Jaime Torres Bodet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jaime Torres Bodet
Fonctions
Secrétaire de l'Éducation publique du Mexique
22 décembre 194330 novembre 1946
Président Manuel Ávila Camacho
Prédécesseur Octavio Véjar Vázquez
Successeur Manuel Gual Vidal
1er décembre 195830 novembre 1964
Président Adolfo López Mateos
Prédécesseur Ángel Ceniceros
Successeur Agustín Yáñez
Secrétaire des Relations Extérieures du Mexique
1er décembre 194624 novembre 1948
Président Miguel Alemán Valdés
Prédécesseur Francisco Castillo Nájera
Successeur Manuel Tello
Biographie
Date de naissance 17 avril 1902
Lieu de naissance Mexico, Mexique
Date de décès 13 mai 1974
Lieu de décès Mexico, Mexique
Nationalité Mexicain

Jaime Torres Bodet né le 17 avril 1902 à Mexico, et décédé le 13 mai 1974 à Mexico, il fut un éminent homme politique et écrivain mexicain qui a servi dans le cabinet exécutif de trois présidents du Mexique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Torres Bodet a été nommé secrétaire de l'Instruction publique (1943-1946) par le président Manuel Camacho Ávila, puis il a été Secrétaire de l'Éducation publique (1946-1951) sous la présidence de Miguel Alemán Valdés. Plus tard, en 1958-1964, il fut de nouveau nommé au poste de Secrétaire de l'Éducation publique, cette fois sous le président Adolfo López Mateos. Entre 1929 et le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Torres Bodet a occupé des postes diplomatiques à Madrid, La Haye, Paris, Buenos Aires et à Bruxelles. Il a été directeur général de l'UNESCO de 1948 à 1952. Afin de mener à bien des projets de grande envergure, il est partisan d'une augmentation du budget de l'UNESCO. Le 13 juin 1950, pour protester contre les pressions du plus gros contributeur, les États-Unis, qui refuse tout accroissement des finances, il menace de démissionner. Il est soutenu par la France, l'Italie, les pays d'Amérique latine, les pays arabes qui signent une pétition pour son maintien. Finalement, les délégués cèdent sur le budget et sa démission est annulée. En décembre 1952, la même tentative échoue entraînant son départ de l'UNESCO. De 1955 à 1958 il a été ambassadeur en France.

Il a reçu la Médaille d'honneur Belisario Domínguez du Sénat dans l'année 1971. Il a également été membre de l'Académie mexicaine de langue (l'agence de correspondant national à l'Académie royale espagnole) et du Collège national. Gravement malade, Torres Bodet s'est suicidé à Mexico le 13 mai 1974 pour des raisons inconnues.

Autres réalisations et projets[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Chloé Maurel, « Les tensions politiques au sein de l'Unesco (1945-1953) », Revue d'histoire diplomatique, numéro 1, 2011, pp. 29-46.

Liens externes[modifier | modifier le code]