Guerre du désert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guerre du désert
La seconde bataille d'El Alamein qui s'amorce fin octobre 1942 est une des plus dures batailles de la guerre du désert. Le DAK et les Italiens ont transformé le camp d'El Alamein en une forteresse de tranchées entourée de champs de mine. La zone est pilonnée par l'artillerie alliée, les soldats de l'Axe s'étant enterrés dans des trous personnels.
La seconde bataille d'El Alamein qui s'amorce fin octobre 1942 est une des plus dures batailles de la guerre du désert. Le DAK et les Italiens ont transformé le camp d'El Alamein en une forteresse de tranchées entourée de champs de mine. La zone est pilonnée par l'artillerie alliée, les soldats de l'Axe s'étant enterrés dans des trous personnels.
Informations générales
Date 11 juin 1940 - 4 février 1943
Lieu Égypte, Libye italienne
Issue Victoire des Alliés
Belligérants
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Drapeau de la France libre France libre
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
British Raj Red Ensign.svg Indes britanniques
Flag of Poland 2.svg Armée polonaise de l'ouest
State Flag of Greece (1863-1924 and 1935-1970).svg Royaume de Grèce
Drapeau : Tchécoslovaquie Forces tchécoslovaques libres
Drapeau : Troisième Reich Reich allemand
Drapeau de l'Italie Royaume d'Italie
Commandants
Drapeau du Royaume-Uni Archibald Wavell

Drapeau du Royaume-Uni Claude Auchinleck
Drapeau du Royaume-Uni Harold Alexander
Drapeau du Royaume-Uni Alan Cunningham
Drapeau du Royaume-Uni Neil Ritchie
Drapeau du Royaume-Uni Bernard Montgomery

Drapeau de l'Allemagne Erwin Rommel

Drapeau de l'Italie Italo Balbo
Drapeau de l'Italie Rodolfo Graziani
Drapeau de l'Italie Italo Gariboldi
Drapeau de l'Italie Ettore Bastico

Seconde Guerre mondiale
Batailles
Batailles et opérations des campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée

Invasion italienne de l'Albanie · Guerre du désert · Campagne d'Afrique de l'Est · Invasion italienne du Somaliland britannique · Invasion de l'Égypte · Opération Compass  · Bataille de Koufra · Bataille de Dakar · Campagne du Gabon · Opération Vado · Bataille de Mers el-Kébir · Bataille de Punta Stilo · Bataille de Tarente · Bataille du cap Teulada · Bataille du cap Matapan · Siège de Malte · Opération Sonnenblume · Campagne des Balkans · Bataille d'El Agheila · Bataille des îles Kerkennah ·Siège de Tobrouk · Guerre anglo-irakienne  · Campagne de Syrie · Campagne de Yougoslavie · Opérations anti-partisans en Croatie · Opération Brevity · Opération Battleaxe · Invasion anglo-soviétique de l'Iran · Raid de la rade d'Alexandrie  · Opération Vigorous · Opération Pedestal · Bataille de Madagascar · Libération de La Réunion · Opération Crusader · Bataille de Bir Hakeim · Bataille de Gazala · 1re Bataille d'El-Alamein · Bataille d'Alam el Halfa · 2e Bataille d'El-Alamein · Opération Torch · Campagne de Tunisie · Bataille de Sidi Bouzid · Bataille de Kasserine · Opération Capri · Bataille de Ksar Ghilane · Ligne Mareth · Opération Pugilist · Bataille d'El Guettar · Opération Retribution · Campagne d'Italie · Libération de la Corse


Front d'Europe de l'Ouest


Front d'Europe de l'Est


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

La guerre du désert est un épisode de la Seconde Guerre mondiale généralement traité à part compte tenu de sa chronique et de sa durée. Elle oppose l'armée coloniale libyenne de l'Empire italien à la huitième armée britannique gardant l'Égypte ; les forces de l'Axe sont bientôt reconfigurées sous l'égide du Deutsches Afrika Korps. La guerre du désert proprement dite est prolongée par la campagne de Tunisie, et s'achève par la prise de contrôle de l'Afrique du Nord par les Alliés.

Le désert de cette partie de la campagne d'Afrique du Nord se révéla un théâtre périphérique d'importance pour les forces de l'Axe comme les Alliés vis-à-vis des fronts du théâtre européen. Les ressources stratégiques dans l'objectif des forces de l'Axe étaient considérables, mais les moyens furent mobilisés dans la « croisade contre le bolchevisme », ainsi que la propagande hitlérienne nomma l'agression contre l'URSS son alliée précédemment.

Elle connaît trois étapes : commencée par les Italiens sur un principe colonial visant à restaurer la primauté d'un empire néo-romain sur le bassin méditerranéen par la jonction de la Libye avec l'Abyssinie, colonie italienne matée dans le sang, elle se poursuit par une intervention du corps expéditionnaire allemand visant à ouvrir l'accès aux champs pétrolifères du Moyen-Orient une fois sauté le verrou britannique du Caire. Rommel n'y parvint jamais faute de moyens. La troisième étape est le reflux des italo-allemands hors de Libye jusqu'au début de 1943, sur les plages de Tunisie où prit fin l'aventure dite chevaleresque de ces combats où la chance et le hasard eurent leur mot à dire. La guerre du désert s'était achevée avec les débarquements américains en Afrique du Nord.

La défaite de Rommel, perceptible après la seconde bataille d'El Alamein est considérée comme un des tournants de la guerre.

La notoriété de cette guerre est aussi due à la légende instaurée autour du général Rommel, dont les réalisations amenèrent au limogeage de ses adversaires successifs britanniques placés à la tête de la 8e armée en Égypte.

Le flux et le reflux des armées le long des côtes tripolitaines et cyrénaïques selon le rapport des forces et les vicissitudes de l'approvisionnement par la Méditerranée donnent le particularisme de cet épisode du conflit.

La guerre des Italiens[modifier | modifier le code]

  • datation : septembre 1940 (offensive italienne) - janvier 1941

En septembre 1940, les troupes italiennes du maréchal Rodolfo Graziani, en Libye italienne, attaquèrent l'Égypte, mais se heurtèrent à une contre-offensive anglaise. Hitler dut soutenir les troupes italiennes en Afrique du Nord et envoya dans ce but l'Afrikakorps sous les ordres du général Rommel.

Le renard du désert[modifier | modifier le code]

  • Période : février 1941 (nomination de Rommel) - juillet 1942 (batailla d'El Alamein)
Canon Pak de 75 mm en batterie en 1941.
Des véhicules de la 21e Panzerdivision durant la guerre du désert en 1942.

Erwin Rommel est officiellement mandaté le 6 février 1941. Il arrive à Tripoli et part directement en reconnaissance par avion au-dessus du désert. Il ne suit pas ses instructions qui sont d'attendre le débarquement des renforts constituant le corps expéditionnaire allemand (DAK) , et reprend l'offensive dès que possible au grand dam de la hiérarchie italienne.

Propagande britannique montrant la progression en Libye en 1941/42.

Le , Rommel avait repoussé les troupes britanniques de la Libye jusqu'aux frontières de l'Égypte. Le 26 mai, Rommel lança la sixième campagne de Libye, assiégea Tobrouk du 10 avril au 9 décembre.

Le 9 Les troupes de Rommel commencèrent a retraiter. Il s’arrêtèrent è limite de Cyrénaïque et la Tripolitaine.

En 1942 Rommel attaqua en direction du canal de suez et arriva à 90 km d'Alexandrie lors de la Bataille D' El Alamein

La première bataille d'El Alamein, en Égypte a opposé les forces de l'Axe dirigées par le général Rommel à la huitième armée britannique commandée par Claude Auchinleck.

Suite à leur défaite lors de la bataille de Gazala, les Alliés se replieront sur une ligne défensive, entre El Alamein, au bord de la mer, et la dépression de Qattara dans le désert. Ils souhaitaient ainsi protéger Alexandrie, Le Caire et le canal de Suez. L'offensive de l'Afrika Korps, lancée le 1er juillet, ne permit pas à Rommel de percer les lignes britanniques. Il s'ensuivit une série de contre-attaques, de part et d'autre, pendant tout le mois de juillet, qui ne procurèrent pas d'avantage décisif aux belligérants.

Rommel subit, à Bir-Hakeim, un revers majeur infligé par les forces de la France Libre commandées par le général Koenig. Bir-Hakeim scelle ainsi l'issue de la guerre du désert préparant le terrain à la seconde bataille d'El Alamein remportée par Bernard Montgomery qui refoula définitivement les forces de l'Axe du territoire libyen fin 1942.

La fin du Deutsches Afrika Korps[modifier | modifier le code]

  • Période : août 1942 (nomination de Montgomery) - 12 mai 1943 (reddition du Korps)

En octobre-novembre 1942, le sort de cette guerre se joue à nouveau à El Alamein : l'armée britannique, pendant l'été et le début de l'automne, parvient à reconstituer ses forces, ce qui lui permettra de mener une offensive décisive lors de la seconde bataille d'El Alamein. Cette victoire alliée marque un tournant important dans la campagne d'Afrique du Nord, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Certains historiens estiment que la bataille d'El Alamein est l'une des victoires majeures qui ont contribué à la victoire alliée en Afrique du Nord. En novembre 1942, Winston Churchill résuma cette bataille dans les termes suivants : « Ce n'est pas la fin, ni même le commencement de la fin. Mais c'est peut-être la fin du commencement ».

Premier modèle de Tigre I capturé par les GI en Tunisie.

Le débarquement allié en Afrique du Nord en novembre 1942 place Rommel dans une situation intenable. Sa santé s'est de plus gravement altérée. Il est rappelé en Allemagne au pire moment pour ses troupes.

Batailles principales[modifier | modifier le code]

1941 :

1942 :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]