Seiji Ozawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ozawa.

Seiji Ozawa

Naissance 1er septembre 1935 (78 ans)
Shenyang, Flag of Manchukuo.svg Mandchoukouo
Activité principale Chef d'orchestre

Seiji Ozawa (小澤征爾) est un chef d'orchestre japonais, né le 1er septembre 1935 à Shenyang, ville du nord-est de la Chine actuelle, appartenant alors au Manzhouguo, Etat lige de Mandchourie sous forte tutelle de l'Empire du Japon.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Il étudie la musique classique occidentale à l'école de musique Toho de Tokyo. Puis il part en Europe où il remporte le premier prix du Concours de Besançon en 1959, ce qui lui vaut d'être remarqué par Charles Münch qui l'invite à diriger l'Orchestre symphonique de Boston à Tanglewood, orchestre dont il deviendra le directeur musical durant près de trente ans, de 1973 à 2002. Il étudie à Berlin avec Herbert von Karajan. Il a été directeur du Festival de Ravinia (1964-68), de l'Orchestre symphonique de Toronto (1965-69) et de l'Orchestre symphonique de San Francisco (1970-76). Il dirige aussi de nombreux orchestres prestigieux tels que l'Orchestre philharmonique de Berlin, de Vienne, de Londres, l'Orchestre national de France ou l'Orchestre symphonique de Chicago. Il a donné en création de nombreuses œuvres dont l'opéra Saint-François d'Assise d'Olivier Messiaen en 1983 mais aussi des partitions de ses compatriotes nippons, entre autres de Toru Takemitsu. Toujours par attachement pour son pays d'origine, Seiji Ozawa fonde le Nouvel orchestre philharmonique du Japon, puis en 1984 l'Orchestre International Saito Kinen composé d'instrumentistes japonais appartenant à des orchestres occidentaux qui se réunissent tous les étés depuis 1992 au festival international Saito Kinen à Matsumoto. En 2002, il a pris la direction de l'opéra de Vienne jusqu'en 2010. En 2003, il fonde le Tokyo Opera Nomori, première compagnie lyrique du Japon.

En 2004, Il fonde l'International Music Academy of Switzerland dont il est le directeur. Cette Académie à but non lucratif est ouverte aux jeunes musiciens afin de leur enseigner la pratique de la musique de chambre et l’exercice de la forme orchestrale.

En 1999, John Williams compose For Seiji à l'intention de son 25e anniversaire à la tête de l'Orchestre symphonique de Boston.

La même année il reçoit l'insigne de Chevalier de la Légion d'honneur pour son soutien à la musique française et ses travaux à l'Opéra de Paris.

Son répertoire[modifier | modifier le code]

Cette section doit être recyclée. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Le très impressionnant répertoire de Seiji Ozawa s'étend de la musique baroque aux créations contemporaines. Parmi les compositeurs dont il a dirigé les œuvres on trouve :
Jean-Sébastien Bach, Samuel Barber, Béla Bartók, Ludwig van Beethoven, Alban Berg, Hector Berlioz, Leonard Bernstein, Georges Bizet, Alexandre Borodine, Johannes Brahms, Benjamin Britten, Max Bruch, Anton Bruckner, Ferruccio Busoni, Dmitri Chostakovitch, Aaron Copland, John Corigliano, Claude Debussy, Henri Dutilleux, Antonin Dvorak, Manuel de Falla, Gabriel Fauré, César Franck, Georges Gershwin, Umberto Giordano, Elliot Goldenthal, Charles Gounod, Christoph Willibald Gluck, Charles Tomlinson Griffes, Joseph Haydn, Joseph Hellmesberger, Gustav Holst, Arthur Honegger, Maki Ishii, Charles Ives, Leos Janacek, Erich Wolfgang Korngold, Earl Kim, Édouard Lalo, Peter Lieberson, György Ligeti, Franz Liszt, Witold Lutosławski, Gustav Mahler, Felix Mendelssohn, Olivier Messiaen, Darius Milhaud, Modest Moussorgski, Norbert Moret, Wolfgang Amadeus Mozart, Jacques Offenbach, Carl Orff, Andrzej Panufnik, Francis Poulenc, Sergueï Prokofiev, Sergueï Vassilievitch Rachmaninov, Maurice Ravel, Nikolaï Rimski-Korsakov, Ottorino Respighi, William Russo, Camille Saint-Saëns, Pablo de Sarasate, Roger Sessions, Alfred Schnittke, Arnold Schönberg, Franz Schubert, Robert Schumann, Jean Sibelius, Robert Starer, Josef Strauss, Johann Strauss père, Johann Strauss fils, Richard Strauss, Igor Stravinski, Toru Takemitsu, Piotr Ilitch Tchaïkovski, Giuseppe Verdi, Antonio Vivaldi, Richard Wagner, Anton Webern, Henryk Wieniawski, John Williams, Olly Wilson, Hugo Wolf, Iannis Xenakis...

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) Radio France : Seiji Osawa
  • (en) Sony Classical : Seiji Osawa
  • (fr) International Music Academy of Switzerland : IMAS
  • (fr) Productions Internationales Albert Sarfati : Seiji Ozawa