Jorge Juan y Santacilia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jorge Juan y Santacilia

Jorge Juan y Santacilia, né le 5 janvier 1713 à Novelda, dans la province d'Alicante et mort le 21 juin 1773 à Madrid, est un scientifique et mathématicien espagnol, officier de la marine espagnole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père meurt quand il avait trois ans. Il est mis sous la protection des Jésuites qui l'éduquent dans leur école. Ses oncles prennent alors en charge son éducation. L'un d'eux, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, l'envoie poursuivre ses études supérieures à Saragosse.

À l'âge de 12 ans il se rend dans l'île de Malte et devint le page d'un grand Maître de l'Ordre. À 14 ans, il est fait chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

En 1726, il s'en retourne en Espagne et entre à l'école des officiers de marine. Un an plus tard, il entre à l'Académie dans laquelle il étudiera les mathématiques, l'astronomie, la navigation et la cartographie.

En 1734, après avoir terminé ses études à l'Académie, il commande une corvette et participe à diverses batailles navales.

La même année, le roi Philippe V d'Espagne lui demande de participer avec un autre officier espagnol, Antonio de Ulloa, à l'expédition géodésique française organisée par l'Académie royale des sciences de Paris et dirigée par l'Astronome et mathématicien Louis Godin. Il débarque en Équateur où l'équipe scientifique française va mesurer le degré d'arc de méridien au niveau de l'équateur.

Il y resta de 1736 à 1744, période durant laquelle les deux scientifiques espagnols découvrirent l'élément chimique du platine. En 1745, après avoir terminé leurs travaux scientifiques, Ulloa et Jorge Juan retournèrent en Espagne, sur différents navires, afin de minimiser le danger de perdre les fruits importants de leurs travaux.

De retour en Espagne, le gentilhomme Zenón de Somodevilla, marquis de la Ensenada lui demande de se rendre en Angleterre afin d'espionner les nouvelles méthodes anglaises de construction navale et les nouvelles technologies d'armement. Il voyage incognito et apprend les progrès réalisés dans ce domaine. À son retour en Espagne en 1750, il est nommé responsable de la construction navale espagnole et de l'amélioration des chantiers navals et de l'armement.

En 1757, il fonde l'observatoire national espagnol.

Jorge Juan y Santacilia meurt le 21 juin 1773 à Madrid, à l'âge de 60 ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :