La Foudre (transport d'hydravions)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foudre (homonymie).
La Foudre
Image illustrative de l'article La Foudre (transport d'hydravions)

Autres noms La Seine
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Lancement 9 juin 1892 (Bordeaux)
Armé 20 octobre 1895
Modifié 1896 (torpilleur)
Modifié 1907 (navire d'entretien)
Modifié 1910 (mouilleur de mines)
Modifié décembre 1911 (transport d'hydravions)
Modifié mai 1914 (installation d'une plate-forme)
Statut Retiré du service 1er décembre 1921
Caractéristiques techniques
Type transport d'hydravions
Longueur 118,7 m
Maître-bau 17,2 m
Déplacement 6 089 tonnes (pleine charge)
Puissance 2 moteurs TE, 24 chaudières, 2 arbres de transmission (8,6 MW)
Vitesse 19,6 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage 11,7 cm
Armement 8 canons de 99 mm, 4 canons de 65 mm, 4 canons antiaérien de 47 mm
Aéronefs 4 hydravions
Autres caractéristiques
Équipage 430 officiers, officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots
Chantier naval Chantiers de la Gironde, Bordeaux
Port d'attache Port militaire de Toulon

La Foudre est un transport d'hydravions français, le premier de l'histoire[1]. Son développement suit l'invention, en 1910, de l'hydravion avec le Canard Voisin français.

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le premier navire transformé en porte-hydravions est le croiseur auxiliaire Foudre en août 1912 » Marine nationale

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :