Agedabia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ajdabiya)
Aller à : navigation, rechercher
Ajdabiya
جدابيا
Centre ville de Ajdabiya
Centre ville de Ajdabiya
Administration
Pays Drapeau de la Libye Libye
Région Cyrénaïque
District Al Wahat
Démographie
Population 76 968 hab.
Géographie
Coordonnées 30° 45′ 20″ N 20° 13′ 31″ E / 30.7556, 20.22528 ()30° 45′ 20″ Nord 20° 13′ 31″ Est / 30.7556, 20.22528 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Libye

Voir sur la carte Libye administrative
City locator 14.svg
Ajdabiya
جدابيا

Ajdabiya ou Ajdabiyah est la capitale du district de Al Wahat, situé dans le nord-est de la Libye. Elle est située à environ 160 km au sud de Benghazi, sur l'autoroute côtière menant à Tripoli dans le Golfe de Syrte. Elle fut de 2001 à 2007 la capitale du district du même nom.

La ville est divisée en trois arrondissements[1] : Ajdabiya nord, Ajdabiya ouest et Ajdabiya est[2].

Ajdabiya est au croisement de plusieurs routes importantes en Libye :

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine de la ville et période islamique[modifier | modifier le code]

À l'origine, Ajdabiya était une base militaire romaine nommée Corniclanum. Elle figure sur la Table de Peutinger sous le nom de Corniclano. Elle a été conquise par ‘Amr ibn al-‘As en l'an 643 sans combats contre une rançon de 5000 d. Beaucoup de ses habitants se sont convertis à l'islam suite à cette conquête.

La ville connu une grande prospérité à l'époque des Fatimides. En l'an 362 de l'hégire, Moez-li-din-allah el-Fatimi fondateur de la dynastie fatimide, séjourna à Ajdabiya dans un palais qui fut spécialement construit pour lui. Lors de son passage il ordonna la construction de citernes pour ramasser l'eau de pluie. Son importance est due à sa position sur le carrefour de la route côtière et des routes des caravanes qui parcourent le Sahara. Cette prospérité prit fin avec l'invasion des hilaliens qui ont dévasté la ville.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

En 1914, les Italiens occupent la ville une première fois à la mi-mars et la détruisent complètement. Seul l'ancien palais transformé en QG par les Italiens en sort rescapé.

En 1920, Idriss Snoussi fait d'Ajdabiya la capitale de sa principauté. Le prince y établit sa résidence et y organise une administration civile et militaire. Ajdabiya est alors la capitale d'un territoire qui s'étende de la frontière égyptienne jusqu'à Syrte à l'exception des zones côtières occupés par les italiens.

En avril 1923, les Italiens réoccupent à nouveau la ville.

Ajdabiya et la révolte de 2011[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre civile libyenne de 2011.

Lors de la Guerre civile libyenne de 2011, Ajdabiya fût très disputée en raison de son emplacement stratégique. Au départ, la ville est passée rapidement au main des insurgés mais les troupes régulières reprennent la ville le 15 mars[3]. Après l'entrée en action des forces de la coalition internationale, les troupes loyalistes stationnées à Ajdabiya sont prises pour cible par les bombardements ce qui contribue à les fragiliser. Des négociations sont menées le 25 entre les belligérants mais les forces pro-Kadhafi refusent de se rendre. Les insurgés repassent alors à l'offensive et arrivent finalement à reconquérir la ville le 26 mars. La reprise d'Ajdabiya constitue la première victoire importante des insurgés depuis la contre-offensive mené par les troupes pro-Kadhafi[4].

Séparatisme oriental[modifier | modifier le code]

Tandis que se développe un sentiment de frustration parmi les leaders de l'Est lybien, la Cyrénaïque, à l'égard du pouvoir central issu de l'après révolution, accusé de corruption, d'être incapable de maintenir l'ordre, etc..., ceux-ci se réunissent, le 3 novembre 2013, à Ajdabiya, afin de déclarer officiellement l'autonomie de la province[5]..

Monuments[modifier | modifier le code]

Plusieurs monuments historiques se trouvent à Ajdabiya :

  • Le Palais Fatimides
  • Le Palais Essahabi en référence à un compagnon du prophète (Sahabi en arabe), Abdallah Ben Abi Sarh. Il s'agit d'un fort bâti à l’époque de la conquête arabe et qui se situe à mi-chemin entre Oujla et Ajdabiya.
  • La Mosquée de l'Imam Sohnoun
  • La Mosquée Fatimide

Activités sportives et culturelles[modifier | modifier le code]

Ajdabiya compte quatre clubs de football :

  • Club Ettaoun
  • Club El-wifaq
  • Club Ennoujoum
  • Club Noussour al-Khalij

Ajdabiya compte deux troupes de théâtres : la troupe des amis du théâtre d'Ajdabiya et la troupe d'Ajdabiya pour le théâtre.

Notes[modifier | modifier le code]

  • L'article est construit en grande partie sur la base des informations figurant dans la version arabe de wikipédia.
  1. arabe : مؤتمر شعبي أساسي (Mu'tamar shaʿbi asāsi )
  2. "شعبيات الجماهيرية العظمى " Sha'biyat of Great Jamahiriya, accessed July 6 2007
  3. Libye : "La chute d'Ajdabiya a été extrêmement rapide" Le Monde 15/03/2011
  4. Libye : les rebelles reprennent la ville d'Ajdabiya. LEMONDE.FR avec AFP, Reuters | 26.03.11
  5. East Libya movement launches government, challenges Tripoli. By Ayman Warfalli and Ghaith Shennib BENGHAZI/TRIPOLI, Libya | Sun Nov 3, 2013 10:00pm GMT

Liens externes[modifier | modifier le code]