Thierry Tulasne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tulasne.
Thierry Tulasne
Carrière professionnelle
1979 – 1991
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (51 ans)
Drapeau : France Aix-les-Bains
Taille / poids 1,77 m (5 10) / 72 kg (158 lb)
Prise de raquette Droitier
Gains en tournois 1 058 412 $
Palmarès
En simple
Titres 5
Finales perdues 4
Meilleur classement 10e ()
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 112e ()
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/8 1/32 1/16
Double - 1/8 1/16 1/16
Titres par équipe nationale
World Team Cup 1 (1986)

Thierry Tulasne, né le à Aix-les-Bains, est un joueur et entraîneur français de tennis. Il possède l'un des plus beaux palmarès français dans les catégories de jeunes, avec notamment un titre de champion du monde Junior en 1980.

Carrière[modifier | modifier le code]

Fils d'un professeur de tennis, Thierry Tulasne a commencé à jouer au Tennis-club de Tours, où il faisait partie d'un groupe de jeunes joueurs prometteurs comme Frédéric Watiez vainqueur du championnat de France minimes en 1975. Deux ans plus tard, il atteint les demi-finales de ce même tournoi, battu par Patrice Kuchna (Lille), malgré trois balles de match. Il est intégré l'année suivante à l'INSEP, en même temps que Henri Leconte, Jérôme Potier et Loïc Courteau. Sacré champion de France cadets en 1978, il remporte le Critérium en 1979 et accède à la première série.

En 1980, à 16 ans et demi, il bat Vitas Gerulaitis aux Internationaux d'Italie avant de décrocher le titre de champion du monde juniors, serti de deux titres du Grand Chelem, à Wimbledon et en Australie, ce qui lui vaudra la même année le Prix François Lafon de l'Académie des sports comme meilleur espoir français de l'année[1].

Malgré des débuts aussi prometteurs, le lifteur tourangeau ne confirmera pas réellement au niveau supérieur, en raison d'un jeu à la fois limité et physiquement très exigeant. Il devra d'ailleurs mettre un terme à sa carrière prématurément, en raison d'une blessure à la hanche.

Il fut essentiellement un joueur de terre battue, surface sur laquelle il a remporté 4 de ses 5 titres sur le circuit professionnel. Sa plus belle victoire fut probablement le tournoi de Barcelone en 1985, avec une victoire en finale sur Mats Wilander en 5 sets. Il a atteint son meilleur classement mondial (10e) en 1986. Il finit les années 1985 et 1986 no 3 français derrière Yannick Noah no 1 et Henri Leconte.

En 1989 au premier tour de l'Open d'Australie il est malade et doit abandonner face au modeste allemand Heiner Moraing (1-6, 2-6, 0-1 abandon)

Après avoir été joueur de Coupe Davis pendant près de dix ans aux côtés de Noah, Leconte et Forget, il fut entraîneur de l'équipe de France qui remporta la Coupe Davis en 2001 alors que Guy Forget en était le capitaine.

Il fut aussi entraîneur de Julien Varlet, Sébastien Grosjean, Paul-Henri Mathieu et Rodolphe Gilbert.
Il entraîne Gilles Simon de 2004 à 2012.

En 2013, il est l'entraîneur de Laurent Lokoli et de Calvin Hemery, deux espoirs français au sein de la structure fédérale. En 2014, il entraîne Laurent Lokoli et Enzo Couacaud[2].

Thierry Tulasne est marié à Nathalie et est père d'un garçon prénommé Thomas[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Tournois ATP[modifier | modifier le code]

Titres en simple (5)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score
1 20/07/1981 Open de Suède, Båstad Terre battue Drapeau : Suède Anders Järryd 6-2, 6-3
2 10/06/1985 Open de Bologne, Bologne Terre battue Drapeau : Italie Claudio Panatta 6-2, 6-0
3 09/09/1985 Open de Sicile, Palerme Terre battue Drapeau : Suède Joakim Nyström 6-1, 6-0
4 23/09/1985 Open de Barcelone, Barcelone[4] Terre battue Drapeau : Suède Mats Wilander 0-6, 6-2, 3-6, 6-4, 6-0
5 10/03/1986 Open de Lorraine, Metz Moquette indoor Drapeau : Australie Broderick Dyke 6-4, 6-3

Finales en simple (4)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Vainqueur Score
1 21/09/1981 Tournoi de Bordeaux, Bordeaux Terre battue Drapeau : Équateur Andrés Gómez 7-6, 7-6, 6-1
2 28/04/1986 Tournoi d'Indianapolis, Indianapolis Terre battue Drapeau : Équateur Andrés Gómez 6-4, 7-6
3 28/07/1986 Classic de Washington, Washington Terre battue Drapeau : République tchèque Karel Nováček 6-1, 7-6
4 08/09/1986 Tournoi de Genève, Genève Terre battue Drapeau : France Henri Leconte 7-5, 6-3

Autres catégories[modifier | modifier le code]

  • Champion du monde juniors en 1980
  • Internationaux de Wimbledon juniors en 1980
  • Internationaux d'Italie juniors en 1980
  • Orange Bowl cadets en 1978
  • Champion de France cadets en 1978
  • Vice-champion de France juniors en 1979

Senior[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1980 n.o. 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis E. Dibbs 3e tour (1/16) Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl 1er tour (1/32) Drapeau : Australie S. Ball
1981 n.o. 1/8 de finale Drapeau : République populaire de Hongrie B. Taróczy 1er tour (1/64) Drapeau : Australie R. Frawley 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis D. Stockton 2e tour (1/16) Drapeau : Australie J. Alexander
1982 n.o. 2e tour (1/32) Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis D. Gitlin 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis H. Solomon
1983 n.o. 2e tour (1/32) Drapeau : Brésil M. Hocevar 1er tour (1/64) Drapeau : Australie B. Drewett
1984 n.o. 3e tour (1/16) Drapeau : Suède M. Wilander 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis M. Dickson
1985 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : Suède M. Wilander 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. Connors
1986 n.o. 2e tour (1/32) Drapeau : Italie C. Panatta 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis D. Pate n.o.
1987 3e tour (1/16) Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Brown n.o.
1988 1er tour (1/64) Drapeau : Pays-Bas M. Oosting 3e tour (1/16) Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl 1er tour (1/64) Drapeau : France G. Forget n.o.
1989 1er tour (1/64) Drapeau : République fédérale d'Allemagne H. Moraing 1/8 de finale Drapeau : États-Unis J. Berger n.o.
1990 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. McEnroe 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Pugh n.o.
1991 1er tour (1/64) Drapeau : Pérou J. Yzaga n.o.
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1980 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : France J-L. Cotard
Drapeau : Japon T. Fukui
Drapeau : République fédérale d'Allemagne P. Holl
2e tour (1/16)
Drapeau : France P. Dominguez
Drapeau : Australie P. McNamara
Drapeau : Australie P. McNamee
1981 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : France Roger-Vasselin
Drapeau : États-Unis F. McNair
Drapeau : États-Unis H. Pfister
2e tour (1/16)
Drapeau : France Roger-Vasselin
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan
Drapeau : Royaume-Uni B. Mottram
1982 n.o. 2e tour (1/16)
Drapeau : France J. Potier
Drapeau : Australie M. Edmondson
Drapeau : États-Unis B. Manson
1983 n.o.
1984 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : France T. Benhabiles
Drapeau : États-Unis S. Stewart
Drapeau : Australie M. Edmondson
1985 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : France J. Potier
Drapeau : Brésil G. Barbosa
Drapeau : Brésil I. Kley
1986 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : France É. Winogradsky
Drapeau : États-Unis J. Kriek
Drapeau : Royaume-Uni J. Lloyd
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis L. Bourne
Drapeau : Brésil C. Kirmayr
Drapeau : Brésil C. Motta
n.o.
1987 1er tour (1/32)
Drapeau : France T. Pham
Drapeau : États-Unis R. Baxter
Drapeau : États-Unis P. Chamberlin
n.o.
1988 1er tour (1/32)
Drapeau : France T. Champion
Drapeau : France O. Delaitre
Drapeau : France S. Grenier
n.o.
1989 1/8 de finale
Drapeau : France J. Potier
Drapeau : Espagne S. Casal
Drapeau : Espagne J. Sánchez
n.o.
1990 1er tour (1/32)
Drapeau : France J. Potier
Drapeau : République fédérale d'Allemagne A. Mronz
Drapeau : États-Unis Van Emburgh
n.o.
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Coupe Davis[modifier | modifier le code]

  • Il joue pour la première fois en Coupe Davis en 1981, à 18 ans, et réussit l'unique triple 6-0 de l'histoire du Groupe Mondial lors de la rencontre de barrage contre le Japon en battant Shinichi Sakamoto (il a infligé 50 autres 6-0 dans sa carrière). Il a participé ensuite à de nombreuses rencontres jusqu'en 1988. En octobre 1982, il a participé à la victoire de la France en demi-finale contre la Nouvelle-Zélande.

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Classement ATP[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

  • Il atteint le 10e rang mondial pendant une semaine, le 4 août 1986. Il fait partie du « top 20 » de mars 1986 à février 1987.
  • no 2 français en 1983 et 1984.
En fin de saison
Année 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991
Rang 98 en augmentation 83 en augmentation 54 en augmentation 23 en augmentation 20 en diminution 57 en diminution 75 en diminution 127 en diminution 158 en diminution 374

En double[modifier | modifier le code]

En fin de saison
Année 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990
Rang 324 en diminution 672 en diminution 678 en augmentation 172 en diminution 260 en diminution 429 en augmentation 365 en augmentation 205 en diminution 464

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.academie-sports.com/prix/prix-francois-lafon
  2. BNP Paribas Primrose-Bordeaux : place aux espoirs, http://www.sudouest.fr/
  3. ATP World Tour, http://www.atpworldtour.com/
  4. Le tournoi de Barcelone est devenu en 1990 ce que l'on nomme aujourd'hui un ATP 500 Series, lors de la création de cette nouvelle catégorie intermédiaire..

Liens externes[modifier | modifier le code]