Gaël Monfils

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monfils.
Gaël Monfils
Gaël Monfils
Gaël Monfils à l'Open de Doha 2012
Carrière professionnelle
2004
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 1er septembre 1986 (27 ans)
Paris, France
Surnom « La Monf »
« Sliderman » (« l'homme qui glisse »)
Taille / poids 1,93 m (6 4) / 80 kg (176 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 7 743 589 $
Palmarès
En simple
Titres 5
Finales perdues 16
Meilleur classement 7e (04/07/2011)[1]
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 155e (08/08/2011)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/2 1/16 1/4
Double 1/32 1/16 - 1/32
Mixte 1/8 1/8 - -

Gaël Monfils, né le 1er septembre 1986 à Paris, est un joueur de tennis français, professionnel depuis 2005.

Vainqueur en simple de cinq tournois du circuit ATP sur vingt et une finales disputées, il a atteint son meilleur classement avec la septième place du classement ATP en juillet 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaël Monfils est d'origine martiniquaise par sa mère, Sylvette Cartesse[2], et d'origine guadeloupéenne[réf. nécessaire] par son père, Rufin Monfils. Il découvre le tennis à l’âge de quatre ans à La Courneuve[3] en région parisienne, et s'engage très jeune dans une carrière sportive en jouant pour le Tennis Club de la porte de Charenton dans le 12e arrondissement de Paris sous la conduite de son premier entraîneur Richard Warmoes[2]. Son frère cadet de six ans, Daryl Monfils[4] pratique également le tennis[5].

Licencié au Levallois Sporting Club[4], il réside actuellement à Trélex[6] en Suisse.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

2002-2006[modifier | modifier le code]

Gaël Monfils est champion de France 2002 des 15/16 ans : c'est son premier titre officiel. En 2004 à 18 ans, il cumule les victoires en catégorie junior. Il remporte le titre de champion du monde junior 2004 ainsi que le Petit Chelem en s’imposant à l’Open d’Australie contre Josselin Ouanna, à Roland-Garros à Paris puis à Wimbledon en Angleterre cette même année. Seul manque à son palmarès l’US Open où il perd contre Viktor Troicki en 1/8 de finale.

En novembre 2004, il se révèle aux yeux du grand public au Masters Series de Paris Bercy. Avec de grands coups droits, un revers à deux mains et un service dévastateur pouvant dépasser les 220 km/h, le joueur français a su séduire le public par la spontanéité de son jeu. Il est également un compétiteur dans l’âme et un joueur extraverti.

En 2005, Gaël Monfils grimpe de 200 places au classement pour entrer dans le top 50[1], finissant alors l’année en tant que troisième Français derrière Gasquet et Grosjean. Il remporte cette année-là son premier titre ATP à Sopot sur terre battue. À l'issue de la saison, il reçoit le prix ATP 2005 de la « Révélation de l'année ».

Il commence l’année 2006 en atteignant la finale du tournoi de Doha, battu par le no 1 mondial Roger Federer. Gaël Monfils atteint une demi-finale au Masters Series de Rome, un huitième de finale à Roland-Garros, où il reçoit le prix Bourgeon (prix de la révélation de l'année), et un quart de finale au Queen’s (gazon) pour atteindre alors le 12 juin la 23e place mondiale. Du 12 juin 2006 au 14 août 2006, il devient le numéro un Français[1], devant Sébastien Grosjean, puis cède sa place à Richard Gasquet au terme de cette période.

Son comportement combatif lui donne de bons résultats mais sa fin de saison reste mitigée.

2007[modifier | modifier le code]

Il décide début 2007 de se passer d'entraîneur pendant quelques mois, avant, en mars, de se placer sous la direction de Tarik Benhabiles[réf. nécessaire].

À l'Open d’Australie, il sort le finaliste 2006 Márcos Baghdatís sur le score de 7-65, 6-2, 2-6, 6-0, avant d'être battu au 3e tour par son compatriote Richard Gasquet.

Dans la semaine précédant Roland-Garros, il atteint la finale de l'Open de Poertschach en Autriche, éliminant au passage deux têtes de série, l'Américain Andy Roddick et l'Australien Lleyton Hewitt. Il atteint le troisième tour à Roland-Garros en gagnant contre un spécialiste de la terre battue, Juan Ignacio Chela (21e au classement ATP). Il s'incline cependant face au joueur argentin David Nalbandian (18e au classement ATP), en quatre sets.

Alors que la saison sur gazon commence, il est éliminé au deuxième tour par Max Mirnyi au tournoi du Queen’s, puis au premier tour au tournoi néerlandais de Bois-le-Duc par le Croate Ivan Ljubičić.

Il participe ensuite au Tournoi de Wimbledon, sans bénéficier d'un classement de tête de série : il passe le premier tour en écartant le vétéran suédois Thomas Johansson, au cours d'un match où il sert 34 aces. Il élimine au deuxième tour le Belge Kristof Vliegen, sur le score serré de 7-5, 7-6, 7-6. Il est finalement battu au troisième tour par le Russe Nikolay Davydenko, tête de série numéro 6. Gaël Monfils n'a pour l'instant jamais dépassé le troisième tour à Wimbledon.

Après le Grand Chelem britannique, il joue l'Open de Gstaad en Suisse (terre battue), où il prend sa revanche sur Nikolay Davydenko, en l'éliminant dès le premier tour. Il bat ensuite le Tchèque Jiří Vaněk, mais perd en quarts de finale contre son compatriote Paul-Henri Mathieu. Il enchaîne avec le Tournoi de Stuttgart. Il réitère une performance, en écartant dès son entrée en lice la tête de série numéro 2 du tournoi, Tommy Robredo. Il est néanmoins battu au deuxième tour par Jiří Vaněk, celui-là même qu'il avait battu quelques jours auparavant.

Cette année-là, il remporte le championnat du monde de paddle-tennis[7].

2008[modifier | modifier le code]

Malgré un début de saison difficile, où Gaël Monfils ne dépasse pas les 1/8 de finale notamment sur les tournois de l'Open de Valence, des Masters de Monte-Carlo (où toutefois il réussit à ne pas encaisser un seul ace contre Ivo Karlović[8]) ou du Grand-Prix Hassan II, le joueur gagne le tournoi challenger de Marrakech et réalise un très bon Roland-Garros 2008 en s'imposant successivement face à Arnaud Clément, 7-5, 6-3, 6-1 au 1er tour, Luis Horna, 7-6, 6-4, 7-5 au 2e tour, Jürgen Melzer, 4-6, 7-5, 4-6, 6-0, 6-2 au 3e tour, puis face à Ivan Ljubičić, 7-6, 4-6, 6-3, 6-2 en 1/8 de finale, et enfin David Ferrer, 6-3, 3-6, 6-3, 6-1 en quart de finale. Il se qualifie pour les demi-finales et met ainsi un terme à sept années sans qu'un joueur français n'atteigne ce stade du tournoi de Roland-Garros[9]. Il s'incline cependant face à Roger Federer sur le score de 6-2, 5-7, 6-3, 7-5. C'est la troisième fois cette année que Gaël Monfils est stoppé par le no 1 mondial du moment.

Engagé à Wimbledon, Gaël Monfils déclare forfait suite à une douleur à l'épaule, avant même d'affronter Chris Guccione au 1er tour. Il réalise cependant une bonne performance durant l'Open de Nottingham en atteignant une demi-finale qu'il perd face à Ivo Karlović.

Après une sortie rapide lors du Masters de Toronto et une défaite sur abandon au 2e tour du Masters de Cincinnati, Gaël Monfils porte les couleurs françaises sur le tournoi international des Jeux olympiques d'été de 2008. Il s'impose face à Nicolás Almagro 6-4, 3-6, 6-3 au 1er tour, Victor Hănescu 6-4, 7-6 au 2e tour, puis face à David Nalbandian 6-4, 6-4 en 1/8 de finale mais s'incline face à Novak Djokovic sur le score de 6-4, 1-6, 4-6 en 1/4 de finale.

Tête de série no 32 à l'US Open, Gaël Monfils entame correctement son tournoi en s'imposant successivement face à Pablo Cuevas 6-4, 6-4, 6-1 au 1er tour, Evgeny Korolev 6-2, 6-3, 3-6, 6-4 au 2e tour, puis pour la deuxième fois cette année face à David Nalbandian (tête de série no 7) 6-3, 6-4, 6-2 au 3e tour. Il ne dépasse cependant pas les 1/8 de finale, où il perd face à Mardy Fish 5-7, 2-6, 2-6. Il participe ensuite au Tournoi de Bangkok fin septembre et atteint les demi-finales, qu'il perd face à Jo-Wilfried Tsonga 6-0, 6-3.

Gaël Monfils s'engage début octobre à l'Open de Vienne, où il réalise un très bon parcours en éliminant successivement des joueurs tels Radek Štěpánek 6-3, 6-4, Fernando González 6-3, 7-62 et Philipp Kohlschreiber lors d'un match difficile 6-4, 5-7, 7-62. Il va cependant perdre en finale, et ce pour la cinquième fois lors d'un tournoi, contre Philipp Petzschner 6-4, 6-4. Ceci lui permet d'atteindre alors le meilleur classement ATP de sa carrière : 18e[1]. C'est la première fois que Gaël Monfils figure dans le top 20 des joueurs mondiaux.

Il dispute ensuite les Masters de Madrid, où il ne bénéficie d'aucun tirage de tête de série, mais réalise cependant une très bonne entame de tournoi : victoire sur Fabio Fognini 6-2, 6-4 au 1er tour, puis sur Fernando González 6-3, 6-4 au 2e tour (c'est la deuxième fois en deux semaines que Gaël Monfils bat le joueur chilien), puis sur Andy Roddick lors d'un match plus disputé 6-4, 3-6, 6-3 en 1/8 de finale. Il est cependant stoppé en 1/4 de finale par la tête de série no 4 du tournoi Andy Murray, 6-2, 6-2.

Parti tête de série no 16 lors des Masters de Paris-Bercy, Gaël Monfils entame son tournoi par une victoire au 2e tour sur le joueur argentin Juan Mónaco 6-4, 6-4. Mais il ne parviendra pas à réaliser l'exploit face à l'actuel no 1 mondial Rafael Nadal, qu'il affrontait pour la première fois cette saison : Gaël Monfils s'incline en 1/8 de finale 6-3, 6-2. Cette performance lui permet d'améliorer encore son meilleur classement ATP : 14e[1].

2009[modifier | modifier le code]

Gaël Monfils débute sa saison à l'Open de Doha. Tête de série no 5, il se qualifie pour les demi-finales en battant Jan Hernych (6-2, 6-2), Nicolas Devilder (7-5, 7-64) et le numéro 1 mondial Rafael Nadal en quart de finale (6-4, 6-4) mais il s'incline face à Andy Roddick (7-61, 3-6, 6-3). Cette performance lui permet d'accéder à la 13e place mondiale. À l'Open d'Australie, il commence très bien en s'imposant successivement contre Martín Vassallo Argüello (6-1, 6-3, 7-5), puis contre Stefan Koubek (6-2, 6-3, 3-6, 6-4) et enfin contre Nicolás Almagro (6-4, 6-3, 7-5). Il est contraint d'abandonner au 4e tour, laissant son compatriote Gilles Simon accéder à son premier quart de finale lors d'un tournoi du Grand Chelem.

La saison européenne commence avec le Tournoi de Rotterdam, où il atteint sa seconde demi-finale de l'année mais s'incline face à Rafael Nadal (6-4, 6-4). À l'Open 13, il chute au premier tour face à Paul-Henri Mathieu en trois sets, mais fait toutefois sa première entrée dans le top 10 la semaine suivante.

Gaël Monfils participe à l'Open du Mexique en tant que tête de série no 2 et il fait un excellent parcours en éliminant successivement Olivier Patience (7-64, 6-4), Thomaz Bellucci (7-64, 65-7, 6-1), et Leonardo Mayer qui abandonne (6-3, 64-7, 4-1). Il élimine ensuite en demi-finale José Acasuso (6-3, 6-4) pour se qualifier pour sa première finale de la saison contre Nicolás Almagro, le tenant du titre. Il s'incline face à l'Espagnol (6-4, 6-4) en h 16[10]. Suite à cette performance, il atteint le meilleur classement de sa carrière avec la 9e place mondiale[1]. Il fait ensuite partie de l'Équipe de France de Coupe Davis mais n'est que remplaçant (du fait qu'il venait de jouer sur terre battue la semaine précédente alors que la rencontre avec la République tchèque se jouait sur synthétique). Au Masters d'Indian Wells, il est sorti au deuxième tour par John Isner. Il participe ensuite au Masters de Miami. Il s'incline en huitième de finale face à Andy Roddick. Pour le premier Masters 1000 sur terre battue de la saison, Monfils s'incline au premier tour face à Janko Tipsarević à Monte-Carlo 3-6, 1-6[11]. Il déclare ensuite forfait pour le Masters de Rome en raison de douleurs aux genoux qui dureraient depuis le Masters de Miami. La raison est assez grave: "Selon le Docteur Bernard Montalvan, interrogé par L'Équipe ce mardi, il s'agit des conséquences de "la maladie d'Osgood-Schlatter", une maladie contractée pendant l'adolescence qui fragilise "une zone inflammatoire du tendon rotulien."[12]. Monfils s'aligne finalement après des hésitations pour le tournoi de Roland-Garros 2009[13] et élimine successivement Bobby Reynolds (6-2, 6-3, 6-1), Victor Crivoi (6-4, 6-3, 6-3), Jürgen Melzer (6-2, 4-6, 6-3, 6-1) et Andy Roddick (6-4, 6-2, 6-3) . Il est défait en 1/4 de finale (7-6, 6-2, 6-4) par Roger Federer, qui l’avait déjà battu en demi-finale en 2008.

La saison sur gazon de Monfils est très brève. En effet, dispensé du premier tour, il se blesse au poignet gauche lors du deuxième tour du Tournoi du Queen's, face au Kazakh Andrey Golubev, l'obligeant à déclarer forfait pour le tour suivant[14]. Cette blessure l'empêche par la suite de participer au Tournoi d'Eastbourne[15], et contraint également Gaël Monfils à déclarer forfait[16] le 18 juin pour Wimbledon, qui doit se dérouler du 22 juin au 5 juillet. Pour la deuxième année consécutive, il ne participe donc pas à la troisième levée du Grand Chelem. Pour son retour, il est éliminé au deuxième tour des Masters du Canada 2009 à Montréal par Juan Carlos Ferrero (6-3, 7-6). Il est, par la suite, de nouveau éliminé au premier tour des Masters de Cincinnati par le joueur croate Ivo Karlović (6-4, 5-7, 7-6). Lors de l'US Open, il élimine successivement Jérémy Chardy (6-1, 6-4, 6-3), Andreas Beck (6-3, 7-5, 6-3), José Acasuso (6-3, 6-4, 1-0 ab.) pour atteindre les huitièmes de finale, où il s'incline face à Rafael Nadal (36-7, 6-3, 6-1, 6-3).

En septembre, lors des matchs de barrage face aux Pays-Bas, Gaël Monfils s'incline lors du premier match face au 122e joueur mondial Thiemo de Bakker en quatre sets (6-3, 5-7, 6-3, 6-4). La semaine suivante, après notamment avoir battu Richard Gasquet en demi-finale (6-4, 6-3), il atteint la finale de l'Open de Moselle face à Philipp Kohlschreiber, qu'il bat 7-6, 3-6, 6-2, remportant le deuxième titre en simple de sa carrière quatre ans après le premier et surtout mettant ainsi fin à une série de six défaites successives en finales de tournois[17]. Lors du premier tournoi de la saison asiatique, il s'incline en quart de finale du tournoi de Kuala Lumpur contre Nikolay Davydenko (6-3, 6-3). Au Masters de Shanghai, il est éliminé en huitième de finale par le Croate Ivan Ljubičić (6-2, 3-0 ab). Au tournoi de Vienne, il parvient à atteindre les quarts de finale, où il perd face à Janko Tipsarević (6-4, 6-7, 6-3). Il est ensuite éliminé dès le deuxième tour de l'Open de Valence par l'Espagnol Guillermo García-López (7-5, 6-4). Il atteint en novembre la finale des Masters de Paris-Bercy, après avoir éliminé successivement David Guez, Julien Benneteau, Marin Čilić (3-6, 6-4, 6-4) et Radek Štěpánek (6-4, 5-7, 6-4), mais s'y incline en trois sets (2-6, 7-5, 6-7) face à Novak Djokovic.

2010[modifier | modifier le code]

Gaël Monfils commence sa saison 2010[18] en atteignant les demi-finales de l'Open de Brisbane, où il s'incline contre Radek Štěpánek (6-2, 6-1). Lors de l'Open d'Australie, il chute au troisième tour face à John Isner (6-1, 4-6, 7-64, 7-65). Tête de série no 1 au tournoi de Johannesburg, il échoue aux portes de la finale face à l'Espagnol Feliciano López (3-6, 6-1, 7-61). Il échoue en quart de finale face à Julien Benneteau au tournoi Open 13 de Marseille. Lors de Roland-Garros, il s'incline au deuxième tour face à l'Italien Fabio Fognini (6-2, 6-4, 5-7, 4-6, 7-9) dans un match à nombreux rebondissements et disputé sur deux jours[19]. Cette défaite le fait rétrograder à la 21e place du classement ATP[1].

La saison sur gazon débute par une défaite au 2e tour du tournoi du Queen's contre Rainer Schüttler (6-3, 64-7, 6-2). Lors de Wimbledon, qu'il n'a plus disputé depuis 2008, il élimine successivement Leonardo Mayer (6-1, 7-69, 6-2), puis Karol Beck (6-4, 6-4, 64-7, 6-4) pour atteindre le 3e tour, où il perd contre Lleyton Hewitt (6-3, 7-69, 6-4).

Il participe à la victoire de l'équipe de France de Coupe Davis contre l'Espagne lors du quart de finale de l'édition 2010 en remportant le premier match contre David Ferrer (7-62, 6-2, 4-6, 5-7, 6-4). La semaine suivante, il atteint la finale du tournoi de Stuttgart, en battant successivement Pablo Andújar (4-6, 6-4, 6-3), Florian Mayer (6-3, 6-1) et Daniel Gimeno-Traver (6-4, 4-6, 6-0), avant d'abandonner face à Albert Montañés (2-6, 2-1 ab.), s'étant blessé à la cheville[20].

Après une tournée américaine moyenne, il est désigné comme tête de série no 17, et seule tête de série française, pour l'US Open. Il bat au premier tour le qualifié Robert Kendrick (3-6, 6-3, 6-4, 65-7, 6-4), puis Igor Andreev (6-3, 6-4, 6-4), Janko Tipsarević (7-6, 6-7, 6-2, 6-4) et Richard Gasquet (6-4, 7-5, 7-5) en huitièmes de finale. Il est le premier Français à atteindre les quarts de finale depuis dix ans, mais perd contre Novak Djokovic (7-62, 6-1, 6-2).

Lors de l'Open de Tokyo, après avoir éliminé successivement Go Soeda, Andreas Seppi, Andy Roddick (7-65, 4-6, 7-66)[21], et Radek Štěpánek (6-3, 6-3), il atteint la finale qu'il perd contre Rafael Nadal (6-1, 7-5). La semaine suivante, au Masters de Shanghai, il est éliminé au deuxième tour par Richard Gasquet (6-4, 3-6, 6-4). Lors du tournoi de Montpellier, il élimine successivement Steve Darcis (6-4, 6-4), John Isner (3-6, 6-4, 6-4), Jo-Wilfried Tsonga (7-62, 2-6, 6-4) avant de s'imposer en finale contre Ivan Ljubičić (6-2, 5-7, 6-1), remportant ainsi le 3e titre ATP de sa carrière[22].

Au Masters de Paris-Bercy, il élimine successivement Benjamin Becker (7-64, 6-4), Fernando Verdasco (64-7, 7-62, 7-5), et Andy Murray (6-2, 2-6, 6-3) pour atteindre les demi-finales[23] où il bat Roger Federer (7-67, 61-7, 7-64) dans un match à rebondissements où il remonte un break de retard dans le troisième set et sauve 5 balles de match. Il bat le Suisse pour la première fois en six confrontations et atteint pour la deuxième année consécutive la finale du tournoi. Cette victoire lui assure de devenir no 1 Français jusqu'à la fin de l'année aux dépens de Jo-Wilfried Tsonga. Il s'incline une nouvelle fois en finale, cette fois face à Robin Söderling (6-1, 7-61).

Lors de la finale perdue de Coupe Davis face à l'équipe de Serbie (2-3), il bat en match d'ouverture Janko Tipsarević mais s'incline face à Novak Djokovic (6-2, 6-2, 6-4) lors de la troisième journée.

Après avoir été no 1 français pour la première fois en 2006, il finit cette fois l'année à cette place. Il est alors considéré comme l'un des meilleurs athlètes du circuit[24],[25],[26].

2011[modifier | modifier le code]

Gaël Monfils à Roland-Garros en 2011.

La saison 2011 de Gaël Monfils débute au tournoi d'exhibition de Kooyong, où il bat le no 9 mondial et tenant du titre Fernando Verdasco 4-6, 7-65, 6-4. La semaine suivante, après un premier tour difficile où il bat difficilement Thiemo de Bakker en cinq sets (65-7, 2-6, 7-5, 6-2, 6-1), il chute au troisième tour de l'Open d'Australie contre Stanislas Wawrinka (64-7, 2-6, 3-6)[27]. À l'entame de la saison nord-américaine sur dur, il atteint le dernier carré de l'Open de San José mais déclare forfait contre Milos Raonic suite à une blessure au poignet qui le force à s'arrêter deux mois.

Pour le début de la saison sur terre, il revient lors des Masters de Monte-Carlo où il chute au troisième tour contre Frederico Gil (66-7, 2-6) mais atteint à nouveau la 9e place mondiale le 18 avril . La semaine suivante il prend part au tournoi de Barcelone où il élimine successivement Robin Haase (3-6, 7-63, 6-2) et Richard Gasquet (6-4, 7-67), il cède néanmoins face à Rafael Nadal en quart de finale dans un match à sens unique 2-6 2-6. La semaine suivante lors des Masters de Madrid, après avoir battu Ivo Karlović, il abandonne au second tour contre Juan Mónaco (6-2, 3-0, ab) à cause d'un problème allergique. Lors de Roland-Garros, Gaël Monfils élimine successivement Björn Phau (4-6, 6-3, 7-5, 6-0), Guillaume Rufin (6-1, 1-6, 6-3, 6-0), Steve Darcis (6-3, 6-4, 7-5) et David Ferrer (6-4, 2-6, 7-5, 1-6, 8-6) pour s'incliner en quart de finale contre Roger Federer (6-4, 6-3, 7-6). Grâce à cette performance, il atteint la 8e place au classement ATP.

À l'entame de la saison sur gazon, il atteint les demi-finales du tournoi de Halle où il perd contre Philipp Kohlschreiber (6-3, 6-3). Lors du tournoi de Wimbledon il est battu au troisième tour par Łukasz Kubot (6-3, 3-6, 6-3, 6-3), issu des qualifications. Cependant à l'issue du tournoi il atteint son meilleur classement à l'ATP avec la septième place. Lors du quart de finale de la Coupe Davis jouée sur terre battue face à l'équipe d'Allemagne, il remporta le deuxième simple en battant Philipp Kohlschreiber (7-63, 7-65, 6-4). À l'issue de la rencontre il annonce qu'il se sépare de son entraîneur Roger Rasheed avec lequel il travaillait depuis trois ans et qu'il sera désormais accompagné de son seul préparateur physique Patrick Chamagne[28].

Pour le début de la saison nord-américaine sur dur, Gaël Monfils réalise un très bon parcours en atteignant, pour la première fois de la saison, la finale du tournoi de Washington, un Masters 500, en battant successivement dans la même journée en raison des conditions météo Ryan Sweeting (6-3, 7-63) et Dmitri Toursounov (6-2, 7-69, puis Janko Tipsarević (6-4, 6-4), John Isner dans un match interrompu à trois reprises où il sauve une balle de match dans le tie-break du 3e set[29] (6-4, 3-6, 7-66) pour affronter Radek Štěpánek, contre qui il s'incline en deux sets (6-4, 6-4). La semaine suivante lors des Masters du Canada, Gaël Monfils élimine successivement Alex Bogomolov (6-2, 7-65), puis Viktor Troicki en sauvant trois balles de match (3-6, 7-60, 7-65) pour affronter le nouveau numéro 1 mondial Novak Djokovic en quart de finale. Lors de ce match il est nettement dominé par le Serbe et s'incline 6-2, 6-1. Lors des Masters de Cincinnati, il élimine sur abandon Ivan Dodig (4-6, 6-3, 4-0ab) puis Philipp Kohlschreiber (6-2, 6-2) pour atteindre les quarts de finale à nouveau face à Novak Djokovic lors d'un match plus serré que la semaine précédente qu'il perd finalement 3-6, 6-4, 6-3, avec le tournant du match à 4-4 dans la seconde manche marquée par une double-faute du Français[30]. Lors de l'US Open il réalise une grosse contre-performance en perdant au deuxième tour face à Juan Carlos Ferrero (7-65, 5-7, 65-7, 6-4, 6-4) alors qu'il avait atteint les quarts de finale l'année précédente hypothéquant ainsi ses chances de participer aux Masters en fin d'année.

Après l'US Open, Gaël Monfils déclare forfait pour la demi-finale de Coupe Davis opposant la France à l'Espagne, pour cause d'inflammation au genou droit[31]. Il reprend la compétition lors du tournoi de Bangkok, lors duquel il élimine Santiago Giraldo (6-4, 4-6, 6-1) puis Jarkko Nieminen (7-5, 5-64) pour atteindre les demi-finales contre Donald Young qui le bat 4-6, 7-65, 7-65 après avoir mené 6-4, 4-2 puis 4-1 dans la manche décisive, et même 5-3 dans le jeu décisif du dernier set[32]. À la suite de cette contre-performance, Gaël Monfils déclare forfait pour les tournois de Pékin et de Shanghai pour cause d'une nouvelle blessure au genou droit[33] compromettant du même coup ses chances de qualification pour le Masters de fin de saison.

Pour son tournoi de reprise à l'open de Stockholm, Gaël Monfils élimine successivement Bernard Tomic (6-4, 64-7, 6-4), Kevin Anderson (7-5, 7-5) et Milos Raonic (66-7, 6-4, 6-3), trois joueurs aux services puissants qu'il n'avait encore jamais affronté sur le circuit. En finale, il bat Jarkko Nieminen (7-5, 3-6, 6-2) et s'adjuge le quatrième titre de sa carrière. À l'open de Valence, il élimine Albert Montañés (6-3, 6-1) puis Pablo Andújar (6-2, 7-65) mais chute en quart contre Marcel Granollers (612-7, 6-3, 4-6). Sa défaite contre Feliciano López (3-6, 4-6) au deuxième tour des Masters de Paris-Bercy alors qu'il avait atteint la finale du tournoi l'année précédente le font chuter à la 15e place mondiale et l'exclut des Masters de Londres.

2012[modifier | modifier le code]

Gaël Monfils lors de l'Open d'Australie 2012.

Gaël Monfils reprend la compétition pour le début de la saison 2012[34] lors du tournoi de Doha, où il élimine Rui Machado (7-5, 6-3), Benjamin Becker (7-5, 4-6, 7-5), Viktor Troicki (6-2, 6-3), puis surtout Rafael Nadal en demi-finale qu'il bat (6-3, 6-4) pour la seconde fois au cours d'un match où il met le Majorquin sous pression, pour atteindre la finale du tournoi contre Jo-Wilfried Tsonga[35], qu'il perd (5-7, 3-6) après avoir mené 5-3 dans la première manche. Tête de série no 14 à l'Open d'Australie, il perd au troisième tour contre Mikhail Kukushkin, 92e à l'ATP (2-6, 5-7, 7-5, 6-1, 4-6).

À l'Open de Montpellier, il atteint la finale en éliminant Michael Russell (6-3, 6-3), Jarkko Nieminen (6-3, 6-3) et Gilles Simon (4-6, 7-64, 6-4) mais ne réussit pas à conserver son titre contre Tomáš Berdych, qui le bat 2-6, 6-4, 3-6. Forfait aux Masters d'Indian Wells, il chute en huitième de finale des Masters de Miami contre Juan Mónaco (6-4, 3-6, 4-6).

Après plus d'un mois et demi d'arrêt pour blessure, il reprend la compétition sur la terre battue bleue des Masters de Madrid, où il perd en huitième de finale contre Tomáš Berdych (1-6, 1-6), puis la semaine suivante aux Masters de Rome chute au deuxième tour contre Juan Carlos Ferrero (5-7, 3-6). Il s'incline ensuite lors de son premier match de l'Open de Nice contre Brian Baker et, annonçant une blessure au genou droit, déclare forfait pour Roland-Garros[36], Wimbledon, les Jeux Olympiques de Londres[37] puis l'US Open[38].

Il revient à la compétition à la mi-septembre, après quatre mois d'arrêt et une chute à la 44e place mondiale, lors de l'open de Moselle, où il bat notamment Philipp Kohlschreiber (63-7, 6-4, 6-4) mais perd en demi-finale contre Andreas Seppi (6-3, 1-6, 4-6). Il poursuit sur court couvert en Asie lors de l'Open de Bangkok où il élimine Kevin Anderson (6-4, 2-6, 7-5), puis Viktor Troicki (7-5, 7-5) mais perd en quart contre Gilles Simon (6-4, 6-1). Blessé au genou, il est contraint à nouveau de déclarer forfait pour le reste de la saison en Asie[39]. Malgré une tentative de retour lors de l'Open de Stockholm, où il perd au premier tour contre le 436e mondial Patrik Rosenholm, il doit déclarer forfait pour le reste de la saison[40]. Il termine la saison à la 77e place mondiale, soit son plus mauvais classement depuis mai 2005 et sa percée sur le circuit ATP.

2013[modifier | modifier le code]

Après plusieurs mois d'absence et des questionnements liés à ses blessures aux genoux, Gaël Monfils entame la saison 2013[41] avec l'Open de Doha, où il élimine Mousa Shanan Zayed (6-0, 6-3), puis Philipp Kohlschreiber (6-4, 2-6, 6-4). Il est battu par Daniel Brands (1-6, 5-7) et chute à la 99e place mondiale. La semaine suivante, il joue le tournoi d'Auckland où il bat Benjamin Becker (62-7, 6-3, 6-4), Greg Jones (6-4, 6-2) puis Tommy Haas (3-6, 7-5, 6-3) mais s'incline contre David Ferrer en demi-finale (1-6, 2-6). Il débute l'Open d'Australie en battant Alexandr Dolgopolov (69-7, 7-64, 6-3, 6-3), puis difficilement Lu Yen-hsun (7-65, 4-6, 0-6, 6-1, 8-6), mais s'incline au troisième tour contre Gilles Simon (4-6, 4-6, 6-4, 6-1, 6-8) dans un match de h 40, « interminable et parfois surréaliste », où les deux joueurs ont connu des problèmes physiques[42].

Gaël Monfils aux Internationaux de France 2013.

Sorti du top 100 mondial, il joue l'Open de Montpellier où il élimine Ruben Bemelmans (7-5, 6-4) mais chute contre Richard Gasquet (3-6, 6-2, 3-6). Il s'incline ensuite aux premiers tours du tournoi de Rotterdam contre Juan Martín del Potro (3-6, 4-6) puis de l'Open de Marseille contre Marcel Granollers (4-6, 4-6). Il déclare alors forfait pour la tournée nord-américaine et annonce qu'Éric Winogradsky, détaché pour l'occasion de la fédération, sera désormais son nouvel entraîneur. Cependant après seulement deux mois Gaël Monfils rompt leur association et décide de se préparer seul pour les tournois à venir[43]. Pour préparer Roland-Garros pour lequel il a obtenu une invitation, il participe au tournoi Challenger de Bordeaux qu'il remporte en battant en finale Michaël Llodra (7-5, 7-65). La semaine suivante, invité à l'Open de Nice il élimine Santiago Giraldo (4-6, 6-3, 6-3), Fabio Fognini (6-2, 7-65), Robin Haase (6-2, 6-3) puis Pablo Andújar (7-5, 6-4) et se qualifie pour sa 18e finale ATP de sa carrière qu'il perd contre Albert Montañés (0-6, 63-7). Après plusieurs semaines en intermittence et de résultats décevants, c'est dans un contexte d'une grande série de matches d'affilée sur terre battue — mais aussi d'un certain degré de fatigue[44] — qu'il aborde Roland-Garros où il affronte au premier tour Tomáš Berdych. Il bat ce dernier pour la première fois de sa carrière au terme d'un match au score très serré de 7-68, 6-4, 63-7, 64-7, 7-5, puis élimine Ernests Gulbis (65-7, 6-4, 7-64, 6-2) mais s'incline face à Tommy Robredo (6-2, 7-55, 2-6, 63-7, 2-6) après avoir eu quatre balles de match. Malgré cette défaite, sa série de matches sur terre battue lui permet de revenir à la 67e place mondiale avant l'entame de la saison sur gazon.

Alors qu'il annonce son futur forfait pour Wimbledon (pour des raisons personnelles non précisées), Gaël Monfils réalise pourtant un bon parcours sur gazon lors du tournoi de Halle en battant Milos Raonic (6-4, 6-2) puis Jan Hernych (6-2, 6-3)[45] pour s'incliner en quart de finale contre Tommy Haas (7-64, 3-6, 3-6).

En août, après un bon parcours où il élimine notamment Tommy Robredo (7-62, 4-6, 6-2), Fernando Verdasco (68-7, 6-4, 6-4) et Alexandr Dolgopolov (7-69, 6-3), il perd sur abandon (blessure à la hanche) contre Jürgen Melzer (3-6, 1ab-2) une quinzième finale lors de l'open de Winston-Salem[46]. Sur ce bon résultat, il débute l'US Open en éliminant Adrian Ungur (6-1, 6-2, 6-0) mais s'incline au second tour contre John Isner (5-7, 2-6, 6-4, 64-7) lors d'un match « spectaculaire » et particulièrement apprécié du public qui a même majoritairement soutenu le joueur français[47],[48] au détriment de son adversaire américain qui s'en est déclaré affecté[49].

Lors des Masters de Shanghai, après avoir battu Tatsuma Ito et Vasek Pospisil, il élimine Roger Federer (6-4, 65-7, 6-3) en huitième et réalise un bon match en quart de finale contre Novak Djokovic (7-64, 2-6, 4-6) où il finit par céder physiquement.

2014[modifier | modifier le code]

Gaël Monfils lors du tournoi de Roland-Garros en 2014.

Gaël Monfils entame la saison 2014[50] par l'Open de Doha, où il élimine Santiago Giraldo (7-61, 6-2), Richard Gasquet (6-2, 7-5), Daniel Brands (6-2, 6-1), Florian Mayer (6-3, 6-2) mais s'incline pour sa troisième finale au Qatar face à Rafael Nadal (1-6, 7-65, 2-6). Il débute l'Open d'Australie — classé tête de série no 25 — par une victoire contre Ryan Harrison (6-4, 6-4, 6-4) avant de battre Jack Sock (7-6, 7-5, 6-2). En 1/16 de finale, il est stoppé par le numéro 1 mondial Rafael Nadal sur un score assez net de 6-1, 6-2, 6-3.

Il gagne l'Open de Montpellier face à Richard Gasquet (6-4, 6-4). Il joue ensuite le quart de finale de coupe Davis contre l'Allemagne et participe à la qualification de l'équipe de France pour les demi-finales de l'épreuve.

Il participe au tournoi de Roland-Garros et s'incline en quart de finale face à Andy Murray (4-6, 1-6, 6-4, 6-1, 0-6) après avoir battu Victor Hănescu au premier tour, Jan-Lennard Struff au second tour, Fabio Fognini au troisième tour et Guillermo García-López en huitième de finale.

En juin, il participe au tournoi de Wimbledon, et s'incline dès le deuxième tour face au jeune Tchèque Jiří Veselý en 5 sets (6-7, 3-6, 7-6, 7-6, 4-6) après avoir battu au premier tour le Tunisien Malek Jaziri en 3 sets (7-6, 7-5, 6-4).

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Caractère atypique sur et hors des courts[51], Gaël Monfils est l'un des meilleurs défenseurs du circuit actuel : sa vitesse, sa souplesse, son envergure de bras et dans une moindre mesure, sa maîtrise des glissades sur toutes les surfaces, lui confèrent une très bonne couverture du terrain. Profitant pleinement de son physique athlétique, il est aussi réputé pour effectuer des coups « acrobatiques » (coups sautés et plongeons) afin de récupérer des balles hors d'atteinte. Très efficace en retour de service, il a un bilan positif de 5 à 3 face à Andy Roddick et il est le seul à avoir terminé un match sans encaisser un seul ace face au grand serveur Ivo Karlović[52],[53]. En outre, il a longtemps détenu le record du plus puissant coup droit, mesuré à 190,8 km/h (C'est face à Gaël Monfils que Janko Tipsarević bat ce record avec une balle mesuré à 191,5 km/h en 2010 en finale de Coupe Davis. Ce record sera ensuite encore battu en 2011 au premier tour de l'US Open par James Blake qui frappera un coup droit chronométré à 125 mph (201 km/h). Il est considéré, notamment par Arnaud Boetsch, comme un joueur « très complet[54] » mais dont la concentration est très fluctuante en fonction de son état d'esprit lié à sa vie personnelle[51].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Carrière junior[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Titres en simple (5)[modifier | modifier le code]

Titres en simple (5)
Grand Chelem (0)
Jeux olympiques (0)
ATP Masters 1000 (0)
ATP 500 (0)
ATP 250 (5)
Masters (0)
No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score
1 07/08/2005 Drapeau : Pologne Open de SopotPologne Int' Series Terre (ext.) Drapeau : Allemagne Florian Mayer 7-6, 4-6, 7-5 Parcours
2 21/09/2009 Drapeau : France Open de MoselleMetz ATP 250 Dur (int.) Drapeau : Allemagne Philipp Kohlschreiber 7-6, 3-6, 6-2 Parcours
3 25/10/2010 Drapeau : France Open de MontpellierFrance ATP 250 Dur (int.) Drapeau : Croatie Ivan Ljubičić 6-2, 5-7, 6-1 Parcours
4 17/10/2011 Drapeau : Suède Open de StockholmSuède ATP 250 Dur (int.) Drapeau : Finlande Jarkko Nieminen 7-5, 3-6, 6-2 Parcours
5 03/02/2014 Drapeau : France Open de MontpellierFrance ATP 250 Dur (int.) Drapeau : France Richard Gasquet 6-4, 6-4 Parcours

Finales en simple (16)[modifier | modifier le code]

Finales en simple (16)
Grand Chelem (0)
Jeux olympiques (0)
ATP Masters 1000 (2)
ATP 500 (4)
ATP 250 (10)
Masters (0)
No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 03/10/2005 Drapeau : France Open de MoselleMetz Int' Series Dur (int.) Drapeau : Croatie Ivan Ljubičić 7-6, 6-0 Parcours
2 24/10/2005 Drapeau : France Grand Prix de tennis de LyonFrance Int' Series Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Andy Roddick 6-3, 6-2 Parcours
3 02/01/2006 Drapeau : Qatar Open de DohaQatar Int' Series Dur (ext.) Drapeau : Suisse Roger Federer 6-3, 7-6 Parcours
4 20/05/2007 Drapeau : Autriche Open de PoertschachAutriche Int' Series Terre (ext.) Drapeau : Argentine Juan Mónaco 7-6, 6-0 Parcours
5 12/10/2008 Drapeau : Autriche Open de VienneAutriche Int' Series Gold Dur (int.) Drapeau : Allemagne Philipp Petzschner 6-4, 6-4 Parcours
6 23/02/2009 Drapeau : Mexique Open du MexiqueAcapulco ATP 500 Terre (ext.) Drapeau : Espagne Nicolás Almagro 6-4, 6-4 Parcours
7 09/11/2009 Drapeau : France Masters de Paris-BercyFrance Masters 1000 Dur (int.) Drapeau : Serbie Novak Djokovic 6-2, 5-7, 7-63 Parcours
8 12/07/2010 Drapeau : Allemagne Tournoi de StuttgartAllemagne ATP 250 Terre (ext.) Drapeau : Espagne Albert Montañés 6-2, 2-1 ab. Parcours
9 04/10/2010 Drapeau : Japon Open du JaponTokyo ATP 500 Dur (ext.) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-1, 7-5 Parcours
10 07/11/2010 Drapeau : France Masters de Paris-BercyFrance Masters 1000 Dur (int.) Drapeau : Suède Robin Söderling 6-1, 7-61 Parcours
11 01/08/2011 Drapeau : États-Unis Classic de WashingtonÉtats-Unis ATP 500 Dur (ext.) Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek 6-4, 6-4 Parcours
12 02/01/2012 Drapeau : Qatar Open de DohaQatar ATP 250 Dur (ext.) Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga 7-5, 6-3 Parcours
13 30/01/2012 Drapeau : France Open de MontpellierFrance ATP 250 Dur (int.) Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 6-2, 4-6, 6-3 Parcours
14 19/05/2013 Drapeau : France Open de NiceFrance ATP 250 Terre (ext.) Drapeau : Espagne Albert Montañés 6-0, 7-63 Parcours
15 18/08/2013 Drapeau : États-Unis Open de Winston-SalemÉtats-Unis ATP 250 Dur (ext.) Drapeau : Autriche Jürgen Melzer 6-3, 2-1 ab. Parcours
16 30/12/2013 Drapeau : Qatar Open de DohaQatar ATP 250 Dur (ext.) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-1, 6-7, 6-2 Parcours
  1. a et b Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Résultats dans les tournois[modifier | modifier le code]

Tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2005 2e tour (1/32) Drapeau : Belgique O. Rochus 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine G. Cañas 3e tour (1/16) Drapeau : Croatie M. Ančić 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie-et-Monténégro N. Djokovic
2006 1er tour (1/64) Drapeau : Pérou L. Horna 1/8 de finale Drapeau : Serbie-et-Monténégro N. Djokovic 1er tour (1/64) Drapeau : Russie I. Kunitsyn 2e tour (1/32) Drapeau : Afrique du Sud W. Moodie
2007 3e tour (1/16) Drapeau : France R. Gasquet 3e tour (1/16) Drapeau : Argentine D. Nalbandian 3e tour (1/16) Drapeau : Russie N. Davydenko
2008 1/2 finale Drapeau : Suisse R. Federer 1/8 de finale Drapeau : États-Unis M. Fish
2009 1/8 de finale Drapeau : France G. Simon 1/4 de finale Drapeau : Suisse R. Federer 1/8 de finale Drapeau : Espagne R. Nadal
2010 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. Isner 2e tour (1/32) Drapeau : Italie F. Fognini 3e tour (1/16) Drapeau : Australie L. Hewitt 1/4 de finale Drapeau : Serbie N. Djokovic
2011 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse S. Wawrinka 1/4 de finale Drapeau : Suisse R. Federer 3e tour (1/16) Drapeau : Pologne Ł. Kubot 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne J.C. Ferrero
2012 3e tour (1/16) Drapeau : Kazakhstan M. Kukushkin
2013 3e tour (1/16) Drapeau : France G. Simon 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne T. Robredo 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis J. Isner
2014 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 1/4 de finale Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 2e tour (1/32) Drapeau : République tchèque Jiří Veselý
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[55] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[56] Paris
2004 2e tour
Drapeau : Australie L. Hewitt
2005 2e tour
Drapeau : Espagne T. Robredo
1/8 de finale
Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
1er tour
Drapeau : Espagne R. Nadal
1/8 de finale
Drapeau : Russie M. Youzhny
1er tour
Drapeau : Belgique C. Rochus
2006 3e tour
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
2e tour
Drapeau : Argentine A. Calleri
1er tour
Drapeau : Belgique O. Rochus
1/2 finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
1er tour
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
2e tour
Drapeau : Chypre M. Baghdatís
1er tour
Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
1er tour
Drapeau : Russie I. Andreev
2007 1er tour
Drapeau : France J. Benneteau
1er tour
Drapeau : Italie S. Bolelli
1er tour
Drapeau : République tchèque R. Štěpánek
1er tour
Drapeau : États-Unis J. Blake
2008 1er tour
Drapeau : Croatie M. Ančić
2e tour
Drapeau : Suisse R. Federer
1/8 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
1er tour
Drapeau : Russie I. Andreev
2e tour
Drapeau : Allemagne T. Haas
1/4 de finale
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
2009 2e tour
Drapeau : États-Unis J. Isner
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Roddick
1er tour
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
2e tour
Drapeau : Espagne J.C. Ferrero
1er tour
Drapeau : Croatie I. Karlović
1/8 de finale
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
Finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2010 2e tour
Drapeau : Allemagne S. Greul
1/4 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
1/8 de finale
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
1er tour
Drapeau : Colombie A. Falla
2e tour
Drapeau : France R. Gasquet
Finale
Drapeau : Suède R. Söderling
2011 1/8 de finale
Drapeau : Portugal F. Gil
2e tour
Drapeau : Argentine J. Mónaco
1/4 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1/4 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : Espagne F. López
2012 3e tour
Drapeau : Argentine J. Mónaco
2e tour
Drapeau : Espagne J.C. Ferrero
1/8 de finale
Drapeau : République tchèque T. Berdych
2013 1er tour
Drapeau : Espagne A. Montañés
1/4 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2014 3e tour
Drapeau : Italie F. Fognini
2e tour
Drapeau : Espagne G. García-López
2e tour
Drapeau : Espagne P. Carreño-Busta
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Résultats par saison[modifier | modifier le code]

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Simple[modifier | modifier le code]

Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 947 en augmentation231 en augmentation 31 en diminution 46 en augmentation 38 en augmentation 14 en augmentation 13 en augmentation 12 en diminution 16 en diminution 78 en augmentation 31

Double[modifier | modifier le code]

Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 1188 en augmentation 720 en augmentation 302 en diminution 391 en augmentation 365 en diminution 587 en augmentation 524 en augmentation 202 en diminution 273 en diminution 552 en diminution -

Source : (en) Classements de Gaël Monfils sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Victoires sur le top 8[modifier | modifier le code]

# Drapeau : France Lieu Année Surface Adversaire Tour Score
1 no 35 Drapeau : Italie Masters de Rome 2006 Terre battue Drapeau : États-Unis Andy Roddick no 5 1/4 6-1 6-3
2 no 28 Drapeau : France Roland Garros 2006 Terre battue Drapeau : États-Unis James Blake no 8 1/16 6-2, 62-7, 7-61, 5-7, 6-4
3 no 23 Drapeau : Royaume-Uni Queen's Londres 2006 Gazon Drapeau : Croatie Ivan Ljubičić no 4 1/8 7-611, 7-5
4 no 75 Drapeau : Autriche Poertschach 2007 Terre battue Drapeau : États-Unis Andy Roddick no 3 1/16 7-5, 6-3
5 no 57 Drapeau : Suisse Gstaad 2007 Terre battue Drapeau : Russie Nikolay Davydenko no 5 1/16 3-6, 6-4, 7-5
6 no 56 Drapeau : Allemagne Stuttgart 2007 Terre battue Drapeau : Espagne Tommy Robredo no 7 1/16 7-65, 6-2
7 no 59 Drapeau : France Roland Garros 2008 Terre battue Drapeau : Espagne David Ferrer no 5 1/4 6-3, 3-6, 6-3, 6-1
8 no 43 Drapeau : République populaire de Chine JO de Pékin 2008 Dur Drapeau : Argentine David Nalbandian no 8 1/8 6-4, 6-4
9 no 33 Drapeau : États-Unis US Open 2008 Dur Drapeau : Argentine David Nalbandian no 7 1/16 6-3 6-4 6-2
10 no 18 Drapeau : Espagne Masters de Madrid 2008 Dur(i) Drapeau : États-Unis Andy Roddick no 8 1/8 6-4, 3-6, 6-3
11 no 13 Drapeau : Qatar Doha 2009 Dur Drapeau : Espagne Rafael Nadal no 1 1/4 6-4, 6-4
12 no 10 Drapeau : France Roland Garros 2009 Terre battue Drapeau : États-Unis Andy Roddick no 6 1/8 6-4, 6-2, 6-3
13 no 14 Drapeau : France Masters de Paris-Bercy 2010 Dur(i) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray no 4 1/4 6-2, 2-6, 6-3
14 no 14 Drapeau : France Masters de Paris-Bercy 2010 Dur(i) Drapeau : Suisse Roger Federer no 2 1/2 7-67, 61-7, 7-64
15 no 9 Drapeau : France Roland Garros 2011 Terre battue Drapeau : Espagne David Ferrer no 7 1/8 6-4, 2-6, 7-5, 1-6, 8-6
16 no 16 Drapeau : Qatar Doha 2012 Dur Drapeau : Espagne Rafael Nadal no 2 1/2 6-3, 6-4
17 no 81 Drapeau : France Roland Garros 2013 Terre battue Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych no 6 1/64 7-68, 6-4, 63-7, 64-7, 7-5
18 no 42 Drapeau : République populaire de Chine Masters de Shanghai 2013 Dur Drapeau : Suisse Roger Federer no 7 1/8 6-4, 6-75, 6-3

Autres activités[modifier | modifier le code]

En 2006, profitant d'une élimination prématurée au tournoi de Las Vegas, Gaël Monfils décide de participer au championnat du monde de paddle tennis qui y a lieu la même semaine. Invaincu, il devient champion du monde 2006[57].

À côté de sa carrière sportive, Gaël Monfils a démarré une carrière de joueur professionnel de poker[58]. En 2010, Il rejoint la Team Pro France de PokerStars[59]. En avril 2010, il participe notamment à la finale de l'European Poker Tour à Monaco.

En 2010, il fait une apparition dans le clip de Martin Solveig et Dragonette Hello.

Postérité[modifier | modifier le code]

Un complexe de tennis Gaël-Monfils est inauguré en Guadeloupe à Petit-Bourg le 13 août 2013[60]. Comportant cinq courts de tennis et des infrastructures annexes[61], il accueille le tournoi international de tennis féminin[62].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Gaël Monfils - Ranking History sur le site de l'ATP World Tour.
  2. a et b Portrait de Gaël Monfils, 11 ans dans Les Allées de Roland-Garros du 3 juin 1998 sur le site de l'INA.
  3. « Gaël Monfils : un autre grand espoir du tennis français », Web Libre,‎ 30 décembre 2008 (consulté en 31 décembre 2008)
  4. a et b Daryl Monfils : « Je n'aime pas trop le style de jeu de mon frère » dans Le Parisien du 2 décembre 2010.
  5. En février 2012, Gaël et Daryl Monfils (qui n'est pas professionnel) ont joué pour la première fois ensemble en double de l'Open de Montpellier 2012, qu'ils ont perdu face aux Russes Davydenko et Kunitsyn, voir Les frères Monfils voient double sur rmcsport.fr le 1er février 2012.
  6. « Gaël Monfils est venu sonner chez moi! », par Vincent Maendly dans 24heures,‎ 3 juin 2009
  7. Nicolas Mahut : "Il y a quelques années, il y avait Las Vegas avant Indian Wells. C’est quand même un endroit mythique. Quand on perdait tôt, on passait du temps au casino, on allait voir un spectacle du Cirque du Soleil… On était hors du temps. L’année où «la Monf» y gagne le Championnat du monde de paddle (2007), on a fait le transfert Vegas-Indian en limousine. Il y avait la Monf, Bennet, Mika, les coaches…"
  8. « Premier match sans ace pour le tennisman Ivo Karlovic » dans La Dépêche;; du 23 avril 2008
  9. Sébastien Grosjean ayant été le précédent français à atteindre les demi-finales lors du Roland-Garros 2001
  10. eurosport
  11. Simon et Monfils tombent du Rocher dépêche Eurosport du 14 avril 2009
  12. Monfils et les blessures françaises, www.eurosport.fr
  13. (en) Monfils Lifts Spirits of France’s Drooping ‘Mousquetaires’ dans The New York Times du 26 mai 2009
  14. Queen's : Monfils déclare forfait
  15. Monfils forfait
  16. Monfils forfait
  17. Monfils, enfin le deuxième dans L'Équipe du 27 septembre 2009.
  18. (en) Saison 2010 de Gaël Monfils sur le site officiel de l'ATP World Tour
  19. Roland-Garros : Monfils battu au terme d'un match épique dans Le Monde du 27 mai 2010
  20. ' dans L'Équipe du 18 juillet 2010.
  21. Monfils s'offre Roddick dans L'Équipe du 8 octobre 2010.
  22. Du grand Monfils dans L'Équipe du 31 octobre 2010.
  23. Monfils, l'homme de Paris dans L'Équipe du 13 novembre 2010
  24. (en) The Natural Deuce du 12 janvier 2010 sur le site de l'ATP World Tour.
  25. (en) US Open 2010: Gael Monfils slides past Richard Gasquet and eases into quarter-finals dans The Telegraph du 6 septembre 2010.
  26. Monfils, le "meilleur athlète" encore forfait sur Eurosport le 12 juin 2009.
  27. Monfils dans les cordes dans L'Équipe du 21 janvier 2011.
  28. Gaël Monfils se sépare de son entraîneur, Roger Rasheed dans 20 minutes du 9 juillet 2011.
  29. Monfils trace sa route dans L'Équipe du 7 août 2011.
  30. Monfils n'était pas loin dans L'Équipe du 20 août 2011.
  31. Monfils forfait ! le 7 septembre 2011 sur sport24.com
  32. Young sort Monfils dans L'Équipe du 1er octobre 2011.
  33. Monfils renonce dans L'Équipe du 3 octobre 2011
  34. (en) Saison 2012 de Gaël Monfils sur le site de l'ATP World Tour.
  35. Monfils, roi du pétrole dans L'Équipe du 6 janvier 2012.
  36. Monfils forfait dans L'Équipe du 24 mai 2012.
  37. Tennis: Gaël Monfils forfait pour les JO dépêche AFP du 20 juillet 2012.
  38. "US Open : Gaël Monfils aussi forfait" article sur Service Gagnant du 16 août 2012
  39. Chamagne pessimiste pour Monfils dans L'Équipe du 2 octobre 2012.
  40. Monfils : saison terminée ! dans L'Équipe du 18 octobre 2012.
  41. (en) Saison 2013 de Gaël Monfils sur le site de l'ATP World Tour.
  42. Simon gagne le marathon dans L'Équipe du 19 janvier 2013.
  43. Gaël Monfils de nouveau seul sur www.francetvsport.fr le 14 mai 2013.
  44. Monfils, «semaine intéressante» dans L'Équipe du 25 mai 2013.
  45. Pas de Wimbledon pour Monfils ! dans L'Équipe du 12 juin 2013.
  46. Monfils abandonne en finale dans L'Équipe du 24 août 2013.
  47. Isner sort Monfils dans L'Équipe du 30 août 2013.
  48. Monfils:«Ca ne passe pas loin» dans L'Équipe du 30 août 2013.
  49. (en) A Display of Exuberance, Not Treason par Greg Bishop dans The New York Times du 30 août 2013.
  50. (en) Saison 2014 de Gaël Monfils sur le site de l'ATP World Tour.
  51. a et b Monfils: "Je laisse faire la vie" par Damien Burnier dans Le Journal du dimanche du 6 novembre 2010.
  52. Depuis mars 2011 Ivo Karlovic est le détenteur du record du monde du service le plus rapide à 251 km/h
  53. Statistiques du match Gael Monfils - Ivo Karlovic, tennis.matchstat.com
  54. "Gaël Monfils est le seul Français capable de gagner Roland-Garros" sur le site de France 24 le 6 juin 2008.
  55. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  56. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.
  57. Gaël Monfils, champion du monde de paddle, www.linternaute.com
  58. (fr)« Gaël Monfils: "Je joue au poker et alors ?" », Le Point,‎ 12 mai 2010 (lire en ligne)
  59. Poker Magazine no 46
  60. Le complexe de tennis Gaël Monfils sur le site de la mairie de Petit-Bourg
  61. Marcel Gervélas, « Le complexe sportif Gaël-Monfils, un bijou », France-Antilles, no 13054, mercredi 14 et jeudi 15 août 2013, p. 13
  62. Franck Breland, « La compétition déménage à Petit-Bourg », France-Antilles, 10 janvier 2014

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]