Robert Carlyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Carlyle

Description de cette image, également commentée ci-après

Robert Carlyle Stargate Universe 2009.

Surnom Bobby
Naissance (53 ans)
Glasgow, Écosse, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Profession Acteur
Films notables Trainspotting
The Full Monty
Le 51e État
28 semaines plus tard
007 - Le monde ne suffit pas
Séries notables Hamish Macbeth (en)
Stargate Universe
Once Upon a Time

Robert Carlyle est un acteur écossais né le à Glasgow (Écosse). Il est connu pour la variété de ses rôles dans des films comme Trainspotting, The Full Monty, Le monde ne suffit pas, Les cendres d'Angela, Le 51e état, et 28 semaines plus tard. En plus de son travail au cinéma, il est également connu pour sa participation aux séries télévisées Hamish Macbeth (en), The Last Enemy, Stargate Universe et Once Upon a Time.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlyle est né dans le quartier pauvre de Maryhill à Glasgow. Il est le fils d'Elizabeth, employée de compagnie de bus, et de Joseph Carlyle, peintre décorateur dans le bâtiment[1],[2]. Alors âgé de 4 ans, sa mère l'abandonne lui et son père. Il a été élevé seul par ce dernier [3],[4]. Ensemble, ils vécurent une vie de bohème, allant de squats en squats. Il quitta l'école à 16 ans sans aucun diplôme ni aucune qualification. Il enchaina les petits boulots et travailla sur les chantiers de son père comme peintre et décorateur. Cependant, il continua son éducation en suivant des cours du soir au Cardonald College à Glasgow[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir été captivé par la lecture de la pièce d'Arthur Miller, Les Sorcières de Salem (titre original anglais The Crucible[6]) qu'il reçoit en cadeau à 19 ans, Carlyle commence à s'intéresser au théâtre et rejoint une petite troupe associative à Glasgow. Puis la vie y devenant de plus en plus précaire, son père et lui décident de déménager à Londres où Carlyle intégra la Royal Scottish Academy of Music and Drama. En 1991, il fonde avec Alexander Morton la compagnie de théâtre Rain Dog Theatre Company (en), pour laquelle il a mis en scène des pièces telles que Wasted, Vol au-dessus d'un nid de coucou, Conquest of the South Pole et Macbeth.

Robert Carlyle fait ses débuts au cinéma en 1990 dans Silent Scream de David Haymansous, mais c'est dans Riff Raff, sous la direction de Ken Loach, qu'il obtient pour la première fois un premier rôle consistant. Carlyle y incarne Stevie, un jeune Écossais sans le sou, tout juste sorti de prison qui trouve un emploi d'ouvrier au noir dans l'Angleterre des années Thatcher. Ken Loach, pour qui l’authenticité dans ses films est primordiale, explique la raison pour laquelle il a choisi Robert Carlyle. Le réalisateur, à la recherche d'un jeune talent, décide de donner sa chance au jeune Carlyle, car celui-ci semble très prometteur, mais aussi et surtout, parce qu'il possédait de surcroit une véritable expérience en tant qu'ouvrier peintre-décorateur. Avec Ken Loach, Robert Carlyle trouve son mentor.

En 1994, il interprète l'amant homosexuel du Père Greg dans le film Prêtre d'Antonia Bird. Cette même année, sa performance, « d'une pure intensité », dans le rôle du meurtrier Albert « Albie » Kinsella dans un épisode de la série Cracker lui vaut les acclamations du public[7]. Peu de temps après cette apparition, il décroche le rôle d'un policier écossais des Highlands Hamish Macbeth dans la série du même nom diffusée, produite par la BBC écossaise. La série a duré trois saisons de 1995 à 1997. Entre temps, il tournera de nouveau avec Ken Loach dans Carla's Song en 1996.

Mais c’est grâce à sa participation dans d’importants films britanniques de la fin des années 1990 qu’il acquiert une réputation mondiale. Notamment grâce à son rôle remarqué de Francis "Begbie" dans Trainspotting, ou encore celui de Gaz, le leader d'un groupe de chippendale dans The Full Monty, pour lequel ce dernier gagne un BAFTA Award en tant que Meilleur acteur dans un rôle principal. Il a également joué avec Ray Winstone (qu'il retrouvera en 2000 dans Jimmy Grimble, dans le film d'Antonia Bird Face en 1997, puis interpète Malachy McCourt (le père désabusé de l'auteur Frank McCourt) dans Les Cendres d'Angela l'adaptation cinématographique du premier mémoire de McCourt. Il apparaît dès lors de plus en plus dans de grosses productions. En 1999, il rejoint le prestigieux casting du James Bond Le monde ne suffit pas, au côté de Sophie Marceau et Pierce Brosnan en y interprétant l'inquiétant Renard. Il se fait ensuite diriger dans La Plage par son ami Danny Boyle au côté de Leonardo DiCaprio, avant de retrouver pour la quatrième fois la réalisatrice Antonia Bird dans Vorace où il interprète un soldat cannibale.

En 2002, Carlyle apparait dans le clip de la chanson Little By Little du groupe Oasis. En 2003, il joue Adolf Hitler dans le téléfilm canado-américain Hitler : La Naissance du mal. En 2006, il interprète le vilain Durza dans Eragon. En 2007, Carlyle joue l'un des rôles principaux du film 28 semaines plus tard, sous la houlette de l'espagnol Juan Carlos Fresnadillo et produit par Danny Boyle (réalisateur de l'opus précédent 28 jours plus tard). Il joue également en 2007 le rôle principal de la mini-série d'anticipation Flood, et le Père Joseph Macavoy, ecclésiastique alcoolique, dans le film The Tournament.

En décembre 2008, Carlyle apparaît dans 24: Redemption, téléfilm qui sert de transition entre deux saisons de la série 24 heures chrono, retrouvant Kiefer Sutherland sept ans après Chungkai, le camp des survivants.

Puis, en décembre 2008, il a été choisi pour devenir l'acteur principal de la troisième série de la franchise Stargate, Stargate Universe, où il interprète le rôle du Docteur Nicholas Rush durant deux saisons de 2009 à 2010.

En 2009, dans un spot publicitaire de plus de 6 minutes pour la marque de whisky Johnnie Walker, intitulé « The man who walked around the world – A True Story », Robert Carlyle raconte en une seule et même prise la véritable histoire du Whisky Johnnie Walker (de la production familiale jusqu'à l’ascension "mondiale" de l'entreprise multinationale).

En 2010, il prêta sa voix pour la première fois dans un jeu vidéo puisqu'il incarne Gabriel Belmont dans Castlevania: Lords of Shadow aux côtés d'autres acteurs britanniques comme Patrick Stewart ou encore Natascha McElhone.

Il connait actuellement une véritable popularité grâce à la série Once Upon A Time où il fait une double interprétation du personnage de Rumpelstiltskin, personnage démoniaque intriguant dans un univers féerique, et de M. Gold, son alter ego dans le monde réel.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Affectionnant le genre dramatique, Carlyle est connu pour son engagement à vouloir rendre ses rôles authentiques. Il a de ce fait souvent modifié son mode de vie et son apparence physique afin de mieux comprendre un personnage. Avant de jouer un sans-abri dans le film d'Antonia Bird Safe, il est allé vivre l'expérience de la rue à Waterloo district de Londres, où le film a été tourné. Pour son rôle de chauffeur de bus dans le film de Ken Loach Carla's Song, il a passé la licence PSV (un permis de conduire pour le transport de passagers) à Glasgow auprès de la compagnie de bus Leyland Atlantean[8]. Pour son rôle d'entraîneur de foot et ancienne gloire du club de Manchester City dans Jimmy Grimble, il s'est longuement entretenu avec un joueur de football qui lui a prodigué les conseils nécessaires pour être le plus crédible possible.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Carlyle est marié à Anastasia Shirley, maquilleuse qu'il rencontre en 1996 pendant le tournage de la série Cracker[9]. Ensemble, ils ont eu trois enfants : Ava (née en 2002), Harvey (né en 2004), et Pearce Joseph (né en 2006). La famille vit à Glasgow.

Robert Carlyle a été élevé, en janvier 1999, à l'Ordre de l'Empire Britannique.

L'acteur est le mécène de School For Life en Roumanie[10], association qui s'occupe de l’éducation des enfants et jeunes adultes ayant grandi dans des hôpitaux psychiatriques.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films
Année Titre Rôle Réalisateur Notes
1990 Silent Scream Big Woodsy David Hayman
Riff-Raff Steve Ken Loach
1993 Tender Blue Eyes Richard Fascetti Lasse Braun
Les Mille et une vies d'Hector (Being Human) Prehistoric Shaman Bill Forsyth
Safe Nosty Antonia Bird
1994 Prêtre (Priest) Graham Antonia Bird
Marooned Peter Jonas Grimås
1995 Go now Nick Cameron Michael Winterbottom
1996 Trainspotting Francis "Franco" Begbie Danny Boyle Second rôle
Carla's Song George Lennox Ken Loach Rôle principal
1997 Full Monty : Le Grand Jeu Gary "Gaz" Schofield Peter Cattaneo Rôle principal
Face Ray Antonia Bird
1999 Guns 1748 (Plunkett & Macleane) Will Plunkett Jake Scott Rôle principal
Vorace (Ravenous) Col. Ives / F.W. Colqhoun Antonia Bird Rôle principal
Le monde ne suffit pas (The World Is Not Enough) Renard / Victor Zokas Michael Apted Second rôle
Les Cendres d'Angela (Angela's Ashes) Malachy McCourt Alan Parker
2000 La Plage (The Beach) Daffy Danny Boyle Second rôle
Jimmy Grimble (There's Only One Jimmy Grimble) Eric Wirral John Hay
2001 Chungkai, le camp des survivants (To End All Wars) Major Ian Campbell David L. Cunningham
Le 51e État (The 51st State) Felix DeSouza Ronny Yu Rôle principal
2002 Once Upon a Time in the Midlands Jimmy Shane Meadows
Black and White David O'Sullivan Craig Lahiff
2003 Hitler : La Naissance du mal Adolf Hitler Christian Duguay Rôle principal
2004 Dead Fish Danny Devine Charley Stadler
2005 The Mighty Celt O Pearse Elliott Rôle principal
Marilyn Hotchkiss' Ballroom Dancing and Charm School Frank Keane Randall Miller
2006 Eragon Durza Stefen Fangmeier Second rôle
Born equal Robert Dominic Savage
2007 28 Semaines plus tard Don Harris Juan Carlos Fresnadillo Rôle principal
2008 I Know You Know Charlie Justin Kerrigan
Stone of Destiny John MacCormick Charles Martin Smith
Summer Shaun Kenneth Glenaan
2009 The Tournament Joseph Macavoy Scott Mann Rôle principal
2012 California Solo Lachlan MacAldonich Marshall Lewy Rôle principal

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Robert Carlyle Biography », FilmReference (consulté en 2008-12-30)
  2. (en) « Born Equal: Robert Carlyle », BBC Press Office, BBC,‎ 2006-11-15 (consulté en 2008-12-30)
  3. (en) Brian Pendreigh, « Father's death causes Carlyle to quit movie », Scotsman.com News,‎ 2006-01-29 (consulté en 2008-12-30)
  4. (en) Andrew Smith, « Method man », The Guardian,‎ 1999-03-28 (consulté en 2008-12-30)
  5. (en) Stephen Armstrong, « On the Move: Robert Carlyle », Timesonline,‎ 2007-05-20 (consulté en 2009-04-05)
  6. Le creuset en français
  7. [1]
  8. (en) Stephen Armstrong, « On the Move: Robert Carlyle », Times Online,‎ 20 May 2007 (consulté en 2008-12-30)
  9. http://jamesbond007.net/hmtl/renard.html
  10. (en) « School For Life Romania » (consulté en 2008-12-30)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]