Jimmy Guieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jimmy Guieu

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jimmy Guieu en 1975

Nom de naissance Henri-René Guieu
Autres noms Jimmy G. Quint (alias utilisé quand il écrivait avec Georges Pierquin), Claude Rostaing, Dominique Verseau, Claude Vauzière
Activités écrivain, essayiste
Naissance 19 mars 1926
Aix-en-Provence
Décès 2 janvier 2000 (à 73 ans)
La Chaussée-d'Ivry
Langue d'écriture français
Genres roman de science-fiction, ufologie, roman policier

Jimmy Guieu (pseudonyme littéraire de Henri-René Guieu), né le 19 mars 1926 à Aix-en-Provence, mort le 2 janvier 2000 [1] est un écrivain de science-fiction, essayiste ufologue et homme de radio français. Il a publié notamment au Fleuve noir et a écrit des romans d'espionnage (sous le nom de Jimmy G. Quint), des romans policiers (sous le nom de Claude Rostaing), des romans érotiques (sous le nom de Dominique Verseau), ou encore Claude Vauzière. Il a aussi collaboré avec Philippe Randa et surtout Roland C. Wagner ("Richard Wolfram")[réf. nécessaire]. Il a aussi bénéficié des couvertures légendaires de Brantonne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jimmy Guieu rédige son premier roman dès l'âge de 25 ans pour les éditions du Fleuve noir. Le Pionnier de l'atome (1951), très inspiré par l'alchimie, est le numéro 5 de la fameuse collection « Anticipation », qui a compté deux mille et un titres, tous auteurs confondus. Jusqu'en 1984, il publie quatre-vingt-deux romans dans cette collection, dont il reste un des auteurs phares.

Durant l'Occupation, Jimmy Guieu se signale par des actes de résistance dans le maquis de Dompierre-sur-Yon (Vendée, maquis SR-1). Cette notion de résistance, qu'elle soit contre les totalitarismes, les mafias ou les extra-terrestres, est omniprésente dans son œuvre.

Dans les années 1950, il devient l'un des pionniers de l'ufologie française avec Aimé Michel. Ses deux ouvrages documentaires, Les Soucoupes Volantes viennent d'un autre monde (1954) et Black-Out sur les Soucoupes Volantes (1956) sont considérés comme des classiques du genre. Le premier sera traduit en Angleterre, en Espagne et en Roumanie.

Entre 1960 et 1965, Jimmy Guieu publie aussi quatre romans pour adolescents chez Marabout Junior sous le nom de Claude Vauzière[2]et dans les années 1960, 1970 et 1980, soixante-trois de ses romans seront adaptés en BDs chez Artima.

Avec son vieil ami Georges Pierquin, futur auteur de la série des « Anti-gangs », Jimmy Guieu co-signe des romans dans la collection « Espionnage » de Fleuve Noir, puis aux Presses Noires. Ces ouvrages, signés du pseudonyme Jimmy G. Quint, décrivent les aventures de deux agents des services secrets français : Serge Gallard et Roger Quilici.

De 1977 à 1984, au rythme d'un ou deux par an, dix de ses livres seront réédités dans la collection « Super luxe - lendemains retrouvés ».

En 1980, il co-fonde avec Roger-Luc Mary et d'autres personnes l'association I.M.S.A. (Institut Mondial des Sciences Avancées)[3]. A cette époque Jimmy Guieu se rapproche de l'ufologie américaine représentée par John Lear et surtout William Milton Cooper en reprenant la thématique conspirationniste, notamment dans les ouvrages E.B.E, puis Nos maîtres les extra-terrestres et enfin le manuscrit inabouti de Terre ta civilisation fout le camp.

Il anime une chronique radio sur RMC Marseille « As-tu vu les soucoupes ? », séquence de 11 minutes dans l'émission « Zig zag » produit par Fernand Pelatan[4].

Depuis 1979, Plon puis les Presses de la Cité – et aujourd'hui Vaugirard devenu Vauvenargues – rééditent l'intégralité de son œuvre dans la collection « SF Jimmy Guieu ». De 1987 à 1990, il publie dix inédits aux Presses de la Cité mettant en scène Gilles Novak regroupés sous le titre d'une série : Les Chevaliers de Lumière. En 1990 et 1991, il publie deux gros « romans vérité » se faisant suite, EBE Alerte Rouge et EBE 2 : L'Entité Noire d'Andamooka.

À partir de 1992, Vaugirard publie en alternance avec les rééditions, des romans d'anticipation dont les héros Blade & Baker sont des businessmen du XXIVe siècle. Parallèlement, Guieu, invité régulièrement sur l'antenne de Radio Ici et Maintenant aborde le phénomène des OVNIs et des civilisations extra-terrestres, en particulier la thèse de la race dite des « Gris » ou « Petit-Gris ». Considéré par beaucoup d'ufologues et scientifiques comme un partisan de la théorie du complot, il dévoile par exemple la commission Trilatérale, le Groupe Bilderberg, et le Council on Foreign Relations dans sa vidéo Les gouvernants secrets 2 (1992), ainsi que les Illuminati dans Les gouvernants secrets 3 (1993).

Les productions de Jimmy Guieu ne se limitent pas à l'écriture. Entre 1991 et 1994, dans la collection « Les portes du futur » dont il est le créateur et le directeur, il édite une série de 14 documentaires en cassettes vidéo VHS. Si l'essentiel des sujets abordés concernent les extra-terrestres, certains thèmes mystérieux comme Rennes-le-Château ou les vortex sont aussi abordés avec l'appui de proches comme Guy Tarade. Ces documentaires sont pour Jimmy Guieu une tribune à partir de laquelle il critique violemment le GEPAN, le SEPRA, ou met en garde le spectateur contre des manœuvres de désinformation orchestrées à l'échelle planétaire par des puissances occultes.

Mort des suites d'un cancer généralisé, il laisse Terre, ta civilisation fout le camp, un dernier manuscrit de nature très « conspirationniste » toujours inédit. Un roman inédit, Chasse à l'antigravitation, a été édité dans la collection «Rivière Blanche» en 2008, dans Les Dossiers du Glaive.

D'après André Lecossois (interviewé en vidéo en 2004), qui l'a bien connu, son cancer aurait été induit par de l'uranium. Lecossois témoigne qu'après la mort de son ami, on aurait retrouvé dans le bureau personnel de Guieu, cachée sous le fauteuil de son bureau, une barre métallique qui d'après les analyses (confiée à une autre personne, amie de Jimmy Guieu, et scientifique), aurait été une barre d'uranium[5],[6].

Cependant, Lucia Guieu, la veuve de Jimmy Guieu, a démenti cette histoire de barre d'uranium qui ne serait qu'une pure affabulation d'André Lecossois.[réf. nécessaire]

Après sa mort, l'un de ses amis, Guy Tarade, a révélé dans une interview (enregistrement sonore) que Jimmy Guieu était franc-maçon [7] du rite de Memphis-Misraïm.

La collection « SF Jimmy Guieu » s'arrête à la fin de l'année 2003, les derniers numéros sont écrits par Arnaud Dalrune et Richard Wolfram (pseudonyme de Roland C. Wagner), auteur également des paroles d'une chanson hommage interprétée par le groupe Brain Damage : La Chanson de Jimmy et d'une nouvelle portant le même titre.

Passages dans les médias[modifier | modifier le code]

Il a également participé à plusieurs émissions dans le but de faire connaître son point de vue sur les OVNI.

Année date / Pays / Télévision ou radio / Nom de télévision ou radio / Émission / Commentaire

Dans Terre, ta civilisation fout le camp ! (page 144 à 147) il critique une émission à laquelle il a participé : Comme un lundi (présentée par Christophe Dechavanne) (émission diffusée le 05/02/1996), il y reproduit le courrier de mécontentement qu'il a adressé à Dechavanne le 12/02/1996[12]. Cette critique est fondée sur des documents concrets : le conducteur de l'émission, dont le contenu démontre effectivement qu'elle a été préparée par avance dans le but de discréditer les intervenants tels que Jimmy Guieu.

Postérité[modifier | modifier le code]

En 2010, dix ans après sa disparition, le centre de recherche OVNI parapsychologie et sciences (CROPS) a organisé une conférence d'hommage à Jimmy Guieu[13].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Documents[modifier | modifier le code]

Romans (liste exhaustive)[modifier | modifier le code]

Romans de SF :

  • Le Pionnier de l'atome (1952)
  • Au-delà de l'infini, Paris, Plon,‎ 1979 (1re éd. Edition Fleuve Noir 1952) (ISBN 225900511X, ISSN 0-242-3715)
  • L'Invasion de la Terre, Paris, Plon,‎ 1979 (1re éd. Édition Fleuve Noir 1952) (ISBN 2259005322)
  • Hantise sur le monde, Paris, Plon,‎ 1980 (1re éd. Édition Fleuve Noir 1953) (ISBN 2259005667)
  • L'Univers vivant, Paris, Plon,‎ 1980 (1re éd. Édition Fleuve Noir 1953) (ISBN 2259006035)
  • La dimension X (1953) (ISBN 9782744307683)
  • Nous les martiens (1954)
  • La spirale du temps (1954)
  • Le monde oublié (1954)
  • L'homme de l'espace (1954)
  • Opération Aphrodite (1955)
  • Commandos de l'espace (1955)
  • L'agonie du verre (1955)
  • Univers parallèles (1955)
  • Nos ancêtres de l'avenir (1956)
  • Les Monstres du néant, Paris, Plon,‎ 1979 (1re éd. Édition Fleuve Noir 1956) (ISBN 2-259-00513-6, ISSN 0-242-3715)
  • Prisonniers du passé (1956)
  • Les êtres de feu (1956)
  • La mort de la vie (1957)
  • Le règne des mutants (1957)
  • Créatures des neiges (1957)
  • Cité Noé 2 (1957)
  • Le rayon du cube (1958)
  • Convulsions solaires (1958)
  • Réseau dinosaure (1958)
  • La force sans visage (1958)
  • Expédition cosmique (1959)
  • Les cristaux de Capella (1959)
  • Piège dans l'espace (1959)
  • Chasseurs d'hommes (1960)
  • Les sphères de Rapa-Nui (1960)
  • L'ère des biocybs (1960)
  • Expérimental X-35 (1960)
  • Spoutnik VII a disparu (1960)
  • Planète en péril (1961)
  • La caverne du futur (1961)
  • La grande épouvante (1961)
  • L'invisible alliance (1961)
  • Trafic interstellaire (1961)
  • Le secret des Tshengz (1962)
  • Opération Ozma (1962)
  • L'âge noir de la Terre (1962)
  • Oniria (1962)
  • Echec aux Végans (1962)
  • Mission "T" (1963)
  • Les forbans de l'espace (1963)
  • Projet King (1963)
  • Les destructeurs (1963)
  • Les portes de Thulé (1964)
  • Le retour des Dieux (1967)
  • Les sept sceaux du cosmos (1968)
  • Joklun-n'ghar la maudite (1968)
  • La terreur invisible (1968)
  • Refuge cosmique (1968)
  • L'ordre vert (1969)
  • Traquenard sur Kenndor (1969)
  • Demain l'apocalypse (1969)
  • L'arche du temps (1970)
  • Le triangle de la mort (1970)
  • Plan catapulte (1970)
  • Les orgues de Satan (1971)
  • La voix qui venait d'ailleurs (1971)
  • Le grand mythe (1971)
  • La charnière du temps (1971)
  • Enjeu cosmique (1972)
  • Les maîtres de la galaxie (1972)
  • Les rescapés du néant (1972)
  • La mission effacée (1973)
  • Opération Neptune (1973)
  • Les germes du chaos (1973)
  • Les veilleurs de Poséïdon (1974)
  • L'exilé de Xantar (1974)
  • Le maître du temps (1974)
  • Manipulations psi (1974)
  • Les pièges de Koondra (1975)
  • Les fugitifs de Zwolna (1975)
  • Les Krolls de Vorlna (1975)
  • Le bouclier de Boongoha (1975)
  • La stase achronique (1976)
  • La colonie perdue (1976)
  • La lumière de Thot (1977)
  • Les légions de Bartzouk (1977)
  • Les yeux de l'épouvante (1978)
  • Hiéroush, la planète promise (1979)
  • La clé du mandala (1980)
  • Les fils du serpent (1984)
  • La force noire (1987)
  • Le pacte de Kannlor (1987)
  • La terreur venue du néant (1987)
  • Narkoum, finances rouges (1987)
  • Plan d'extermination (1988)
  • Réseau Alpha (1988)
  • L'héritage de Noé (1988)
  • Les sentiers invisibles (1989)
  • L'empire des ténèbres (1989)
  • Le piège du val maudit (1991)
  • Magie rouge (1992) (Adaptation d'un projet de scénario écrit en 1969)
  • Psiboy, l'enfant du cosmos (1996)
  • Un terrestre extra (1997)
  • E.B.E. Alerte rouge (1990)
  • E.B.E. 2 L'entité noire d'Andamooka (1991)

Dans le courant des années 2000, les éditions "Rivières blanches" publient quelques manuscrits de romans encore inédits : Les dossiers du glaive (2008) et Psycho-évolution Rh (2010)

Romans policiers / espionnage : (en collaboration avec Georges Pierquin, et sous le pseudonyme de Jimmy G. Quint)

  • Habanita n'y est pour rien (1952)
  • Prisonnières des sadiques (1954)
  • Destination cataclysme (1960)
  • Vengez ma trahison (1961)
  • Pouvoirs spéciaux (1961)
  • Vipères sous roche (1962)
  • Alerte zone 54 (1962)
  • Le repaire des maudits (1965)
  • Une garce nommée Bianca (1997)
  • Moscou, heure espace (1965)
  • Traquenard à l'OTAN (1966)
  • Plan Hérode 65 (1966)
  • Baroud à Bendor (1966)
  • Terreur à Ouranos (1967)
  • Les corruptibles (1967)
  • Rhapsodie en rouge (1967)
  • Ombres sur l'Ancerville (1967)

Œuvres érotiques : (sous le pseudonyme de Dominique Verseau)

  • Yolanda et les voluptés cosmiques (1971)
  • Yolanda et la planète aux supplices (1971)
  • Les esclaves de l'espace (1972)
  • L'univers érotique (1972)
  • Holocauste pour une momie (1990)
  • Des nymphes pour le diable (1991)

Vidéos de la collection « Les portes du futur »[modifier | modifier le code]

  • O.V.N.I. - E.B.E. - L'invasion a commencé (1991)
  • Les vies antérieures - Etapes vers la lumière (1991)
  • Les Cathares - Le message de Montségur (1992)
  • Rennes le Château 1 - Le grand mystère (1992)
  • Les lieux hantés - Au-delà ou autres dimensions ? (1992)
  • Les gouvernants secrets 1 - Nos visiteurs : les extraterrestres (1992)
  • Les gouvernants secrets 2 - Nos maîtres : les extraterrestres (1992)
  • Les gouvernants secrets 3 - Extraterrestres : les ambassadeurs (1993)
  • Contacts espace-temps - Jean-Claude Pantel et ses étranges visiteurs (1993)
  • OVNI - USA - Nouvelles révélations (1993)
  • Les vortex - Les dimensions cachées (1993)
  • Rennes le Château 2 - Demain : l'héritage révélé (1993)
  • Théopolis - La cité oubliée (1994)
  • OVNI en France - Les vérités cachées (1994)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. inhumé le 6 janvier 2000 à La Chaussée-d'Ivry près d'Évreux
  2. «Jimmy Guieu au Pays du Marabout» par Richard D. Nolane in Les Dossiers du Glaive, Rivière Blanche 2008
  3. IMSA sur le site RR0
  4. Terre, ta civilisation fout le camp ! (page 159)
  5. Témoignage de la mort de Jimmy Guieu 2-2 (par AL) 20/11/2004
  6. Temoignage sur l’assassinat de Jimmy Guieu André Lecossois & Richard Glenn 2004
  7. Guy Tarade – Jimmy Guieu était un franc-maçon.
  8. Jimmy Guieu interviewé par Caroline Tresca (1990)
  9. Jimmy Guieu dans « La grande famille » : les OVNI (1990) – (2/3)
  10. Vidéo : Jimmy Guieu interviewé par Christine Bravo (1992)
  11. 1992, JIMMY GUIEU DENONCE LE COMPLOT A LA TV A VOIR
  12. Terre, ta civilisation fout le camp !, section "Imprudente tromperie délibérée des téléspectateurs qui, pourtant, génèrent son audimat en hausse [et c'est tant mieux] ?", pages 144 à 147
  13. Compte rendu de l'hommage à Jimmy Guieu (CROPS, 2010)
  14. Les Soucoupes volantes viennent d'un autre monde sur www.noosfere.com
  15. Le Livre du paranormal sur www.noosfere.com
  16. Lire "Nos « Maîtres » les extraterrestres" en ligne
  17. Lire "Terre, ta civilisation fout le camp" en ligne

Articles connexes[modifier | modifier le code]