Siège de Tobrouk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège de Tobrouk
Troupes australiennes à Tobrouk.
Troupes australiennes à Tobrouk.
Informations générales
Date 10 avril - 27 novembre 1941
Lieu Tobrouk (Libye italienne)
Issue Victoire alliée
Belligérants
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Empire britanniques des Indes Raj britannique
Drapeau de la Tchécoslovaquie Forces tchécoslovaques libres
Flag of Poland 2.svg Armée polonaise de l'ouest
Drapeau de la France France libre
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Commandants
Drapeau de l'Australie Leslie Morshead (en)
Drapeau du Royaume-Uni Ronald Scobie
Drapeau de l'Allemagne Erwin Rommel
Forces en présence
27 000 35 000 env.
Pertes
3 000 tués, 941 prisonniers 8 000 tués
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Batailles et opérations des campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée

Invasion italienne de l'Albanie · Guerre du désert · Campagne d'Afrique de l'Est · Invasion italienne du Somaliland britannique · Invasion de l'Égypte · Opération Compass · Bataille de Koufra · Bataille de Dakar · Campagne du Gabon · Opération Vado · Bataille de Mers el-Kébir · Bataille de Punta Stilo · Bataille de Tarente · Bataille du cap Teulada · Bataille du cap Matapan · Siège de Malte · Opération Sonnenblume · Campagne des Balkans · Bataille d'El Agheila · Bataille des îles Kerkennah · Siège de Tobrouk · Guerre anglo-irakienne · Campagne de Syrie · Opérations en Yougoslavie · Opérations anti-partisans en Croatie · Opération Brevity · Opération Battleaxe · Invasion anglo-soviétique de l'Iran · Raid de la rade d'Alexandrie · Opération Vigorous · Opération Pedestal · Bataille de Madagascar · Libération de La Réunion · Opération Crusader · Bataille de Bir Hakeim · Bataille de Gazala · 1re Bataille d'El-Alamein · Bataille d'Alam el Halfa · 2e Bataille d'El-Alamein · Opération Torch · Campagne de Tunisie · Bataille de Sejnane · Bataille de Sidi Bouzid · Bataille de Kasserine · Opération Capri · Bataille de Ksar Ghilane · Ligne Mareth · Opération Pugilist · Bataille d'El Guettar · Opération Retribution · Campagne d'Italie · Libération de la Corse · Bataille de la mer Ligure


Front d'Europe de l'Ouest


Front d'Europe de l'Est


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

Le siège de Tobrouk a été un affrontement entre les forces de l'Axe et celles des Alliés en Libye italienne (Afrique du Nord) au cours de la guerre du désert durant la Seconde Guerre mondiale.

Le siège a commencé le 10 avril 1941 lorsque Tobrouk a été attaqué par les forces italo-allemandes du lieutenant général Erwin Rommel et a continué pendant 240 jours, quand il a été stoppé par la 8e armée britannique lors de l'opération Crusader.

Contexte stratégique[modifier | modifier le code]

Tobrouk était le seul bon port en eau profonde de l'Afrique du Nord, entre l'Égypte et la Tunisie, de plus il disposait d'une station d'épuration d'eau, nécessaire aux troupes italo-allemandes pour poursuivre la guerre en Libye.

Le général Archibald Wavell, commandant en chef des armées de terre britanniques au Moyen-Orient, était confronté au général Erwin Rommel, lui-même sous les ordres du maréchal Italo Gariboldi, commandant suprême des forces de l'Axe en Afrique du Nord.

Les Alliés avaient engagé la 2e division blindée et la 9e division d'infanterie australienne, soit 23 000 hommes. Les forces de l'Axe avaient engagé la 5e division légère allemande, la division blindée italienne Ariete, et deux divisions d'infanterie italiennes, soit au total 100 000 hommes.

Contexte opérationnel[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de l'opération Compass, le général O'Connor s'était emparé, le 21 janvier 1941, de Sidi Barrani avec la 7e division blindée et la 4e division d'infanterie indienne.

Le 12 février 1941, alors qu'une victoire totale sur les troupes italiennes semblait à portée de main, Churchill décida, pour faire face à l'invasion de la Grèce, l'envoi immédiat des troupes prélevées sur le XIII Corps. La 7e division blindée et la 6e division d'infanterie australienne furent remplacées par le Cyrenaica Command, composé de deux divisions inexpérimentées : la 2e division blindée britannique et la 9e division d'infanterie australienne. O'Connor fut nommé commandant des troupes en Égypte, au Caire.

Dans les jours suivants, le général Erwin Rommel arriva à Tripoli avec les premières unités de la 5e division légère et la 15e division Panzer, qui allait par la suite former l'Afrikakorps, afin d'empêcher un effondrement complet de l'Axe en Afrique du Nord.

Il devait tenir Tripoli, mais il ignora les ordres du maréchal Gariboldi, et passa à l'offensive contre le Cyrénaica Command, le 24 mars 1941. Il attaqua avec deux divisions d'infanterie italiennes plus la 132e division blindée Ariete, la 5e division légère et un régiment de chars de la 15e division Panzer.

L'encerclement de Tobrouk[modifier | modifier le code]

Rommel reprit El Agheila et Ajdabiya. Les blindés du général Von Prittwitz prirent la direction de Tobrouk. Cette ville, qui était un port-forteresse, risquait de lui interdire la poursuite de son offensive en direction de l'Égypte. Tobrouk permettait aux Britanniques de recevoir des renforts en hommes et en matériel.

Le général Wavell, aidé par l'amiral Cunningham, fit renforcer le périmètre défensif autour de la ville, qui était profond de 50 kilomètres, avec des lignes d'ouvrages bétonnés, des fossés antichars, et des champs de mines.

Il confia ce périmètre au général Leslie Morshead (en), qui disposait de quatre brigades d'infanterie australiennes, d'une partie de la 3e Division blindée et de quatre régiments d'artillerie. À Bardia, près de la frontière, le général Gott mit en place un corps d'armée qui devait venir soutenir les défenseurs de Tobrouk.

Benghazi tomba aux mains des forces de l'Axe le 5 avril 1941, suivi de Derna le 7 avril 1941, et de Bardia, le 9 avril 1941. Le 15 avril 1941, Rommel, après avoir parcouru 800 kilomètres en trois semaines, atteignit la passe d'Halfaya.

Le 11 avril 1941 et le 15 avril 1941, la 9e division d'infanterie australienne, qui était repliée derrière les lignes fortifiées de Tobrouk, repoussa les attaques allemandes. La ville fut assaillie, et Prittwitz ayant été tué au combat, Rommel prit la direction des opérations. Il lança alors des assauts blindés, qui étaient appuyés par des bombardiers en piqué, mais ils furent repoussés. Le 30 avril 1941, les Allemands lancèrent une attaque de grande envergure. Ils réussirent à progresser, mais ils durent se replier cinq jours plus tard, le 4 mai.

Premières tentatives de secours[modifier | modifier le code]

Tobrouk fut bombardée pendant des semaines par l'artillerie et l'aviation ennemies. Wavell lança alors deux opérations qui devaient secourir les assiégés. La première, qui avait pour nom de code Brevity, se déroula vers la mi-mai mais échoua. La seconde, qui s'appelait Opération Battleaxe se déroula du 15 au 16 juin, et n'eut pas plus de résultats que la première.

Le 21 juin, le général Wavell fut remplacé par le général Claude Auchinleck. Les deux camps avaient renforcé leurs effectifs : Rommel disposait désormais de la 90e division légère, de la 21e Panzer (ancienne 5e DL), de la 15e Panzer, de la division blindée Ariete, et de la 6e d'infanterie italienne, soit 150 000 hommes et 588 chars. Les Britanniques, qui avaient été victorieux en Éthiopie, concentraient tous leurs efforts sur la Libye, qui était devenue le seul théâtre d'opérations d'Afrique. 200 chars britanniques Mathilda et Crusader arrivèrent au Caire.

Le dégagement[modifier | modifier le code]

En septembre, Auchinleck fit remplacer les Australiens par la brigade polonaise des Carpates du général Kopański, et la 70e division d'infanterie britannique du général Scobie, qui avait été nommé à la place de Morshead. La brigade polonaise est renforcée par le 11e bataillon d'infanterie tchécoslovaque, faisant allégeance au Gouvernement provisoire tchécoslovaque.

Il créa la VIIIe armée, qui fut confiée au général Cunningham, et qui rassemblait le 13e corps d'infanterie, et le 30e corps blindé (118 000 hommes et 724 chars). Elle avait pour mission de délivrer la ville.

Le 18 novembre, l'opération Crusader fut déclenchée. Le 13e corps d'infanterie essaya de tourner la passe d'Halfaya, qui était tenue par les Italo-Allemands. Le 30e corps blindé attaqua Rommel par surprise à Sidi Rezegh, au sud-est de Tobrouk.

Du 20 au 22 novembre, les Britanniques perdirent 200 chars lors de la bataille de Sidi Rezegh. Auchinleck se rendit sur place le 23, et remplaça Cunningham (qui voulait battre en retraite) par le général Ritchie, et décida de tenir les hauteurs de Sidi Rezegh.

Rommel, après avoir vu qu'il ne pouvait pas tenir cette situation, ordonna la retraite, en abandonnant la 55e division d'infanterie italienne à Halfaya. Le 26 novembre, après que la 1re division d'infanterie néo-zélandaise eut délogé la 90e division légère allemande de Sidi Rezegh, la garnison de Tobrouk fit une sortie pour s'emparer d'El Duda, et les hommes de Scobie et de Ritchie firent leur jonction.

Le siège de la ville était terminé, il avait duré 240 jours, coûté 27 bâtiments à la Royal Navy, et sauvé l'Égypte d'une invasion par les forces de l'Axe. Le 30 décembre 1941, Rommel se retrouva au point de départ de sa campagne, à El Agheila. Juste pour la bataille finale, les Alliés avaient eu 18 000 tués et blessés, tandis que les forces de l'Axe comptaient 38 000 tués et blessés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]