Amiral Cécille (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amiral Cécille.
Amiral Cécille
Image illustrative de l'article Amiral Cécille (croiseur)
Amiral Cécille

Histoire
A servi dans Marine nationale (France)
Quille posée 1er septembre 1886
Lancement 3 mai 1888
Armé 9 octobre 1890
Statut retiré le 27 août 1907
Caractéristiques techniques
Type croiseur protégé
Longueur 115,5 mètres
Maître-bau 15 mètres
Tirant d'eau 6,81 mètres
Déplacement 5 839 tjb
Propulsion 2 machines à vapeur (12 chaudières)
Puissance 10 200 cv
Vitesse 19,4 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage pont de 56 mm
Armement 8 × 1 canon de 164 mm (cal.30-M1884)
10 × 1 canon de 140 mm (Cal.30-M1881)
4 × 1 canon de 100 mm
6 × 47 mm(DCA)
2 tubes lance-torpilles
Rayon d'action 925 tonnes de charbon
Autres caractéristiques
Équipage 490 à 517 (officiers, officiers mariniers, quartiers maîtres et matelots)
Chantier naval Forges et Chantiers de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer

L’Amiral Cécille est un croiseur protégé de 2e classe construit pour la Marine française.
Lancé en mai 1888 des Forges et Chantiers de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer, il fut mis en service en juin 1890 et retiré du service en 1907.

Conception[modifier | modifier le code]

C'était un navire à gréement de trois-mâts barque, avec huniers militarisés.
Ce croiseur assez rapide est typique de toute une série de croiseurs légers qui ont été conçus pour la chasse des navires marchands ennemis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il porte le nom de Jean-Baptiste Cécille (1787-1873), militaire, diplomate et homme politique français.
Il remplaça le croiseur Dubourdieu (1884-1899) sur la station des Caraïbes. En 1907, il fut converti en navire-école à Toulon pour les élèves mécaniciens-torpilleurs.
Il fut démoli en 1919.

Navires ayant portés le même nom[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources:

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « French cruiser Amiral Cécille » (voir la liste des auteurs)
  • Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870–2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005.