Stade Bauer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Bauer
{{#if:
Redstar-bordeauxb.JPG
Généralités
Surnom(s) Stade de Paris
Adresse 92 rue du docteur Bauer, 93400 Saint-Ouen
Coordonnées 48° 54′ 21″ N 2° 20′ 27″ E / 48.905833, 2.340833 ()48° 54′ 21″ Nord 2° 20′ 27″ Est / 48.905833, 2.340833 ()  
Construction et ouverture
Ouverture 24 octobre 1909
Rénovation 1947, 1975
Utilisation
Clubs résidents Red Star
PSG (1971-1972)
Équipement
Surface pelouse synthétique
Capacité 10 000
Affluence
record
23.000 Red Star - OM en 1948

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Stade Bauer

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Stade Bauer

Le Stade de Paris est le stade de l'équipe de football du Red Star depuis 1909. Il est souvent appelé « stade Bauer » en référence au résistant du même nom, le docteur Bauer, qui a aussi donné son nom à la rue bordant le stade. Il est situé sur la commune de Saint-Ouen, en proche banlieue parisienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette enceinte est inaugurée le 24 octobre 1909 à l'occasion d'un match amical Red Star - Old Westminster (club amateur londonien)[1]. Ce stade accueille quelques matchs de l'équipe de France A avant la Première Guerre mondiale. Le stade devient dès 1909 le stade du Red Star.

En 1947, il est rénové avec la construction de deux nouvelles tribunes latérales portant sa capacité à 23 000 spectateurs. En 1965, l'éclairage et une vraie tribune de presse sont installés. En 1975, le stade est doté d'une nouvelle tribune de 7 500 places derrière les buts alors que l'autre bout du stade est dévolu à la construction d'un immeuble d'habitation. Cette tribune souffre à l'occasion de la grande tempête de décembre 1999 (toit arraché). Déclaré non conforme, le stade n'accueille plus de matchs publics. Sa rénovation devient dès lors urgente. Elle intervient en 2002 mais les aménagements réalisés n'ont rien à voir avec le projet de stade moderne évoqué jusque là. En septembre 2006, la situation devient critique avec l'effondrement de morceaux de béton, creusant des trous dans la tribune.

Stade principalement du Red-Star, il a accueilli pendant plusieurs saisons le Stade français, les premiers matchs du PSG lors de la saison 1971-1972 avant la construction du Parc des Princes, des matchs de l'équipe de France de football espoirs et quelques matchs internationaux amicaux dont un Brésil - Andorre préparatoire de la Coupe du monde de football en 1998.

À l'issue de la dernière journée de la saison 2010-2011, la pelouse du stade Bauer est retirée et remplacée par un terrain synthétique sur lequel se dérouleront les matches à domicile et les entraînements. Cette décision a surtout été motivée par le nombre considérable d'entraînements que la pelouse devait subir pendant la semaine, en raison des très nombreuses équipes de jeunes du Red Star. Cependant, cette surface a été critiquée par les observateurs, qui ont pointé l'incompatiblité entre le style de jeu physique de l'équipe et le terrain synthétique, incompatibilité qui a entraîné un début de saison 2011-2012 catastrophique pour l'équipe première[2]. Le club s'est même senti obligé de publier un communiqué sur son site internet afin de justifier (mollement) son choix en invoquant notamment la volonté d'Athos Bandini, entraîneur de l'époque, d'accélérer le jeu[3].

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Avenir[modifier | modifier le code]

Le Stade Bauer est aujourd'hui placé au cœur d'un débat opposant les partisans de sa rénovation[4] , d'une part, et les soutiens d'une délocalisation du club vers une nouvelle enceinte, jugée mieux adaptée aux exigences du "football moderne", d'autre part.

Un nouveau projet de stade, sur les Docks de Saint-Ouen et défendu par la direction actuelle du club, serait envisagé à l'horizon 2018-2025[5], bien qu'aucune étude sérieuse n'ait été réalisée sur le sujet.

Les défenseurs du stade Bauer, au-delà d'avoir engagé des études de faisabilité indépendante sur la possibilité d'une rénovation du stade (compatibilité avec le tissu urbain, exigences de sécurité...)[6], tente d'intégrer la question du stade Bauer dans le débat local (auprès des riverains, de la municipalité et des associations de quartier).

En réponse, la mairie de Saint-Ouen confirme en juillet 2013 le lancement d'une étude urbaine sur le sujet[7]

Notes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :