Stade Gilbert-Brutus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Gilbert-Brutus
Stadium.svg
Généralités
Surnom(s)
L'antre des Dragons
Adresse
Stade Gilbert-Brutus
Avenue de l'Aérodrome
66000 Perpignan
Coordonnées
Construction et ouverture
Ouverture
1962
Rénovation
2006
Extension
2011
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Surface
Gazon
Capacité
13 000 places

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Point carte.svg
La tribune Guasch-Laborde.

Le stade Gilbert-Brutus est un stade de rugby à XIII de 10 460 places situé à Perpignan, dans le département des Pyrénées-Orientales (France). Il est depuis 2007 le stade de l'équipe des Dragons catalans, club évoluant en Super League, le championnat européen de rugby à XIII.

Le stade porte le nom de Gilbert Brutus en mémoire du joueur, entraîneur, dirigeant et arbitre français de rugby à XV, né le 2 août 1887 à Port-Vendres et, pour fait de guerre, décédé le 7 mars 1944 à Perpignan.

L'antre des Dragons a été construit en 1962 et fut jusqu'en 1998 le stade du XIII Catalan avant que cette équipe ne migre au stade Jean-Laffon. Le stade fut donc inoccupé de 1998 à 2006.

Le stade Gilbert-Brutus se situe dans le quartier du Vernet, et est adjacent à l'hôpital de Perpignan, à proximité de l'aéroport la Llabanère.

Les tribunes[modifier | modifier le code]

  • La tribune Henri-Bonzoms : 3 000 places assises et couvertes.
  • La tribune Guasch-Laborde : 1 360 places assises et couvertes.
  • Les tribunes amovibles côté Guash : 1 000 places assises et non-couvertes.
  • La tribune Ouest : 2 500 places assises et couvertes

La rénovation de 2006[modifier | modifier le code]

Lorsque le club des Dragons catalans a été créé en 2005, et a obtenu son ticket d'entrée dans le championnat de Super League pour le début de la saison 2006, les dirigeants catalans ont récupéré le terrain des treizistes catalans : le stade Gilbert-Brutus.

Avec une capacité totale de 6 000 places environ, le stade est trop petit pour un club de cette envergure. De plus, il est en fort mauvais état. Il faut donc redonner vie à ce stade qui a accueilli la plus grande équipe de rugby à XIII de France pendant de longues années.

En effet, afin d'accueillir au mieux les équipes de Super League, le club investit dans la rénovation du stade et condamne celui-ci pour la saison entière. Les Dragons catalans sont alors forcés d'évoluer pour leur première saison de Super League dans différents stades de la région, afin que les travaux complets puissent s'effectuer.

C'est un an après, à l'ouverture de la saison 2007 de Super League, que les spectateurs découvrent enfin leur stade aux couleurs catalanes et entièrement rénové.

La tribune Henri-Bonzoms a été rénovée et dispose maintenant de 3 000 sièges rouges et jaunes et d'un toit flambant neuf. La tribune Guasch-Laborde a été remise à neuf. Toutes les infrastructures (vestiaires, accueil, boutique...) ont également été rénovées. Mais la nouveauté du stade est la création de trois nouvelles tribunes amovibles : deux tribunes d'environ 500 places chacune installées sur les côtés de la tribune Guasch-Laborde et une grande en forme de lune de 1 400 places, installée dans un des virages du terrain.

Suite à cette rénovation, le capacité totale du stade a été portée à 9 260 places (dont 6 760 assises).

L'agrandissement de 2011[modifier | modifier le code]

La tribune Bonzoms lors d'un match des Dragons en août 2008.

Suite aux bons résultats sportifs et financiers du club, le stade Gilbert-Brutus va s'agrandir afin de porter sa capacité totale à 10 460 places (dont 7 860 assises).

La tribune amovible du virage nord sera supprimée et il sera édifié une grande tribune couverte de 2 500 places assises, avec au rez-de-chaussée la billetterie, des bodegas, une boutique de 400 m² et une brasserie. Au premier étage, le club recevra ses partenaires dans un salon VIP de 500 m². Le 2e étage sera réservé aux bureaux et, enfin, au 3e étage, une loge panoramique pouvant accueillir 400 partenaires coiffera l’édifice. L'entrée principale se fera par cette partie du stade.

La tribune Bonzoms va accueillir les vestiaires, le bureau des entraîneurs, une salle médicale, une salle vidéo et une nouvelle salle de musculation.

Suite au problème d'élection qui s'est produit en mars 2008 à Perpignan (le parti du maire sortant Jean-Paul Alduy a été accusé de tricherie lors des élections), le vote a été annulé et repoussé à juin 2009. Le début des travaux ont donc été retardés car, le stade Gilbert-Brutus appartenant à la ville de Perpignan, il a fallu attendre un maire en place pour valider définitivement le projet.

Les travaux devant débuter fin 2008 et se terminer fin 2009 ont été repoussés d'un an et ont débuté en mars 2010. Les coûts des travaux sont élevés à 6,8 millions d'euros et sont financés à hauteur de 1,9 million par la région du Languedoc-Roussillon, de 1,6 million par le conseil général des Pyrénées-Orientales, de 3,3 millions par la ville de Perpignan et enfin entre 100 000 et 200 000 euros sont à la charge du club.

Historique des capacités[modifier | modifier le code]

Vue panoramique du Stade Gilbert Brutus lors du match France-Samoa comptant pour la Coupe du monde de rugby à XIII 2013.
  • De 1962 à 2005 : 6 000 spectateurs.
  • 2006 : En rénovation.
  • De 2007 à 2009 : 9 260 spectateurs.
  • 2010 : En agrandissement.
  • À partir de 2011 : 10 460 spectateurs

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Au niveau international, le stade Gilbert-Brutus fut le théâtre de mémorables moments du rugby à XIII :

  • Tableau récapitulatif de tous les matchs internationaux joués au stade Gilbert-Brutus :
# Date Équipe 1 Score Équipe 2 Compétition Affluence
1 11 mars 1962 France 23 - 13 Grande-Bretagne Test Match 14 000
2 2 décembre 1962 France 17 - 12 Grande-Bretagne Test Match 5 000
3 8 mars 1964 France 5 - 11 Grande-Bretagne Test Match
4 6 décembre 1964 France 18 - 8 Grande-Bretagne Test Match 15 000
5 28 novembre 1965 France 6 - 12 Nouvelle-Zélande Test Match 9 000
6 16 janvier 1966 France 18 - 13 Grande-Bretagne Test Match 6 000
7 25 janvier 1970 France 11 - 15 Pays de Galles Coupe d'Europe 11 000
8 11 novembre 1971 France 11 - 27 Nouvelle-Zélande Test Match 3 581
9 29 octobre 1972 Australie 21 - 27 Grande-Bretagne Coupe du Monde 6 324
10 9 décembre 1973 France 9 - 21 Australie Test Match 5 109
11 19 janvier 1975 France 9 - 11 Angleterre Test Match 7 950
12 26 octobre 1975 France 2 - 41 Australie Coupe du Monde 10 440
13 23 novembre 1980 France 6 - 5 Nouvelle-Zélande Test Match 6 000
14 7 décembre 1985 France 0 - 22 Nouvelle-Zélande Coupe du Monde 5 000
15 30 novembre 1986 France 2 - 44 Australie Test Match 6 000
16 18 mars 1990 France 4 - 8 Grande-Bretagne Test Match 6 000
17 9 décembre 1990 France 10 - 34 Australie Coupe du Monde 3 428
18 27 janvier 1991 France 10 - 45 Grande-Bretagne Coupe du Monde 3 965
19 16 février 1992 France 12 - 30 Grande-Bretagne Test Match 5 688
20 13 décembre 1992 France 18 - 19 Pays de Galles Test Match 3 700
21 27 octobre 2007 France 46 - 16 Écosse Test Match 9 287
22 29 octobre 2011 France 46 - 10 Écosse Test Match 10 313
23 11 novembre 2013 France 6 - 22 Samoa Coupe du monde 2013 11 576



Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :