Publication scientifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme publication scientifique regroupe plusieurs types de communications que les chercheurs scientifiques font de leurs travaux en direction d'un public de spécialistes, et ayant subi une forme d'examen de la rigueur de la méthode scientifique employée pour ces travaux, comme l'examen par un comité de lecture indépendant.

On peut les distinguer selon leur support de parution:

  • les revues scientifiques à comité de lecture ;
  • les comptes-rendus de congrès scientifique à comité de lecture ;
  • des ouvrages collectifs rassemblant des articles de revue ou de recherche autour d'un thème donné, coordonnés par un ou plusieurs chercheurs appelés éditeurs ;
  • des monographies sur un thème de recherche.

Les publications qui entrent dans un des cadres ci-dessus sont généralement les seules considérées pour l'évaluation des chercheurs et les études bibliométriques et scientométriques, dans certains disciplines, les comptes-rendus de congrès ne sont pas comptabilisés du fait de leur sélectivité très variable.

Sont normalement exclues de la catégorie « publication scientifique »,

  • les revues sans comité de lecture, par exemple les revues d'actualité des sociétés savantes ;
  • les comptes-rendus de conférences sans comité de lecture ;
  • les monographies d'enseignement.

Le cas des pré-publications est plus complexe : il s'agit d'articles destinés en général à être formellement publiés, dans une revue par exemple, mais que leurs auteurs choisissent de mettre immédiatement à la disposition de la communauté scientifique, sur un site internet par exemple. Elles ne sont donc pas comptabilisées en tant que publications dans le cadre de la bibliométrie, mais ont le contenu d'une publication scientifique, et la rigueur qu'on peut attendre d'un article n'ayant pas encore été révisé selon les commentaires d'un comité de lecture.

La production mondiale d'articles scientifiques est, au niveau mondial, croissante depuis plusieurs générations, passant de 466 419 en 1988 selon la National Science Foundation, à 986 099 en 2008 selon le rapport de l’UNESCO sur la science 2010 de l'Institut de statistique de l'UNESCO.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]