Powiat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Organisation territoriale de la Pologne
Image illustrative de l'article Powiat
Les voïvodies de Pologne
Voïvodies
Powiats (liste)
Gminy (liste)

En Pologne, le powiat (district) est la division administrative et collectivité territoriale (Samorząd terytorialny) intermédiaire entre la voïvodie (région administrative) et la gmina (commune).

Le pouvoir exécutif est exercé par le staroste (en polonais starosta) élu par l'assemblée locale, le conseil de powiat (rada powiatu), élu au suffrage universel direct le même jour que les diétines de voïvodie, les conseils municipaux et les maires.

La première mention des powiats remonte au milieu du XIVe siècle. Supprimés par la réforme administrative de 1975 qui multipliait le nombre de voïvodies, ils ont été recréés par la loi du 5 juin 1998, entrée en vigueur le 1er janvier 1999 . Il existe donc aujourd'hui deux types de powiat (ou district) en Pologne :

  • powiaty ziemskie (les districts ruraux), qui rassemblent le plus souvent entre 5 et 15 communes ;
  • miasta na prawach powiatu (les villes ayant rang de district), qui sont constitués d'une commune unique et où la municipalité dispose des prérogatives dévolues ailleurs au powiat.

Au niveau statistique, les régions UAL 1 (ex-NUTS 4) correspondent à peu près aux powiats.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Carte des 379 powiats de Pologne
  • 314 districts ruraux, parmi lesquels :
    • le district rural de Białystok : ce district, qui est le plus étendu du pays (2 976 km2) a pour siège Białystok alors que cette ville n'en fait pas partie (ville-district autonome)
    • le district rural de Poznań : avec 288 012 hab., c'est le district rural le plus peuplé, et comme pour le précédent, il ne comprend pas la ville de Poznań (ville-district autonome)
    • le district de Bieruń-Lędziny : seulement 158 km2, le plus petit des districts ruraux du pays
    • le district de Sejny : seulement 21 454 hab. en 2005, le moins peuplé
  • 65 villes-districts, parmi lesquelles :
    • Varsovie : avec ses 517 km2 et ses 1 700 000 hab., la capitale est à la fois la plus grande ville-district du pays et la plus peuplée
    • Świętochłowice : la moins étendue des villes-districts (13 km2)
    • Sopot : la moins peuplée des villes-districts (40 075 hab.)

Traduction et équivalences[modifier | modifier le code]

  • Un locuteur français pourrait être tenté, par analogie, de traduire powiat par département. Cependant, le powiat, nettement plus petit qu'un département français, ne jouit pas du même statut historique et symbolique (il n'existe par exemple pas de gentilé pour désigner les habitants des powiaty - sauf à quelques rares exceptions, on parle simplement du « powiat de telle ville ») et sur le plan administratif, tant par son organisation que par son degré d'autonomie, plus réduits, le powiat n'est pas assimilable au département. Cela tient essentiellement au fait que c'est la voïvodie qui joue le rôle de division première en Pologne (dont le powiat n'est qu'une subdivision) alors qu'en France, le département précède la région. Par ailleurs, durant la période du duché de Varsovie les départements, divisés en powiats (districts), correspondaient plutôt aux voïvodies.
  • La référence au canton français n'est pas beaucoup plus pertinente, les gminas polonaises rassemblant déjà en milieu rural une bonne dizaine de villages et hameaux dans une seule entité administrative, un peu à l'image des communautés de communes en France. Le périmètre d'un canton français est donc souvent beaucoup plus proche de celui d'une gmina que d'un powiat.
  • En revanche, il serait déjà moins discutable de comparer le powiat polonais avec l'arrondissement français (341 arrondissements français pour 675 000 km2, soit 1 600 km2 par arrondissement en moyenne, contre 379 powiats polonais pour 312 000 km2, soit 823 km2 en moyenne) : un powiat équivaut à peu près à la moitié d'un arrondissement français.
  • Le terme de district a l'avantage de ne pas désigner en France une entité administrative précise. Cette neutralité évite justement d'induire des analogies difficiles à établir entre des collectivités territoriales fondamentalement différentes d'un pays à l'autre.

Article connexe[modifier | modifier le code]