Stade Jules-Deschaseaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Jules-Deschaseaux
{{#if:
Le Stade Jules Deschaseaux, tribune Paul Langlois.jpg
Généralités
Noms précédents Stade municipal du Havre (1931 - 1957)
Adresse 109 rue du Commandant Abadie
76600 Le Havre
Coordonnées 49° 30′ 06″ N 0° 10′ 16″ E / 49.501733, 0.171149° 30′ 06″ Nord 0° 10′ 16″ Est / 49.501733, 0.1711  
Construction et ouverture
Début construction 1929
Ouverture 1931
Rénovation 1979,1988, 1999
Utilisation
Clubs résidents Le Havre Athletic Club Football Association (de 1971 à Juillet 2012)
Propriétaire Ville du Havre
Équipement
Surface Pelouse naturelle
Capacité 16 382 [1]
Tribunes Officielle:Sud
Latérale:Paul Langlois
Populaire est:Harfleur
Populaire ouest:KOP
Affluence
record
19 285 (Le Havre-Marseille) (16 août 1996)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Stade Jules-Deschaseaux

Géolocalisation sur la carte : Le Havre

(Voir situation sur carte : Le Havre)
Stade Jules-Deschaseaux

Le stade Jules-Deschaseaux est le stade de football du Havre où évolua le club local, Le Havre AC, de 1971 à 2012. Sa capacité en 2012 est de 16 382 places.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien stade municipal du Havre, inauguré le 28 juin 1931, porte depuis 1957 le nom de Jules Deschaseaux (1872-1957), conseiller municipal du Havre chargé du sport[2].

Il figure sur la liste des stades de la Coupe du monde de football de 1938 et accueillera, le 5 juin 1938 à 18h30, le match opposant la Tchécoslovaquie aux Pays-Bas (3-0 a.p.) comptant pour les huitièmes de finale[3].

Le stade en 1938 devant le bois Cody lors de la rencontre Pays-Bas-Tchécoslovaquie de la Coupe du monde de football.

Durant le second conflit mondial, le stade est entièrement détruit. Il est reconstruit quelques années plus tard et de nouveau ouvert le 14 janvier 1951[2].

En 1971, le HAC quitte son ancienne enceinte : le stade de la Cavée Verte, inauguré en 1918 et qui fut le stade principal du HAC de 1918 à 1970. Les équipes réserves du HAC y évoluent toujours.

La capacité maximale du stade Jules-Deschaseaux était de 22 000 places, avant le passage aux places assises au milieu des années 1990. Il s'agit d'un stade « à l'anglaise », où le public est très proche des joueurs. Le douzième homme se trouve donc en position de faire entendre sa voix pour encourager les siens ou déstabiliser l'adversaire.

Les sièges, de couleurs bleu ciel et bleu marine, forment en tribune Paul Langlois les mots LE HAVRE et en tribunes Kop et Harfleur le mot HAC.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Football[modifier | modifier le code]

L'équipe professionnelle du HAC joue dans ce stade à partir de la saison 1970/1971[4], et s'y produit pour la dernière fois le 18 mai 2012, lors du match contre Angers pour le compte de la dernière journée de championnat de la saison 2011-2012.

Événements[modifier | modifier le code]

Nouveau stade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stade Océane.
18 mai 2012 : dernier match à Deschaseaux

Étant donnée sa capacité réduite, ses insuffisances en termes d'accès (absence d'ascenseur, manque de places de parking) et sa vétusté générale, une étude concernant la construction d'un nouveau stade est lancée par le club havrais en 2004. Le projet est officialisé par la communauté de l'agglomération havraise (CODAH) en juillet 2007. Le 9 septembre 2009, Antoine Rufenacht, maire du Havre, et Luc Delamain, architecte représentant le groupement (Vinci Construction France/SCAU/KSS/IOSIS) chargé de la conception-réalisation, présentent le projet, provisoirement dénommé Le Grand Stade de la CODAH. Débutée en 2010, sa construction s’achève en 2012. Le nouveau stade portera finalement le nom de "Stade Océane" [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Havre AC - Stade », sur http://www.lfp.fr
  2. a et b Damien Patard, « Le premier stade municipal du Havre », sur http://lehavredavant.canalblog.com (consulté le 10 novembre 2011)
  3. Le stade de la Cavée verte est noté par la FIFA comme ayant accueilli ce match Pays-Bas-Tchécoslovaquie ([1]) mais les archives vidéos ([2]) et photos([3]) permettent de reconnaître facilement le stade Jules-Deschaseaux alors appelé Stade municipal avec le bois Cody derrière.
  4. « Deschaseaux tire sa révérence vendredi soir », sur Havre Ac,‎ 15 mai 2012
  5. Le Havre Libre / Le Havre Presse, 30 juin 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]