San Fernando (Cadix)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir San Fernando.
San Fernando
Blason de San Fernando
Héraldique
Drapeau de San Fernando
Drapeau
San Fernando : le Panthéon des marins illustres
San Fernando : le Panthéon des marins illustres
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Flag Cádiz Province.svg Province de Cadix
Comarque Bahía de Cádiz
District judic. San Fernando (Municipio)
Budget 59 725 803 42 € [1] (2005)
Maire
Mandat
José Loaiza García (PP)
2011-2015
Code postal 11 100
Distance de Madrid 610 km
Démographie
Gentilé isleño, -ña o cañaílla (pop.)
Population 96 361 hab. (2013)
Densité 3 144 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 27′ 56″ N 6° 11′ 48″ O / 36.4656, -6.19662 ()36° 27′ 56″ Nord 6° 11′ 48″ Ouest / 36.4656, -6.19662 ()  
Altitude 8 m
Superficie 3 065 ha = 30,65 km2
Bordée par l'Océan Atlantique
Divers
Saint patron Notre Dame du Carmel
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
San Fernando

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
San Fernando
Liens
Site web http://www.sanfernando.es/

San Fernando est une ville d’Espagne, dans la province de Cadix, communauté autonome d’Andalousie.

En 2013, elle avait 96 361 habitants. La commune s'étend sur 30,65 km2, elle a une densité démographique de 3143,92 hab/km². Elle se trouve à une altitude de 8 mètres et à 14 km de la ville de Cadix.

Géographie[modifier | modifier le code]

San Fernando fut appelée jusqu'aux début du XIXe siècle l'île de León (Real Villa de la Isla de León) en raison de sa situation sur une île séparée de la péninsule Ibérique par des marais salants d'origine romaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Peuplée dès l'Antiquité, ses plus anciens vestiges (le château de San Romualdo, en cours de restauration) datent de l'époque arabe. Après la Reconquista, la ville fut achetée par la famille Ponce de León, marquis et ducs de Cadix, qui lui donnèrent son nom d'île de León.

La ville connut sa plus grande période de prospérité avec l'arrivée des Bourbons sur le trône d'Espagne, quand ceux-ci y créèrent un chantier naval militaire.

Lors de l'invasion de l'Espagne par Napoléon, la ville fut la seule avec Cadix à échapper à l'occupation des troupes françaises. En raison d'une épidémie de fièvre jaune sévissant dans cette dernière, les Cortes Generales se réunirent dans l'île à partir du 24 septembre 1810 jusqu'au 20 février 1811, quand elles revinrent se fixer à Cadix, et où fut proclamée la première constitution libérale de l'Espagne, dite Constitution de Cadix. Pendant cette période, la Real Villa de la Isla de León fut déclarée capitale du Royaume et un gouvernement provisoire ainsi qu'une capitainerie générale y siégèrent.

En raison sa résistance devant les Français, Ferdinand VII lui donna son propre nom, sous la forme de San Fernando.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Ministère espagnol des administrations publiques.