Incident de Rendlesham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emplacement de l'incident

L'incident de Rendlesham se déroula dans le sud de l'Angleterre les nuits du 26 et 28 décembre 1980. Un détachement de militaires américains prétendit avoir observé dans les alentours de la base de Bentwaters différents phénomènes inexpliqués. Selon l'enquêtrice Jenny Randles, « on peut raisonnablement affirmer qu'aucun aéronef non terrestre n'a été vu dans la Forêt de Rendlesham (...) et que la principale cause des événements est une série de mauvaises interprétations de choses de tous les jours vues dans des circonstances inhabituelles »[1],[2]. Kevin Condé a avoué avoir été à l'origine du canular.

Le témoignage du Colonel Halt[modifier | modifier le code]

La description qui suit est basée sur la transcription audio faite par le Colonel Halt[3] ainsi que sur son memo. Après les aveux de canular faits par Kevin Condé, certains ufologues parlent de cover-up fait par les autorités américaines et brittaniques.

27 décembre 1980

Tôt dans la matinée du 27 décembre 1980, deux patrouilleurs du service de sécurité virent des lumières inhabituelles à l'extérieur de la porte arrière de la base aérienne de Woodbridge[4]. Pensant à un crash d'avion, les soldats contactent la tour de contrôle de la base qui leur répond qu'aucun vol n'était en cours. En pénétrant dans la forêt, le colonel Halt accompagné des deux soldats remarquent l'état de panique des animaux, par leurs cris particulièrement fort.
S'approchant de la source lumineuse, le colonel Halt décrit un objet d'apparence métallique et de forme triangulaire illuminant la forêt d'une lumière blanche[4]. L'objet avait, selon lui une lumière rouge pulsante sur le dessus et une rangée de lumières bleues en dessous[4]

28 décembre 1980

Selon le memo du colonel Halt,un soldat équipé d'un compteur Geiger aurait relevé le lendemain une radioactivité de 0,1 miliroentgen[4]. Halt raconte que l'objet donna l'impression de jeter des particules lumineuses et de se séparer en 5 objets avant de disparaître[4]. L'objet fut, selon lui, visible 2 à 3 heures et émit de temps à autres un rayon lumineux[4].

Les suites de l'affaire[modifier | modifier le code]

  • Le colonel Halt a contacté immédiatement la défense aérienne qui confirma par deux fois n'avoir aucun écho radar dans la zone.
  • Les films-photo parurent voilés et ne purent être exploités.
  • Le colonel Halt déposa un mémo sur cette observation auprès du ministère de la défense britannique le 13 janvier 1981.
  • Aucun autre témoignage visuel ou écho radar ne vint corroborer le témoignage du colonel Halt.

La théorie du phare d'Orford Ness[modifier | modifier le code]

Le phare d'Orford Ness vu du sud-ouest.

Certains experts avancèrent la théorie que le colonel Halt et ses hommes avaient simplement vu des jeux de lumières dus au faisceau du phare d'Orford Ness situé à quelques kilomètres.

Réactions officielles[modifier | modifier le code]

  • L'US Army n'engagea aucune enquête sur cette affaire et répondit aux différents interlocuteurs que l'armée américaine avait cessé d'enquêter sur le phénomène OVNI depuis la clôture du projet Blue Book en 1969.
  • Le ministère de la défense brittanique avait dans un premier temps mis les documents concernant "Rendlesham" en ligne avant de les archiver[5]

Les aveux du canular[modifier | modifier le code]

La Plymouth Volaré sedan de 1977 dont la version "patrouille de police" fut à l'origine du canular

La BBC révéla, 20 ans après les événements, que le garde de sécurité Kevin Condé a avoué avoir, avec un collègue, fait une blague aux autres membres du service de sécurité. Il expliqua qu'il ne s'agissait pas d'un ovni mais d'une Plymouth Volare 1979 dont les feux de patrouille ont illuminé les bois, et qu'il utilisa son haut-parleur, rendant les animaux "agités".[6],[7],[8].

Arguments ufologiques[modifier | modifier le code]

  • Les états de service du colonel Halt permettent d'éliminer la thèse d'un canular ou d'une affabulation de sa part.
  • Les aveux de canular de Kevin Condé sont considérés comme un cas de cover-up par certains ufologues.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Whilst some puzzles remains, we can probabky say that no unearthy craft were seen in Rendlesham Forest. We can also argue with confidence that the main focus of the events was serie of misperceptions of every day things encountered in less than everyday circumstances
  2. Tim Printy, « The AN/PDR-27 SUNlite, vol. 2. no.6 p.10 », Tim Printy Comcast user page (consulté le 2010-11-02)
  3. enregistrement audio réalisé par le Colonel Charles Halt durant l'observation (17 minutes)|Rendelsham.ogg
  4. a, b, c, d, e et f memo du colonel Halt
  5. « Unidentified Flying Objects (UFO) Rendlesham Forest Incident 1980 », MOD.uk, Ministry of Defence (consulté le 2007-04-17)
  6. BBC, « UFO lights were 'a prank' », BBC News,‎ 2003-06-30 (lire en ligne)
  7. « Rendlesham – UFO hoax », BBC (consulté le 2007-04-17)
  8. « UFO sighted at Rendlesham », BBC (consulté le 2007-04-17)