Majestic 12

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M12.

L'expression Majestic 12 provient de la contraction de Majic Eyes Only signifiant Top Secret , aussi connu sous les noms de Majestic Trust, M12, MJ 12, MAJI ou MJ XII, serait le nom de code d'un groupe secret formé de scientifiques, de chefs militaires et de chefs de différents gouvernements, formé en 1947 sous l'ordre du Président des États-Unis Harry S. Truman.

Leur objectif serait d'étudier les indices d'activité extraterrestre et l'éventuelle présence d'OVNI au sein de notre monde, notamment après l'affaire de Roswell au Nouveau-Mexique, où un engin extraterrestre se serait écrasé en juillet 1947. L'existence même de ce groupe, sujette à caution, est pourtant présentée comme un élément de preuve décisif par les partisans de la théorie du complot, tandis que les sceptiques y voient plutôt une expression du syndrome du vrai croyant.

Controverse[modifier | modifier le code]

En 1988, deux services du FBI ont reçu des versions similaires d'un mémo intitulé « Opération Majestic-12 » qui prétendait être un document secret du gouvernement des États-Unis. La note de service semblait être un briefing pour le nouveau président Eisenhower concernant un comité secret créé pour exploiter la récupération d'un aéronef extraterrestre et pour cacher son existence au public. Une enquête de l'US Air Force a déterminé que le document était un faux[1]. Certains adeptes de la théorie du complot pensent toutefois qu'il s'agit d'une conspiration du silence.

Certains documents sont disponibles sur le site du FBI, mais beaucoup de phrases ont été noircies[2].

Majestic 12 dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dark Skies : L'Impossible Vérité, série américaine de science-fiction créée en 1996 et diffusée sur NBC présente les Majestic 12 comme une organisation luttant contre une menace extra-terrestre.
  • Le jeu vidéo Deus Ex met en scène les Majestic 12 comme une forme de société secrète dominant le monde.
  • Dans l'épisode Le Complot de la série X-Files, l'employé du Ministère de la Défense Michael Kritschgau révèle à Mulder que celui-ci est victime d'une vaste manipulation des militaires visant à maintenir une menace perpétuelle contre les États-Unis. Le but étant selon Kritschgau de maintenir l'économie américaine à flot. Michael Kritschgau évoque notamment le Projet Majestic, et un document portant le titre « Opération Majectic 12 » peut être aperçu à l'écran.
  • Le livre d'Erik L'Homme Phaenomen II, plus près du secret, publié chez Gallimard en 2007, le MJ12 cherche à capturer les héros du roman, quatre adolescents dotés de pouvoirs surnaturels.
  • Dans la série des jeux vidéo Destroy All Humans! (THQ, Pandemic Studios), il est fait mention d'une organisation nommée Majestic dont les agents sont des « hommes en noir », visant à contrôler la menace alien. L'organisation serait dirigée par une femme.
  • Dans le mode zombie du jeu vidéo Call of Duty: Black Ops les Majestic 12 auraient travaillé sur des vestiges d'une technologie avancée utilisée par les Allemands.
  • L'auteur français de science-fiction Jimmy Guieu, dans son livre Nos Maîtres les Extraterrestres (1992)[3],[4], explique la part que prendrait les Majestic 12 dans la marche de notre monde.
  • Le jeu de rôle Delta Green, supplément indépendant du jeu de rôle L'Appel de Cthulhu présente Majestic 12 comme l'organisation chargée de la gestion des rapports avec les extra-terrestres présents sur Terre.
  • Le groupe de Stoner rock Clutch y fait référence dans Animal Farm présente sur l'album éponyme du groupe sorti en 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Milton William Cooper, Le gouvernement secret, l'origine, l'identité et le but de MJ-12, éd. Louise Courteau, 1989.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]