Rouge vert bleu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rouge, vert et bleu s’additionnant aux intersections.

Rouge vert bleu, abrégé RVB, est un format de codage des couleurs.

Ces trois couleurs sont les couleurs primaires en synthèse additive. Elles correspondent en fait à peu près aux trois longueurs d’ondes auxquelles répondent les trois types de cônes de l’œil humain (voir trichromie). L’addition des trois primaires donne du blanc.

Elles sont aujourd’hui utilisées en éclairage, en vidéo, pour l’affichage sur les écrans et par les logiciels d’imagerie, afin de reproduire une large gamme des couleurs visibles par l’homme.

Description[modifier | modifier le code]

Couplées deux à deux ces couleurs donnent les couleurs cyan, magenta et jaune secondaires en synthèse additive et primaires en synthèse soustractive. La synthèse additive peut fonctionner avec trois couleurs monochromatiques pures, mais la synthèse soustractive serait impossible avec des pigments ne laissant passer qu’une seule longueur d’onde : toute superposition de deux d’entre eux ne saurait produire que du noir, plus aucune longueur d’onde n’étant commune aux deux. Pour cette raison, la synthèse soustractive est bien plus délicate et nécessite bien plus de corrections suivant les composants utilisés.


Couplage deux à deux
jaune (100 %, 100 %, 0 %) vert (0 %, 100 %, 0 %) cyan (0 %, 100 %, 100 %)
rouge (100 %, 0 %, 0 %) RGBR.png bleu (0%, 0%, 100%)
rouge (100 %, 0 %, 0 %) magenta (100%, 0%, 100%)

Cette image est obtenue en augmentant l’intensité de chaque composante selon la direction. L’intensité est nulle pour les pixels centraux et maximale dans les bords (rouge maximal dans la colonne gauche et la ligne en bas, vert maximal dans la ligne en haut, bleu maximal dans la colonne droite).

Dans cette image, chaque composante est codée sur bits ce qui permet 256 niveaux d’intensité, de 0 à 255.

Systèmes colorimétriques RVB[modifier | modifier le code]

Il existe une infinité de systèmes RVB (la dénomination internationale étant RGB pour Red, Green, Blue). Ceux-ci dépendent du choix de la teinte, caractérisée par la longueur d'onde, et de la saturation (pureté) de chaque composante. Dans le diagramme de chrominance (x,y) du système CIE xyY, les trois points R, V, B correspondants définissent un gamut triangulaire. Seuls les couleurs situées dans ce triangle peuvent être reconstituées à partir des trois couleurs primaires choisies. Un système RVB ne peut donc pas décrire toutes les couleurs visibles par l'œil humain. Plus précisément il peut faire apparaître toutes les teintes mais pas toutes les saturations.

En 1931 la Commission internationale de l'éclairage a étudié de manière approfondie le système particulier CIE RGB avant d'en déduire CIE XYZ qui couvre toutes les couleurs visibles par l'homme. Ultérieurement, les systèmes sRGB et Adobe RGB ont été définis pour faciliter une gestion de la couleur cohérente dans un ensemble informatique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]