Olivier Delaitre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delaitre.
Olivier Delaitre
Carrière professionnelle
1986 – 2000
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 1er juin 1967 (47 ans)
Drapeau : France Metz
Taille / poids 1,7 m (5 7) / 72 kg (158 lb)
Prise de raquette Droitier
Gains en tournois 2 788 904 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 4
Meilleur classement 33e (20/02/1995)
En double
Titres 15
Finales perdues 11
Meilleur classement 3e (12/07/1999)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/8 1/16 1/32
Double 1/8 1/8 1/2 1/8
Mixte 1/16 1/4 - 1/16
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (1991)

Olivier Delaitre, né le 1er juin 1967 à Metz, est un joueur et entraîneur de tennis français, professionnel de 1986 à 2000. Il fut notamment entraîneur de Gaël Monfils à ses débuts.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière professionnelle en 1986 chez lui au tournoi de Metz par un succès sur l’Égyptien Ahmed El Mehelmy et enchaîne par une première participation à Roland-Garros où il s’incline au premier tour contre le futur finaliste Mikael Pernfors.

Son premier résultat probant est une demi-finale au tournoi de Sydney en janvier 1989 après avoir éliminé au premier tour le Suédois Jonas Svensson.

Il remporte son premier tournoi en avril 1990, le challenger de Brest, puis celui de Guadeloupe en février 1991. La fin d’année est brillante puisqu’il atteint successivement la demi-finale de Long Island, battu par Stefan Edberg, la finale de Bordeaux battu par Guy Forget puis celle de Lyon battu par Pete Sampras terminant l’année au 39e rang mondial et 2e français loin derrière Guy Forget no 7.

Après une année difficile en 1992, il atteint sa troisième finale sur le circuit principal en janvier 1993 à Kuala Lumpur. S’il dispute 3 finales de challenger en 93 et 94, il retrouve le haut de l’affiche en 1994 en atteignant les huitièmes de finale à Roland-Garros, performance qu’il réédite à l’Open d'Australie 1995. Il obtient son meilleur classement en simple en février 1995.

En dépit d’un troisième tour à Wimbledon la même année, il n’obtient plus de résultat probant en simple, se consacrant alors pleinement à sa carrière en double. Il dispute son dernier tournoi en avril 1999.

S’il remporte ses premiers succès en double à Guarani en 1991 puis à Marseille en 1993, sa carrière en double explose en 1994, année où il remporte 4 tournois (dont 3 avec Guy Forget), terminant l’année au 20e rang mondial.

Après deux années 1995 et 1996 plus délicates, il revient en 1997 mais surtout en 1998 où il remporte 4 tournois avec Fabrice Santoro et atteint 4 autres finales. Il est no 3 mondial en double en juillet et termine l’année au 12e rang après avoir disputé les demi-finales des Masters de double avec Fabrice Santoro.

En 1999, il remporte trois nouveaux tournois, terminant l’année au 16e rang mondial ainsi que la demi-finale de Wimbledon avec son partenaire Fabrice Santoro battu par la meilleure paire du moment[réf. nécessaire], les Indiens Bhupathi-Paes. Cette année-là, il bat le jeune Roger Federer au premier tour des qualifications de l'Open d'Australie.

Il fait partie des quelques joueurs qui ont pu enregistrer une victoire sur Björn Borg lors de sa deuxième carrière en 1992.

Après un début d’année 2000 plus difficile, il met un terme définitif à sa carrière en juillet 2000 par une victoire en coupe Davis avec Nicolas Escudé contre la paire autrichienne.

Entraineur fédéral auprès de la FFT, il aura en particulier la charge des jeunes joueurs de la « garde noire » à l’INSEP, Josselin Ouanna, Jo-Wilfried Tsonga, et surtout Gaël Monfils qui feront parler d’eux un peu plus tard sur le circuit ATP.

De septembre 2006 à juillet 2008, il travaillait comme entraîneur au Tennis Spora (club de tennis luxembourgeois).

Depuis 2014, il est entraîneur à Sophia Antipolis à l'ISP Academy.

Victoires sur le top 10 :

Coupe Davis[modifier | modifier le code]

En double il a disputé 8 rencontres pour 5 succès, avec Arnaud Boetsch, Fabrice Santoro 2 fois et Nicolas Escudé et 3 défaites avec Jean-Philippe Fleurian, Fabrice Santoro et Guy Forget. Il débute dans cette compétition en 1994 et joue lors de la finale perdue de 1999 face à l’Australie, associé à Fabrice Santoro il perd face à la paire Woodforde / Woodbridge.

En simple il fut sélectionné à plusieurs reprises, notamment lors de la victoire de la France en 1991 mais ne jouera pas, il a disputé un match sans enjeu qu'il remporta face à Henrik Holm, lors du quart de finale 1994 France-Suède remporté par les Suédois.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Finales perdues en simple (4)[modifier | modifier le code]

Titres en double (15)[modifier | modifier le code]

Finales perdues en double (11)[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

L’Open d’Australie se dispute en dernier et sur gazon :

Année Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1986 1er tour (1/64) Drapeau : Suède Mikael Pernfors - - Épreuve non disputée

L’Open d’Australie se déroule en premier (à partir de 1987) et sur dur (à partir de 1988) :

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1987 - 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche Horst Skoff - -
1988 - - - -
1989 2e tour (1/32) Drapeau : Australie Darren Cahill 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Derrick Rostagno - 2e tour (1/32) Drapeau : Israël Amos Mansdorf
1990 3e tour (1/16) Drapeau : République fédérale d'Allemagne Boris Becker 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Johan Anderson 2e tour (1/32) Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Goran Ivanišević 1er tour (1/64) Drapeau : URSS Andrei Chesnokov
1991 - 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne Francisco Clavet - -
1992 2e tour (1/32) Drapeau : Argentine Martín Jaite 1er tour (1/64) Drapeau : Italie Gianluca Pozzi 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Bryan Shelton 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Michael Stich
1993 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Jonathan Stark 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Jeff Tarango 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Richard Matuszewski 1er tour (1/64) Drapeau : Suède Stefan Edberg
1994 2e tour (1/32) Drapeau : Suède Mats Wilander 4e tour (1/8) Drapeau : États-Unis Jim Courier 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Aaron Krickstein 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Michael Stich
1995 4e tour (1/8) Drapeau : États-Unis Michael Chang 1er tour (1/64) Drapeau : Belgique Johan Van Herck 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni Greg Rusedski 1er tour (1/64) Drapeau : Italie Renzo Furlan
1996 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Ben Ellwood 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Richard Fromberg - -
1997 - 2e tour (1/32) Drapeau : Australie Mark Philippoussis - -
1998 - 2e tour (1/32) - -

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1987 - 1er tour (1/32) - -
1988 - 2e tour (1/16) - -
1989 1er tour (1/32) 1er tour (1/32) - 1er tour (1/32)
1990 2e tour (1/16) 2e tour (1/16) - 2e tour (1/16)
1991 - 1er tour (1/32) - -
1992 - 2e tour (1/16) - -
1993 - 1er tour (1/32) 3e tour (1/8) 1er tour (1/32)
1994 1er tour (1/32) 1er tour (1/32) 2e tour (1/16) 1er tour (1/32)
1995 1er tour (1/32) 1er tour (1/32) 3e tour (1/8) 1er tour (1/32)
1996 2e tour (1/16) 2e tour (1/16) - 3e tour (1/8)
1997 - 3e tour (1/8)
Drapeau : France Fabrice Santoro
Drapeau : Argentine Lucas Arnold
Drapeau : Argentine Daniel Orsanic
1er tour (1/32)
Drapeau : France Guillaume Raoux
Drapeau : Afrique du Sud Brent Haygarth
Drapeau : États-Unis Greg Van Emburgh
1er tour (1/32)
Drapeau : France Fabrice Santoro
Drapeau : Espagne Alberto Berasategui
Drapeau : Mexique David Roditi
1998 3e tour (1/8) 1er tour (1/32) - 3e tour (1/8)
1999 3e tour (1/8) 2e tour (1/16) Demi-finale -
2000 1er tour (1/32) 1er tour (1/32) 3e tour (1/8) 2e tour (1/16)

Classement ATP[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

  • 1984 : no 496
  • 1985 : no 558
  • 1986 : no 177
  • 1987 : no 298
  • 1988 : no 129
  • 1989 : no 111
  • 1990 : no 152
  • 1991 : no 39
  • 1992 : no 76
  • 1993 : no 83
  • 1994 : no 49
  • 1995 : no 98
  • 1996 : no 218
  • 1997 : no 143
  • 1998 : no 186
  • 1999 : no 595

En double[modifier | modifier le code]

  • 1986 : no 436
  • 1987 : no 514
  • 1988 : no 227
  • 1989 : no 127
  • 1990 : no 166
  • 1991 : no 121
  • 1992 : no 154
  • 1993 : no 90
  • 1994 : no 20
  • 1995 : no 52
  • 1996 : no 91
  • 1997 : no 37
  • 1998 : no 12
  • 1999 : no 16
  • 2000 : no 107

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]