The Rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Rose.

The Rose

Description de l'image  Rose Macro.jpg.
Réalisation Mark Rydell
Scénario Bill Kerby
Bo Goldman
Acteurs principaux
Genre Drame
Sortie 1979
Durée 2h09

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Rose est un film américain de Mark Rydell sorti en 1979.

Le film décrit le destin tragique d'une chanteuse de rock, prisonnière de l’alcool et subissant la pression de la célébrité et des tournées. Épuisée par ce train de vie, elle choisit de donner un dernier concert dans sa ville natale, mais ne pourra pas l'achever. Le rôle principal est tenu par Bette Midler.

Évolutions du scénario[modifier | modifier le code]

Écrit en 1973 par Bill Kerby, Bo Goldman et Michael Cimino (non crédité au générique)[réf. nécessaire], le premier scénario était un biopic sur la chanteuse américaine Janis Joplin, au point que le projet s’intitulait The Pearl, quasiment le titre de son album posthume, sorti début 1971. Bette Midler le refuse alors en demandant qu’on enlève la quasi-totalité des références à Janis, pour ne garder que le personnage d’une chanteuse de rock’n’roll. Comme Mark Rydell la voulait comme actrice, il dut entièrement réécrire le scénario, avec Bo Goldman[1].

Début 1978, cinq ans après la première version, Bette Midler finit par accepter le rôle, le film ayant, de plus, un nouveau titre[1]. Contrairement au matraquage de la campagne de promotion, il ne s’agit donc pas du tout d’une adaptation de la vie de Janis Joplin.

Le film a été nommé quatre fois aux Oscars dans les catégories meilleur acteur dans un second rôle, meilleure actrice, meilleur montage et meilleur son. Bette Midler, dont c’est le premier grand rôle au cinéma, a obtenu deux Golden Globes, ceux de meilleure actrice dans un film musical ou une comédie et de meilleur espoir féminin.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action se déroule en 1969 et The Rose, une star du rock, est épuisée par la vie qu'elle mène. Elle fait donc part à son manager de son souhait de prendre une année sabbatique après un ultime concert donné dans sa ville natale en Floride. Plus intéressé par le profit que par la santé de la chanteuse, il l'en dissuade, mais Rose pense avoir rencontré l'amour en la personne de Houston Dyer et s'obstine. Le jour du concert, le plus important de sa carrière, elle choisit la scène plutôt que l'amour.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution principale[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

L'album The Rose tiré du film a été produit par Paul A. Rothchild, le producteur du dernier album de Janis Joplin, Pearl.

Le tournage des principales scènes de concert a eu lieu le 23 juin 1978 au Wiltern Theater à Los Angeles. Lors de ce concert filmé à l'aide de neuf caméras couvrant différents angles[2], d'autres titres ont également été interprétés par Bette Midler tels que Spanish Harlem ou River Deep, Mountain High mais ils n'ont pas été intégrés à la version finale du film, ni de l'album :

  1. Whose Side Are You On (Kenny Hopkins, Charley Williams) 3:58
  2. Midnight In Memphis (Tony Johnson) 3:23
  3. Concert monologue 2:42
  4. When a Man Loves a Woman (Calvin Lewis, Andrew Wright) 4:42
  5. Sold My Soul To Rock 'N' Roll (Gene Pistilli) 3:23
  6. Keep On Rockin' (Sam Hagar, John Carter) 3:02
  7. Love Me With A Feeling (Hudson Whittaker) 3:38
  8. Camellia (Stephen Hunter) 2:42
  9. Homecoming monologue 1:22
  10. Stay With Me (Jerry Ragaovy, George Weiss) 5:00
  11. Let Me Call You Sweetheart (Beth Slater Whitson, Leo Friedman) 1:30
  12. The Rose (Amanda McBroom) 3:40

La chanson-titre, composée par Amanda McBroom, n’apparaît qu’à la fin du film pendant le générique. Bette Midler, avec ce single, a été classée troisième au hit-parade américain et a obtenu un disque d'or en 1980.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Les travestis apparaissant dans le film et imitant Barbra Streisand, Diana Ross ou Bette Midler elle-même, ne sont pas des acteurs mais de vrais travestis évoluant sur la scène new-yorkaise[2].
  • Mark Rydell et Bette Midler referont équipe en 1991 avec For the boys. Elle a une fois de plus été nommée aux oscars dans la catégorie meilleure actrice et a obtenu le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mark Bego, Bette Midler : Outrageously Divine, Signet-New American Library, 1987, p. 116. ISBN 0-451-14814-2
  2. a et b Commentaires audio du réalisateur sur le DVD édité en 2003.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]