-022-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article