Incident de Marshall County

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marshallcounty(reconstitution).png

L'incident controversé de Marshall County qui se déroula le 27 août 1979 dans la région de Red River Valley (Minnesota) serait le seul cas connu de collision entre un OVNI et un véhicule automobile.

Chronologie des événements[modifier | modifier le code]

Le 27 août 1979, le shérif-adjoint Val Johnson du poste de police de Marshall County (Minnesota) effectue une patrouille de routine sur la route nationale 5 à bord d'une Ford 1977 LTD de service. Vers 1h40 du matin, alors qu'il arrive aux abords de l'intersection avec la route nationale 220, le shérif aperçoit une forte lumière sur sa gauche, derrière une ligne d'arbres. La lumière étant trop puissante pour être de simples phares de voiture, Val Johnson pense qu'il s'agit, peut être, d'un avion posé dans un champ. Voulant s'assurer que tout va bien, le témoin décide d'aller voir de plus près et tourne à gauche pour emprunter la route nationale 220. Aussitôt, la lumière fonce sur la voiture du shérif, l'atteint en moins d'une seconde (alors que la ligne d'arbres était située à presque deux kilomètres de l'intersection des deux routes). Le témoin et son véhicule se retrouvent complètement englobés dans cette lumière puissante, Val Johnson entend son pare-brise craquer et sombre dans l'inconscience. A 2h19, le shérif Johnson reprend conscience, il ressent une douleur terrible aux yeux. Il arrive péniblement à demander de l'aide par radio. Aussitôt, l'agent Everett Doolittle est dépêché sur place. Quand il arrive sur les lieux de l'accident, il découvre la voiture du shérif à moitie basculée dans le fossé longeant la route. Un des phares de gauche est brisé, le pare-brise est fêlé de haut en bas et présentait trois impacts, deux des trois antennes radio du véhicule sont tordues et le capot présentait une bosse de forme ronde. Le shérif se plaint d'une forte douleur aux yeux et semble complètement désorienté et choqué. Val Johnson sera évacué en ambulance vers l'hôpital Warren peu après. Un ophtalmologue de Grand Forks qui examina le témoin le lendemain diagnostiqua une brûlure interne de l'œil due à une exposition à une très forte source de lumière. La montre-bracelet du témoin, ainsi que l'horloge du véhicule présentèrent toutes les deux un retard de 14 minutes (alors que le shérif les avait réglées sur l'heure du poste de police vers 1h00 du matin). Enfin, la batterie du véhicule s'avéra être complètement vidée et ne put jamais être rechargée après cet incident.

Thèse officielle[modifier | modifier le code]

  • L'enquête officielle conclut que la voiture du policier fut frappée par de la foudre en boule. Thèse renforcée par le fait qu'une ligne à haute tension se trouvait derrière la ligne d'arbres.

Arguments ufologiques[modifier | modifier le code]

  • La théorie de la foudre en boule explique les effets électriques (montres déréglées, batterie vidée) ainsi que la perte de conscience du shérif mais n'explique absolument pas les effets physiques subis par le véhicule (phare brisé, antennes tordues).
  • La personnalité même de Val johnson (un officier de police confirmé et bien noté de ses supérieurs) rend peu plausible la thèse d'une affabulation ou d'un canular.
  • Meridan French, un expert en pare-brise de la Ford Motor Company qui examina le véhicule ne trouva aucune cause rationnelle aux fêlures et aux différents impacts que portait le pare-brise.
  • Différents experts proposèrent à Val Johnson d'avoir recours à des séances d'hypnose régressive pour essayer de faire remonter des souvenirs de l'incident mais ce dernier refusa systématiquement.
  • Val Johnson reconnut que, depuis l'incident, une phrase lui revenait en tête constamment (de manière quasi-hypnotique) : je suis impliqué.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]