Correspondance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Correspondance (homonymie).

La correspondance (langage courant) est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des effets personnels plutôt qu’administratifs.

Correspondance littéraire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Correspondance (littérature).

La correspondance peut aussi devenir le support d'une œuvre épistolaire, c'est-à-dire un échange régulier de message dont le contenu a une valeur littéraire avérée (si les lettres sont fictives, on parlera de roman épistolaire). Cet aspect de la littérature s'est particulièrement affirmé à partir du XXe siècle, en concomitance avec le développement de la sociologie de l'art.

Toute fois, certaines correspondances antérieures à cette période ont également connu une « reconnaissance » en leur temps, comme celles d'Érasme ou de René Descartes.

Valeur biographique de la correspondance[modifier | modifier le code]

Les correspondances d'auteurs ou de penseurs connus sont aujourd'hui devenues un enjeu éditorial d'envergure, apportant souvent une lumière nouvelle, sous le prisme de l'intimité, sur des œuvres déjà bien connues .

Correspondance et histoire[modifier | modifier le code]

La correspondance est aussi un support affectif, pour les correspondants de guerre qui écrivaient à leur marraine de guerre pendant la Première Guerre mondiale. Avec le temps, ces lettres sont devenues une précieuse source d'informations sur la façon dont le conflit était perçu par les poilus.

Éducation[modifier | modifier le code]

La correspondance est depuis de nombreuses années utilisée comme support privilégié pour l'apprentissage des langues étrangères.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]