Stade Auguste-Bonal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Bonal Montbéliard
Stadium.svg
Stade Sochaux Bonale 3.jpg
Généralités
Noms précédents
Stade de la Forge (1931 - 1945)
Surnom(s)
Bonal
Adresse
Impasse de la Forge
25200 Montbéliard
Coordonnées
Construction et ouverture
Ouverture
Architecte
Ligne 7 / Vigneron
Rénovation
Extension
Coût de construction
114 millions FRF (2000)[1]
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Pays de Montbéliard Agglomération
Équipement
Surface
Pelouse semi-synthétique chauffée
Capacité
20 005 [2]
Tribunes
Populaires : Nord et Sud
Secondes : Nord et Sud en hauteur
Latérales : Est et Ouest
Présidentielles : Ouest
Les sièges sont de couleur bleu.
Affluence record

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Le stade Auguste Bonal est le stade principal de l'aire urbaine de Montbéliard. C'est l'antre du FC Sochaux-Montbéliard depuis 1931, son histoire est presque aussi vieille que celle du club franc-comtois. Il porte depuis 1945 le nom d'Auguste Bonal, qui était un ancien dirigeant sochalien et qui fut tué par les allemands lors de la Seconde Guerre mondiale. Sa particularité est d'avoir une pelouse chauffée ainsi que des places très proches du terrain (unique en France).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien stade[modifier | modifier le code]

Entre 1928 et 1931, le FC Sochaux évolue au Stade de la Carrosserie, puis au Stade du champ de foire (aujourd'hui stade René-Blum). L'histoire du Stade Bonal est presque aussi vieille que celle du FC Sochaux-Montbéliard. Une enceinte qui n'a pas toujours porté le même nom. Au début des années trente, le club sochalien draine les foules après seulement trois ans d'existence. Les dirigeants de Peugeot et du club décident de construire un stade ex nihilo. L'emplacement est un terrain disponible à proximité des forges des Automobiles Peugeot qui avaient été construites après la première guerre mondiale. Une petite tribune de 1 000 places est d'abord mise en place autour d'une pelouse semée de graines anglaises. Le 11 novembre 1931, lors d'un match de Coupe Peugeot, les Sochaliens battent le Stade Français et inaugurent de belle manière l'enceinte désormais dénommée le Stade de la Forge. Dans ce stade, les spectateurs du club assistent à un spectacle unique comme lorsque le FCSM terrasse 12-1 l'équipe de Valenciennes. Le match le plus prolifique de l'histoire du stade qui voit qui plus est Trello Abegglen marquer à sept reprises. Peu à peu, des améliorations sont réalisées. Ce sont d'abord de nouvelles tribunes, la construction de virages puis une couverture qui viennent embellir la construction. En 1935, le record est porté à 10 160 spectateurs, dont 3 000 assis. Pour augmenter sa capacité, les usines Peugeot prêtent des remorques qui sont placées derrière les cages. L'enceinte sochalienne vit les plus belles heures du club d'avant-guerre. Le 12 mai 1935, le FC Sochaux-Montbéliard devient champion de France après une franche victoire (3-0) contre l'Olympique de Marseille. En juillet 1945, le stade de la Forge est rebaptisé stade Bonal en mémoire d'Auguste Bonal, ex-directeur sportif du club, assassiné par les Allemands pour refus de collaboration le 21 avril 1945. Un éclairage est inauguré le 22 mai 1957 à l'occasion d'un match contre les Anglais de Burnley. Les projecteurs du Stade Bonal deviendront les plus puissants de France en 1963. Le gazon gagne quant à lui la réputation de plus belle pelouse de France. La faute à la passion qu'entretien avec elle Roger Dirand pendant trente-cinq ans. Le Stade Auguste Bonal vieillit peu à peu au point de paraître vétuste. En 1973, au moment d'aborder la première coupe d'Europe de son histoire, les dirigeants craignent de ne pas pouvoir utiliser leur enceinte. Quelques menus travaux et un grand coup de peinture suffiront. Au début des années quatre-vingt-dix, la question se pose plus sérieusement encore de l'avenir de la vieille enceinte. Pour évoluer en première division, les normes sont strictes et le FCSM doit trouver une solution. La date de 1998 est avancée comme date de fin des travaux. C'est finalement à cette date que la reconstruction commence. Reconstruction car le club et les collectivités locales ont décidé de garder l'emplacement à proximité des usines, entre les villes de Sochaux et Montbéliard.

Le nouveau Bonal[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

Trente cinq mois de travaux (du printemps 1997 à 2000), financés par les collectivités locales (Communauté d'agglomération du pays de Montbéliard, département du Doubs, villes de Montbéliard et de Sochaux), sont nécessaires pour offrir au FC Sochaux une nouvelle enceinte moderne, sur le modèle du stade Michel-d'Ornano[3] construit quelques années plus tôt à Caen.

Stade Bonale Sochaux 08.jpg
Stade Bonale Sochaux 06.jpg
FC Sochaux entrainement.jpg

Réalisé par tranche, le stade a ainsi pu accueillir les matches pendant toute la durée des travaux, avec bien entendu une capacité d'accueil limitée : 7 000 spectateurs au début, puis 9 000, puis 13 000 et enfin 20 005 dans sa configuration définitive. Doté uniquement de places assises, couvertes et proches du terrain (grâce à la suppression de la piste d'athlétisme), le nouveau stade Bonal offre désormais toutes les garanties de confort et de sécurité aux spectateurs et supporters.

La particularité de ce stade se situe au niveau de sa pelouse, chauffée et semi-synthétique (unique en France) et qui permet d'offrir les meilleures conditions de jeu quelle que soit la météo. Les supporters sochaliens ont répondus massivement présents (même phénomène qu'à Caen ou Sedan, notamment), montrant que le confort et la sécurité sont les deux pierres angulaires d'un stade moderne. La charpente du stade Bonal présente également une petite particularité. Elle n'a pas été conçue en charpente métallique mais elle a été réalisée en bois d'épicéa.

Inauguration[modifier | modifier le code]

La nouvelle enceinte a été inaugurée le 22 juillet 2000, à l'occasion du Trophée des champions opposant le FC Nantes à l'AS Monaco. Aux tirs au but, ce sont ces derniers qui s'imposent à l'issue d'une journée de fête, le lever de rideau proposant au public une rencontre entre anciens joueurs du club. Une manière de lier le passé à l'avenir. Le FC Sochaux-Montbéliard y effectuera dans la foulée l'une des plus belles saisons à domicile de son histoire, entouré d'un public qui vient en nombre assister aux matches dans un confort qui tranche nettement avec l'ancien Stade Auguste Bonal.

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Équipe de France de Football[modifier | modifier le code]

L'équipe de France de football n'est venue jouer qu'une seule fois dans le cadre des Éliminatoires du championnat d'Europe de football 2008 à Bonal contre les îles Féroé (5-0), le 11 octobre 2006, les buteurs sont : Louis Saha (but à la 1re minute), Thierry Henry, Nicolas Anelka et David Trezeguet (doublé).

Date Compétition Équipe 1 Équipe 2 Score Affluence
11 octobre 2006 Éliminatoires Euro 2008 Drapeau : France France Drapeau : Îles Féroé Îles Féroé 5 - 0 19 314

Équipe de France de Rugby à XV[modifier | modifier le code]

L'équipe de France de rugby à XV n'est venue jouer qu'une seule fois pour un Test Match contre l'Iles du Pacifique (42-17), le 15 novembre 2008 Les marqueurs d'essais sont : Dimitri Szarzewski, Sébastien Tillous-Borde, Cédric Heymans,louis Picamoles et Maxime Médard pour la France et Epi Taione pour les Iles du Pacifique.

Date Compétition Équipe 1 Équipe 2 Score Affluence
15 novembre 2008 Amical Drapeau : France France Iles du Pacifique 42 - 17 19 645

Records d'affluence[modifier | modifier le code]

Le record est détenu par l'ancien stade lors d'un match de D1 entre Sochaux et Saint-Étienne le 16 mai 1976 avec 20 886 spectateurs.

Le record d'affluence dans la nouvelle enceinte est actuellement de 20 005 spectateurs exactement lors de la venue de Saint-Étienne pour le compte de la 4e journée de Ligue 1, le 28 août 2011.

Aire de jeu[modifier | modifier le code]

L'aire de jeu du stade Bonal a une longueur de 106 mètres pour une largeur de 68 mètres. La pelouse est à l'heure actuelle semi-synthétique et chauffée. Cette dernière caractéristique n'est plus unique en France depuis la construction du Grand Stade de Lille.

Évènements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://cving.chez.com/Stade.html
  2. http://www.lfp.fr/club/stade.asp?no_affil_fff=500303
  3. La deuxième division veut soigner son image, Le Monde, 23.05.97

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]