Stoner rock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stoner Rock

Origines stylistiques Heavy metal
Rock psychédélique
Blues rock
Acid rock
Doom metal
Punk hardcore
Origines culturelles Début des années 1990
Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Instruments typiques Guitare (Utilisation souvent de fuzz, phaser, flanger etc)
Guitare basse
Batterie
Popularité Succès régional aux débuts des années 1990, et succès global dans les années 2000
Scènes régionales Californie Californie

Genres dérivés

Stoner metal

Genres associés

Doom metal
Grunge
Sludge metal

Le stoner rock ou stoner metal[1] est un style de rock et de metal se caractérisant par des rythmiques hypnotiques, simples et répétitives, une basse très lourde[2], un chant mélodique, et une production « rétro »[3]. Il combine des éléments de heavy metal[4],[5], rock psychédélique, blues rock, acid rock et doom metal. Le Stoner a émergé et est devenu très populaire au cours des années 1990 avec les groupes Kyuss[6] et Sleep[7].

On peut citer comme influences Hawkwind ou encore UFO (1re époque). Le nom (stoner rock, ou rock défoncé) provient de l'aspect répétitif de cette musique, très associée à l'état "stone" dû à la prise de diverses drogues. Il est généralement récusé par les musiciens eux mêmes qui lui préfèrent ceux de "doom metal", "space rock", "retro rock", et surtout, dans le mouvance Josh Homme (QOTSA, The Desert Sessions, Kyuss, MOR, Eagles of Death Metal) : "desert rock".[réf. souhaitée]

Histoire[modifier | modifier le code]

Très influencé par Black Sabbath et une imagerie mêlant comic-books, films d'horreur de série Z et références aux Ovni et à la science-fiction, le stoner rock se développe en Angleterre au début des années 1990 avec des groupes tels qu'Electric Wizard. Aux États-Unis, sur la côte Ouest et plus particulièrement en Californie un groupe émerge : Kyuss. Le stoner rock, qu'on appelle aussi Desert rock, y subit d'autres influences que Black Sabbath comme le rock sudiste, le rock alternatif de la région de Seattle (Melvins, Nirvana…) ou encore le doom metal des années 1980 (The Obsessed, Trouble). Sur la côte Est, un groupe émerge également : Monster Magnet, plus influencé par les groupes de hard rock du début des années 1970 (Grand Funk Railroad, Blue Cheer).

Quoi qu'il en soit, toutes ces tendances semblent viser à un retour aux sources du hard rock et du heavy metal, ces groupes n'hésitant pas à reprendre sur leurs albums des classiques de la fin des années 1960, début des années 1970 afin d'encore mieux affirmer leur héritage et retrouver des sensations plus « seventies » et moins ultimes, simplifiant et redynamisant, avec des éléments bluesy et très lourds comme c'est le cas pour Molly Hatchet ou les premiers ZZ Top, un hard rock/heavy metal devenu plein de poncifs dans les années 1980.

Héritage[modifier | modifier le code]

Parmi les reprises de classiques, on peut citer :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Stoner age: Priestess marries metal and melody - The Buffalo News », Buffalo News (consulté le 27 July 2010)
  2. (en) Garry Sharpe-Young, « MusicMight – Kyuss biography », MusicMight (consulté le 2007-12-10) : « [Kyuss] almost single handed invented the phrase ‘Stoner Rock’. They achieved this by tuning way down and summoning up a subterranean, organic sound… »
  3. (en) « Stoner Metal », Allmusic (consulté le 2009-05-22) : « Stoner metal could be campy and self-aware, messily evocative, or unabashedly retro. »
  4. (en) Steve Huey, « allmusic (((Master of Reality > Overview))) », Allmusic (consulté le 27 July 2010)
  5. (en) Iain Ellis, Rebels Wit Attitude: Subversive Rock Humorists, Soft Skull Press,‎ 2008 (ISBN 1-59376-206-2, lire en ligne), p. 258
  6. (en) Eduardo Rivadavia, « Kyuss biography », Allmusic (consulté le 2007-12-10) : « …they are widely acknowledged as pioneers of the booming stoner rock scene of the 1990s… »
  7. (en) Eduardo Rivadavia, « Sleep biography », Allmusic (consulté le 2008-07-21)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :